Services informatiques : Koesio rachète CIS Valley et Actual Systèmes

Le groupe Actual Invest, qui réunit CIS Valley (cloud) et Actual Systèmes (grossiste informatique), est racheté intégralement par l'entreprise Koesio. Cette dernière, qui a bâti sa croissance sur le marché de l'impression à grands renforts de dizaines de rachats, emploie 3.000 salariés pour 700 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont la moitié seulement dans les services informatiques.

5 mn

Les salariés d'Actual Invest se sont installés en 2021 dans leur nouveau siège, au Haillan (Gironde).
Les salariés d'Actual Invest se sont installés en 2021 dans leur nouveau siège, au Haillan (Gironde). (Crédits : Tristan Deschamps)

Quelques jours seulement après l'annonce de la cession de Cheops Technology à deux fonds d'investissement, c'est au tour d'un autre acteur régional de référence dans le cloud et les services associés de changer de main. Le groupe Koesio, spécialisé dans les services informatiques de proximité aux entreprises et collectivités, annonce ainsi, ce mercredi 22 décembre, le rachat de 100 % du capital d'Actual Invest qui réunit deux entreprises : CIS Valley (39 millions d'euros de chiffre d'affaires et 170 salariés) et Actual Systèmes (45 millions d'euros et 40 salariés). La première est spécialisée dans les services numériques liés au cloud et aux logiciels de gestion avec des clients tels Bordeaux Métropole, Nantes Métropole, des départements et hôpitaux, Geosat, Labeyrie ou encore Maïsadour. La seconde a une activité de grossiste en matériel informatique et services associés.

Lire aussi 5 mnNiché dans sa ruche, CIS Valley veut aller de l'avant sur le marché du cloud

De l'impression au cloud

Le profil de l'acheteur est d'une toute autre échelle puisque Koesio (ex C'Pro), dont le siège est à Valence, affiche 700 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie 3.000 salariés dans toute la France. La moitié de son activité provient de son métier historique de distributeurs de solutions d'impression, de numérisation de documents, de dématérialisation et services associés tandis que l'autre est liée à l'intégration informatique (à 70 %) et aux services numériques tels que le cloud (à 30 %). Au total, Koesio revendique 80.000 clients : des TPE, PME et entreprises de taille intermédiaire mais aussi des grands comptes, tels que la SNCF, des collectivités locales, établissements de santé et administrations.

"CIS Valley représente un apport important pour notre activité infrastructure avec ses savoir-faire en matière de serveurs, de stockage et de réseaux. On se complète aussi sur la partie cloud, où nous générons déjà 25 millions d'euros de chiffre d'affaires chez Koesio", explique à La Tribune Gilles Perrot, directeur général et associé de Koesio. "Pour Actual Systèmes, son activité de grossiste à valeur ajoutée va nous permettre de développer la diversification de l'offre de nos entités régionales aujourd'hui trop centrée sur l'impression."

De son côté, Alain Cadot, président du groupe Actual Invest, qui avait fait l'acquisition de CIS Valley en 2016, cède toutes ses parts. "Nous n'avons cessé de rechercher les synergies nécessaires au développement de nos activités dans le cloud computing. La rencontre avec Koesio est l'aboutissement de cette démarche. Au delà des convergences stratégiques, ce rapprochement s'est construit autour d'un socle commun de valeurs humaines et entrepreneuriales partagées", indique-t-il.

Lire aussi 3 mnAlain Cadot dévoile la stratégie commune d'Actual Systèmes et de CIS Valley

Alain Cadot restera quelques temps au sein de l'entreprise pour accompagner la transition mais n'a pas vocation à rester à long terme. De son côté, Mathieu Le Treut et les équipes de CIS Valley conserveront leurs fonctions. L'entreprise devrait néanmoins changer de nom en 2022 dans le cadre de son intégration à la branche Koesio corporate IT. "Nous aurons de premières réunions de travail dès début janvier mais la vision de Koesio est compatible avec nos ambitions nationales et complémentaire avec des synergies sur le plan géographique et sur le plan industriel, notamment par leur activité d'opérateur réseaux", complète Mathieu Le Treut, interrogé par La Tribune, estimant que "CIS Valley deviendra le centre d'expertise cloud du groupe Koesio". L'acheteur met aussi la main sur deux précieuses certifications détenues par CIS Valley : la certification ISO 27.001 et la certification hébergement des données de santé.

Plus de 80 acquisitions en quatre ans

Ce rachat s'inscrit dans la stratégie boulimique d'opérations de croissance externe menée depuis des années par Koesio. L'entreprise a ainsi racheté 150 entreprises depuis 1991, dont beaucoup de petites structures, et même 84 au cours des quatre dernières années. Un appétit vorace parfaitement assumé par Koesio, qui s'est fait un nom sur le marché de l'impression en rachetant en 2020 Koden, le numéro deux indépendant du secteur et concurrent direct, et est entré sur le marché des services informatiques en rachetant Quadria en 2018 avant de mettre la main successivement sur Osilog, Noeva puis Actual Invest.

"Cette stratégie nous vient en effet du monde de l'impression qui a une croissance organique faible aujourd'hui ce qui suppose donc de grandir par la croissance externe. Nous sommes devenus le premier consolidateur de ce marché et nous avons opté pour la même stratégie pour notre activité d'intégrateur de services informatiques dans un marché qui évolue rapidement comme on l'a vu avec Cheops Technology", détaille Gilles Perrot.

Lire aussi 4 mnServices RH : 20 recrutements chez Primobox qui lève quatre millions d'euros à Bordeaux

Cette croissance effrénée mobilise entre 60 et 100 millions d'euros par an et est financée par la dette. "Aujourd'hui, la dette est abordable et on la mobilise énormément via des financements bancaires corporate en conservant un ratio de un à trois entre notre Ebitda et notre endettement. Et nous allons continuer à racheter des entreprises en 2022 tout en développant un plan de croissance organique de +24 % d'ici 2024 pour atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires", poursuit le directeur général de Koesio.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.