Comment Casino réinvente sa logistique

 |   |  1276  mots
Le robot Simbe sillonne les rayons à la recherche des produits manquants et des erreurs de prix
Le robot Simbe sillonne les rayons à la recherche des produits manquants et des erreurs de prix (Crédits : Casino Cdiscount)
Le géant du commerce a réuni toutes ses innovations logistiques développées en partenariat avec des startups au même endroit, dans un hypermarché proche de Bordeaux. Son objectif : tester en conditions réelles robots, technologies blockchain...

"Réenchanter l'expérience du consommateur" poussant son chariot dans le dédale d'un hypermarché, pour reprendre une terminologie à la mode ? Casino n'y est pas opposé, loin s'en faut, mais s'active plutôt dans les coulisses. Le sujet est moins visible mais il n'en est pas moins important. "On sait que de plus en plus le client aura recours à l'omnicanal pour être servi quand il le veut, où il le veut. La logistique est devenue un sujet central. Nous devons passer d'un système où les consommateurs devaient s'adapter à nous, à l'inverse. Le monde de l'hypermarché doit évoluer", affirme Tina Schuler, directrice générale de Géant Casino, Casino Proximités, Casino Supermarchés et Leader Price.

Le groupe Casino met donc en place depuis plusieurs mois une stratégie similaire à celle que sa filiale e-commerce Cdiscount développe avec son incubateur The Warehouse : s'appuyer sur des startups pour expérimenter de nouvelles technologies, faciliter le travail des équipes et gagner en productivité. A ce jour une quinzaine de partenariats de ce type ont été noués et un lieu adopté pour servir de laboratoire géant : l'hypermarché Géant Casino de Pessac, à proximité de Bordeaux qui abrite le siège de Cdiscount. Le magasin, qui se développe sur 14.000 m2, propose 80.000 produits et emploie 240 personnes, abrite depuis quelques jours plusieurs innovations qui démarrent tout juste. L'objectif est de procéder à des tests grandeur nature, à l'échelle de quelques rayons pour le moment. On parle donc ici essentiellement de POC (proofs of concept). Cyril Bourgois, directeur de la stratégie, de la transformation digitale et de l'innovation du groupe Casino, réfute d'ailleurs le terme de "laboratoire" en évoquant l'hypermarché de Pessac :

"Ce n'est pas un lab, c'est la vie réelle. Avec ce projet baptisé Odyssea + autour de l'innovation logistique, on n'est pas là pour se faire plaisir. La seule question qui vaille, c'est : qu'est-ce qui est utile pour nous et pour nos clients ? Nous voulons bâtir un écosystème vivant, en partenariat avec plusieurs startups, et regrouper ces tests au même endroit. Au préalable, nous avons identifié les innovations qui nous intéressent pour chacun des maillons de la chaîne logistique. Si ça fonctionne, on déploiera rapidement à l'échelle de plusieurs magasins, comme on l'a fait pour la technologie blockchain qui garantir la traçabilité de certains produits frais. Tout ce qui marche sera gardé."

Les innovations développées touchent à différents secteurs et peuvent être regroupées en quatre grandes familles : tout ce qui touche à la gestion des stocks, avec par exemple des robots chargés d'arpenter les rayons, de détecter les emplacements vides et d'alerter les équipes ; la chasse au gaspillage et aux produits jetés, en identifiant les denrées qui vont périmer et en déclenchant automatiquement des promotions pour le client averti ; la mise au point de moyens de transports moins polluants, avec une flotte naissante de camions roulant au biogaz naturel, les véhicules électriques qui se muent en hubs logistiques mobiles se rapprochant des domiciles des clients, le suivi en temps réel des camions sur la route... et enfin l'expérience client et la traçabilité. "Tout l'enjeu est de travailler sur des stocks bas avec une gamme de 80.00 produits permanents, d'augmenter la fiabilité des prévisions de commandes, d'optimiser le remplissage des camions et de tendre les flux. Il serait illusoire de croire que l'on peut faire cela tout seul, c'est pourquoi nous nous appuyons sur des startups", résume Clément Lubin, directeur de la logistique Casino France et Franprix - Leader Price.

Cinq exemples d'innovations testées

Un robot pour surveiller les stocks

Son petit nom : Simbe. Clairement, ce robot conçu par la société Simbe Robotics est le plus intrigant pour les badauds qui poussent leur chariot car il se balade, autonome, au milieu des rayons en traquant les erreurs. Capable d'éviter les obstacles, Simbe avance au milieu des rayonnages tout en prenant des photos tout autour de lui. Son système de reconnaissance d'image lui permet de détecter les ruptures de stock ou les erreurs d'étiquetage (mauvais prix, promotion erronée). Le robot prévient alors les équipes qui œuvrent dans la réserve. Casino est pour le moment le seul grand distributeur français à tester Simbe, mais sans doute pas le dernier.

La blockchain pour assurer la traçabilité

Enfantin : le client n'a qu'à scanner avec son smartphone le QR code apposé sur l'emballage de la barquette de volaille pour tout savoir sur l'animal. La date de ponte de l'œuf, les caractéristiques précises de l'élevage et sa présentation vidéo, le nombre de poulets par m2, la nourriture, le nombre de km parcourus entre la ferme et l'abattoir, les qualités nutritionnelles... La plateforme bâtie par la startup Tilkal s'appuie sur la technologie blockchain, qualifié d'infalsifiable, pour garantir la fiabilité des informations communiquées et la traçabilité complète du produit. Chaque maillon de la chaîne d'approvisionnement partage ses informations au bénéfice du consommateur. Casino teste la technologie sur le miel, les œufs et la volaille.

Une application pour les dates de péremption

Le suivi des dates limites de consommation (DLC) est habituellement réalisé manuellement par une partie des équipes obligées de les vérifier quotidiennement et manuellement dans les rayons frais. L'application développée par Yoobic a pour but de faciliter cette tâche. Lorsque la DLC approche (72 heures par exemple, en fonction de la programmation choisie), une diode bleue clignote sur le côté de l'étiquette de prix électronique. Les équipes du magasin peuvent ainsi facilement repérer les produits dans le rayon, les scanner, générer une étiquette comportant un prix réduit collée sur l'emballage, renseigner la prochaine DLC pour les denrées restantes, et acheminer les produits dans un bac spécial réservé aux promotions. Les consommateurs sont avertis de ces offres promotionnelles via leur application Casino Max.

Casino Pessac

(crédit photo Casino Cdiscount)

Un hub mobile pour livrer plus rapidement

Comment se rapprocher des domiciles des clients qui font livrer leurs courses sans polluer ? Pour aborder cette question du dernier kilomètre, véritable hantise des logisticiens, Casino va tester un "hub mobile" : un camion électrique capable d'embarquer une dizaine de commandes part de l'hypermarché et se rend en ville jusqu'à un point de stationnement. Plusieurs livreurs à scooters électriques à trois roues de la société GreenLiv l'y retrouvent et se dispatchent les commandes, empilant les caisses à l'arrière de leurs engins avant de les livrer au client. Ce dernier n'est pas oublié puisqu'il a la possibilité de suivre, via une application mobile, le parcours du scooter qui le livrera à son domicile. Les habitués d'UberEats, AlloResto... ne seront pas dépaysés.

Casino hub mobile de Pessac

(crédit photo Casino Cdiscount)

Le champ magnétique pour se repérer

Peut-être la technologie la plus surprenante déployée au Géant de Pessac. Find & Order a sillonné quelques rayons du magasin de Pessac pour en générer une carte 3D. Le robot de la startup utilise une technique originale : il s'appuie sur les infimes variations du champ magnétique terrestre, naturel, pour localiser précisément l'emplacement de chaque produit et générer ensuite la fameuse carte en s'appuyant sur la base de données des références vendues de l'hypermarché. Les opérateurs chargés de constituer les paniers des consommateurs peuvent ensuite, commande en main, se voir proposer un itinéraire optimisé pour éviter les détours et être plus productifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :