Vitirev Innovation réunit 50 millions d'euros pour la transition écologique des vignobles

Préparer la filière viti-vinicole au changement climatique et à la préservation de la biodiversité. C'est l'objectif du fonds d'investissement de 33 millions d'euros piloté par Demeter, un spécialiste du capital investissement durable, pour financer des entreprises innovantes en Europe. Baptisé Vitirev Innovation, il s'inscrit dans le programme porté par la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des territoires et vise 50 millions d'euros à terme. Plusieurs châteaux bordelais figurent déjà parmi les investisseurs. Explications

4 mn

(Crédits : PC / La Tribune)

Produits de biocontrôle des vignes, contrôle des maladies grâce à la vidéo, aux drones ou à la donnée, problématiques d'irrigation ou encore de vinification, préservation de la biodiversité... Autant d'initiatives et de solutions qui rentrent dans le spectre d'investissement du nouveau fonds Vitirev Innovation présenté ce mardi 18 janvier. Déjà doté de 33 millions d'euros, ce fonds piloté par Demeter ambitionne de réunir un total de 50 millions d'euros à moyen terme.

Parmi les premiers souscripteurs, figurent la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des territoires, qui ont mis les deux plus gros tickets, mais aussi des acteurs de la banque (Crédit Mutuel Arkéa, Groupama, des caisses régionales du Crédit Agricole et de la Caisse d'Epargne), des family offices et plusieurs châteaux producteurs du vignoble bordelais (les Domaines Barons de Rothschild, via le Château Lafite, le Château Paloumey et les vignobles Clément Fayat) mais aussi le Château Sainte Roseline, dans le Var.

Lire aussi 18 mnChangement climatique : le plan de survie révolutionnaire des vins français

Demeter, qui se présente comme un "fonds d'investissement vert", a été créé en 2005 et est basé à Paris, Bordeaux, Lyon, Grenoble, Metz, Madrid et Düsseldorf. Il intervient en capital innovation, capital croissance et infrastructure dans le secteur de la transition écologique en finançant des startups innovantes, des PME et des ETI. Le fonds revendique un milliard d'euros d'actifs sous gestion focalisés sur la transition écologique avec plus de 180 investissements depuis sa création.

Entre un et cinq millions d'euros

La Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des territoires sont à l'origine de ce fonds de 50 millions d'euros qui s'inscrit dans le vaste programme Vitirev, initié dès 2017, avec une myriade de partenaires pour participer aux indispensables mutations des vignobles de Nouvelle-Aquitaine, avec le soutien de l'appel à projets Territoires d'innovation. Mais Vitirev Innovation a bel et bien une vocation européenne.

"Nous ne sommes pas un fonds d'amorçage pour des startups très jeunes même si nous sommes assez flexibles en termes de maturité ! Notre objectif en termes de maturité est de financer des entreprises qui ont déjà un produit, une traction commerciale et des clients pour leur permettre d'accélérer", détaille à La Tribune Olivier Bordelanne, partner de Demeter, installé à Bordeaux avec Amaury Kalt et Stéphanie Hillard, les deux directeurs d'investissement de Vitirev Innovation.

Lire aussi 4 mnL'incubateur Winetech de Bernard Magrez accueille dix nouvelles startups en "primeurs"

Les tickets investis par ce nouveau fonds seront au minimum compris entre 1 et 1,5 million d'euros et pourront grimper jusqu'à cinq millions d'euros pour les meilleurs dossiers, dans le cadre d'opérations de co-investissement où Demeter souhaite rester leader.

"N'importe quelle entreprise européenne est éligible mais nous chercherons logiquement à avoir un minimum d'investissements dans des sociétés installés en Nouvelle-Aquitaine ou qui y créent de la valeur en amont ou en aval de leur activité. Ce qui est le cas de très nombreuses entreprises de la filière", ajoute Olivier Bordelanne. "Nous souhaitons accompagner ces entreprises dans la durée et être en capacité de refinancer en cas de besoin de fonds propres. Sachant que certaines de ces entreprises ont un profil industriel et biotechnologique avec des cycles longs d'autorisation de mise sur le marché. Donc l'idée est d'être là le temps qu'il faudra."

Des critères stricts d'évaluation

Et pour garantir son impact positif sur l'environnement, les investissements de Vitirev Innovation seront soumis à l'article 9 du règlement européen sur la publication d'informations en matière de durabilité, considéré comme le plus vertueux. "En clair, il nous impose d'apporter la preuve que les investissements faits ont impact positif et mesuré par un partenaire externe", souligne Olivier Bordelanne.

"La Région a développé une expertise de premier plan en matière de soutien des fonds propres des entreprises innovantes, précieuse dans le contexte actuel de mutation économique [...] Le fonds Vitirev Innovation s'intègre donc pleinement au plan de mutation de l'agriculture durable de la première région viticole d'Europe" avec plus de 120.000 emplois directs et indirects, salue de son côté Alain Rousset, le président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

Lire aussi 4 mn« Face au changement climatique, le gros enjeu du vin c'est le partage du savoir » (1/4)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.