Bordeaux : JeStocke.com lève 1,6 M€

 |   |  407  mots
Laure Courty (en bas à gauche) avec une partie de l'équipe de JeStocke.com, qui propose un service de garde-meubles et stockage entre particuliers et depuis quelques mois entre professionnels.
Laure Courty (en bas à gauche) avec une partie de l'équipe de JeStocke.com, qui propose un service de garde-meubles et stockage entre particuliers et depuis quelques mois entre professionnels. (Crédits : JeStocke.com)
La société bordelaise JeStocke.com, spécialisée dans la location d’espaces de stockage entre particuliers, service ouvert depuis quelques mois aux professionnels, vient de lever 1,6 M€. Objectif : optimiser ses services, avant d'attaquer les marchés étrangers.

Laure Courty, fondatrice du site JeStocke.com dédié à la location d'espaces de stockage entre particuliers, ouvert désormais aux professionnels, vient d'annoncer la levée de 1,6 M€ auprès de Maif Avenir, fonds d'investissement de la Maif, ainsi que d'autres partenaires historiques tels que Femmes Business Angels (la société avait déjà levé 350.000 € en janvier 2015).
Cette implication de Maif Avenir n'a rien d'étonnant : c'est à la compagnie qu'a fait appel Je Stocke.com pour proposer ses services assurance comprise par le biais de formules sur mesure qui couvrent les biens des locataires mais aussi les conséquences de l'annulation d'une location par exemple, avec des couvertures additionnelles spécifiques concernant le co-stockage des professionnels, considéré comme un axe de croissance majeur. Aujourd'hui, la société créée en 2014, qui compte 14 salariés pour un CA non communiqué mais annoncé en croissance mensuelle de 30 %, veut "explorer de nouveaux champs pour rendre le stockage entre particuliers encore plus sûr". Ce qui demande des moyens.

Rentable en 2018

"Nous allons faire de gros efforts sur le produit en R&D", annonce Laure Courty qui avait anticipé le succès de cette levée de fonds en finalisant dernièrement cinq recrutements. D'autres doivent intervenir en fin d'année, dédiés à la data (volumes de données), au CRM (gestion de la relation clients) et à l'export dès 2017.

"Quand nous aurons atteint nos objectifs d'ici 6 à 8 mois sur notre produit, nous attaquerons l'étranger. L'urgence est de répondre à la spécificité de notre marché en termes de sécurité, confiance, qualité des lieux de stockage. Tout cela demande de l'innovation."

La société, qui a ouvert son activité à la location d'espaces de stockage entre professionnels il y a quelques mois pour répondre à une demande du marché, émanant principalement des artisans, commerçants, agriculteurs, restaurateurs ou associations, voit aujourd'hui son chiffre d'affaires s'équilibrer à 50/50 entre ses deux clientèles.
Avec 7.000 propriétaires inscrits qui proposent aujourd'hui un espace de stockage, elle revendique 350.000 m3 de surface immédiatement disponible dans les quelque 1.000 villes où elle est présente, l'ambition étant d'atteindre 10.000 villes de l'Hexagone en 2018, date à laquelle elle prévoit d'être rentable. D'autant que le potentiel est important puisque les espaces de stockage pour professionnels, proposés depuis quelques mois, atteignent des taux de remplissage record, précise Laure Courty, 60 % du parc de location étant aujourd'hui occupé sur les deux activités particuliers et professionnels confondues.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :