Impression 3D : Handddle et Gryp s’allient pour industrialiser les usages

Une micro-usine pour abriter les imprimantes 3D et un logiciel pour piloter la fabrication. La solution hybride développée par Handddle tombe à point nommée pour Gryp, société bordelaise spécialisée dans la reproduction de pièces automobiles par impression 3D. Elle en est équipée depuis février et y voit un intérêt en matière d'industrialisation de la production mais aussi d'hygiène et de sécurité. Handddle entend faire rentrer des unités de fabrication dans les entreprises qui ont parfois des machines d’impression mais pas de structuration autour de cet usage.

3 mn

(Crédits : Handddle)

"Si beaucoup d'entreprises ont déjà acquis une ou deux machines d'impression 3D, cela n'est pas très structuré. On reste sur un usage très gadget de la technologie", témoigne Thomas Bourgoin. Il est le directeur général et co-fondateur de la startup bordelaise Handddle dont l'objectif est justement de standardiser et d'industrialiser cet usage. Elle a ainsi développé une micro-usine, la smart farm. Le but ? Introduire des unités de fabrication en impression 3D dans les entreprises, dont ce n'est pas le cœur de métier, pour qu'elles puissent elles-mêmes produire des pièces en fonction de leurs besoins, pour leur ligne de fabrication ou des prototypages. Handddle vend ainsi des équipements modulaires, sorte d'armoires, dans lesquelles sont installées les machines et développe un logiciel qui permet de piloter la fabrication.

Lire aussi 4 mnFrance Relance : Poral investit trois millions d'euros dans un nouveau four et l'impression 3D (3/6)

La première version de la solution est en test depuis le mois de février chez Gryp, une entreprise de la métropole bordelaise spécialisée dans reproduction de pièces détachées pour le secteur de l'automobile. Déjà équipée de sept machines d'impression 3D, elle voit l'arrivée de cette solution de manière positive :

"Nous avons une exigence de production maîtrisée et contrôlée et, dans un contexte d'essor du e-commerce, nous devons être réactifs dans la livraison. En l'occurrence, avec Handddle, nous pouvons planifier nos fabrications et connaitre l'état de nos stocks. Par ailleurs, dans la mesure où les machines sont enfermées, aucun paramètre, courant d'air ou changement de température, ne vient perturber la fabrication. La problématique sanitaire et hygiénique ne doit par ailleurs pas être négligée dès lors que nous commençons à embaucher. Il faut savoir que lorsque nous fondons du plastique, il y a des émanations de gaz toxiques. Or l'impression 3D n'est, à ce jour, pas encadrée. La solution Handddle nous permet de prendre de l'avance", reconnaît Gauthier Lavion, co-fondateur de Gryp.

Une V2 de la micro-usine d'Handdle

Elle lui permet aussi de prendre de l'avance dans le déroulement de sa stratégie. Gryp 3D prévoyait en effet, à terme, de donner plus d'autonomie à ses plus gros clients professionnels pour qu'eux-mêmes puissent fabriquer. Cela pourrait être le cas, via la solution Handddle qui serait alors installée chez eux. "Nous garderons toujours la production de l'étude et nous continuerons toujours à alimenter notre catalogue, mais quand le modèle est prêt et le client est mûr, il n'y a aucune raison de ne pas lui transférer la fabrication. Cela permettrait de limiter les transports et les stocks chez eux", explique Gauthier Laviron. En tant que client, Gryp pourra ainsi aussi jouer un rôle d'apporteur d'affaires pour Handddle. La société dispose de 3.000 clients dans son portefeuille.

De son côté, la société Handddle lancera la deuxième version (V2) de sa solution à l'automne prochain et table sur un lancement de la commercialisation début 2022. En attendant, cette V2 est déjà en pré-vente sur catalogue. Le modèle économique de la société Handddle reposera sur la vente de la micro-usine et sur un abonnement pour logiciel de pilotage développé en interne.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.