Yescapa lève 3 M€ pour accélérer son expansion internationale

 |   |  543  mots
Adrien Pinson et Benoît Panel, cofondateurs de Yescapa
Adrien Pinson et Benoît Panel, cofondateurs de Yescapa (Crédits : Yescapa)
La startup bordelaise Yescapa (ex-Jelouemoncampingcar.com) annonce avoir levé 3 M€ auprès du fonds Maif Avenir. Une belle enveloppe qui va permettre au leader français de la location de camping-cars et vans aménagés entre particuliers de poursuivre sa conquête de l'Europe.

Année chargée pour Yescapa. La startup bordelaise s'est d'abord rebaptisée. Anciennement appelée Jelouemoncampingcar.com, un nom parfaitement limpide au sein de l'Hexagone mais quelque peu pénalisant à l'international, elle vient également de décrocher cet été le Pass French Tech dédié aux entreprises de croissance. Le spécialiste de la location de camping-cars et vans aménagés revendique désormais 85.000 utilisateurs et recense plus de 100.000 jours de location. Il franchit désormais un nouveau cap avec une levée de fonds de 3 M€ annoncée ce lundi.

L'entreprise imaginée par Benoît Panel et Adrien Pinson lors d'un Startup Weekend - celui de Bordeaux aura lieu du 14 au 16 octobre - fait entrer à son capital un unique participant à cette opération, le fonds d'investissement MAIF Avenir, qui rejoint les associés historiques de Yescapa que sont notamment Frédéric Mazzella et Damien Grulier (cofondateurs de BlaBlaCar), Stéphane Romanyszyn (fondateur de Entreparticuliers.com), Thierry Vandewalle et Xavier Gury (fonds Windest), The Family et Arnaud Lecherf.

Viser les pays frontaliers

Déjà assureur des particuliers qui passent par la plateforme de Yescapa, la Maif est réputée pour être particulièrement impliquée dans l'économie collaborative. A travers son fonds d'investissement Maif Avenir, elle est impliquée par exemple dans les récentes levées de fonds de deux autres startups bordelaise, Samboat et JeStocke.com.

"La Maif cherche à mettre en place un panel de produits innovants pour ses sociétaires, indique Benoît Panel, CEO de Yescapa. Il s'agit par ailleurs d'un assureur mutualiste, donc proche des valeurs de l'économie collaborative." De plus, une large part de ses sociétaires sont historiquement des membres de l'Education nationale, "ce qui rejoint plutôt bien notre cible car 13 % des propriétaires français de camping-cars sont enseignants ou professeurs". La connexion était donc logique.

Cette levée de fonds consacre neuf mois de travail et dépasse même les espérances de Benoît Panel et Adrien Pinson, qui avaient en tête un plan de développement nécessitant entre 1,5 et 2 M€.

"Avec 3 M€, nous pourrons aller plus loin plus vite, sourit Benoît Panel. Nous devrions atteindre la rentabilité cette année en France. Notre premier objectif est de poursuivre notre internationalisation. Nous sommes présents depuis 15 mois en Espagne, où nous sommes devenus leaders avec la plus grosse flotte disponible, plus de 350 véhicules. Nous avons ouvert la plateforme à l'Allemagne il y a 4 mois. Nous allons maintenant continuer à nous développer dans les pays frontaliers et attendons des réponses sur la partie assurantielle d'ici la fin de l'année pour cibler plus précisément nos prochaines destinations."

D'ici là, Yescapa livrera une nouvelle version de son application mobile, pour l'instant uniquement disponible sur iOS et s'adressant aux locataires français. Courant octobre, une nouvelle version multilingue paraîtra, sur Android également. La startup compte l'ouvrir aux propriétaires de véhicules et rajouter de nouvelles fonctionnalités, comme la gestion des contrats et des états des lieux. Avec 32 collaborateurs, la jeune pépite, installée au Château numérique, est désormais armée. Elle se renforcera avec des country managers en fonction de son développement international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :