"Lors d'un passage en Scop, le modèle économique ne doit pas tout résumer ! " (4/10)

 |   |  1195  mots
Xavier Hollandts est professeur à Kedge BS à Bordeaux.
Xavier Hollandts est professeur à Kedge BS à Bordeaux. (Crédits : GCC)
Professeur à Kedge BS sur le campus de Bordeaux, Xavier Hollandts travaille depuis trois ans avec la Fédération nationale des sociétés coopératives et participatives (Scop) sur les cas de reprise d’entreprises par le biais d’une transformation en Scop. Il partage avec La Tribune les conclusions de ses travaux fondés sur des retours d'expériences.

La Tribune : La Scop doit-elle être envisagée seulement pour une entreprise en difficulté ?

Xavier Hollandts : Non, absolument pas ! On pense souvent à tort que la Scop est la solution de la dernière chance, celle qu'on retient quand toutes les autres ont été épuisées, mais ce n'est pas vrai. La transmission d'une entreprise qui va bien à ses salariés par le biais d'une Scop est une solution parmi d'autres. Elle suppose une ouverture d'esprit de la part du dirigeant et qu'en face se trouvent des salariés ou un groupe de salariés motivés.

Quels sont les principaux à prendre en compte lors d'une transmission ou d'une transformation en Scop ?

Quel que soit le cas de figure, mais encore plus quand il s'agit d'une entreprise en souffrance, tout le monde a tendance à se concentrer sur le modèle économique de l'entreprise, sa rentabilité, ses perspectives de développement. C'est un point évidemment important mais se focaliser uniquement là-dessus est une erreur : lors d'un passage en Scop, le modèle économique ne doit pas tout résumer ! Le basculement s'accompagne d'une mutation profonde d'un statut de salarié à celui d'associé et de co-actionnaire de l'entreprise. C'est un changement qui n'est pas anodin, notamment sur le plan psychologique. Il y a un indispensable travail de pédagogie et de formation à mener parce que la Scop est une structure réputée démocratique...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :