Edevice, Yescapa et Monsieur Tshirt décrochent le Pass French Tech

 |  | 842 mots
Stéphane Sinazi et Marc Berrebi, cofondateurs de eDevice
Stéphane Sinazi et Marc Berrebi, cofondateurs de eDevice (Crédits : DR)
Après AT Internet et News Republic en 2014, le Pass French Tech, destiné à accompagner les startups et PME en hypercroissance, a été attribué cette année aux entreprises girondines eDevice, Yescapa et Monsieur Tshirt.

La promotion 2016 du Pass French Tech compte trois lauréats dans la région : eDevice, Yescapa et Monsieur Tshirt. Ce Pass cible les entreprises innovantes en hypercroissance qui doivent répondre à des critères d'éligibilité qui sont 2 ans d'exercice minimum, un CA compris entre 100 K€ et 50 M€, un modèle économique à très fort potentiel, une équipe dirigeante mature, capable de porter l'ambition de l'entreprise. Le jury a évalué des critères qualitatifs tels que différenciation produit, opportunité de marché, stratégie de développement, modèle économique, éléments financiers, part française de l'activité, etc.

Pour les entreprises lauréates, ce Pass promet de répondre à des problématiques spécifiques liées à cette phase d'hypercroissance en matière de fiscalité, de recrutement, de propriété intellectuelle et d'internationalisation. Bénéfice : le soutien gratuit et sur-mesure d'acteurs économiques publics (Business France, Bpifrance, Coface, DGE, Inpi), privés (AFIC, AFPC) et des services d'accompagnement de l'opérateur Digital Aquitaine.

"Sensibiliser à la nécessité de collaborer"

"Fort d'une position de leader mondial dans le domaine de la connectivité des appareils médicaux, nous attendons du Pass French Tech un meilleur accès aux décideurs publics et privés français pour les sensibiliser à la nécessité de collaborer avec des entreprises de technologie innovantes et réveiller ensemble le marché national", déclare Stéphane Schinazi, PDG de eDevice, PME pionnière de l'Internet des objets et parmi les leaders mondiaux de la santé connectée (28 salariés, 50 M€ de CA attendu cette année), qui a été récemment vendue à l'Américain iHealth pour 94 M€.

Marc Berrebi, cofondateur de l'entreprise, confirme :

"On est très heureux de rentrer dans ce système, il y a une vraie dynamique, l'envie de faire des choses ensemble, une vraie énergie. Si je dois regretter un élément, c'est que les grandes entreprises sont restées en dehors. Le Pass permet ça : l'accès aux grandes entreprises. C'est le grand chantier de la French Tech : il ne s'agit plus seulement de sensibiliser et dynamiser, mais de créer cette même énergie auprès des grandes entreprises. Nous avons eu beaucoup de succès auprès des grandes entreprises américaines, nous n'avons pas eu l'écoute des grandes entreprises françaises. Cela devrait changer avec French Tech. Avec le réveil du marché européen et français, nous ne désespérons pas de travailler avec le marché français."

"En France, nous en sommes toujours à l'étape de l'expérimentation", déplore-t-il, faisant allusion au discours la ministre Marisol Touraine le 4 juillet sur la stratégie e-santé du gouvernement, d'ailleurs commentée sur Twitter par Guy Mamou-Mani, co-président du groupe Open (3.500 salariés, 282 M€ de CA en 2015), ex-président du Syntec numérique et vice-président Conseil national du numérique, d'un lapidaire "Mme Touraine appelle "Culture de la prudence" la résistance au changement..."

Accélérer l'internationalisation

Jelouemoncampingcar Yescapa

Harriet Klement, chargée du site allemand de Yescapa, Benoît Panel et Adrien Pinson, les deux cofondateurs, Julie Da Vara, chargée du développement international (crédits : DR)

Pour la startup bordelaise Yespaca (ex-Jelouemoncampingcar.com), positionnée sur le marché de la consommation collaborative, qui propose aux particuliers de louer leur camping-car ou van aménagé (une trentaine de salariés, plus de 3.000 véhicules proposés, un CA, non communiqué, en croissance de 100 % attendue cette année) l'obtention de ce Pass est une fierté :

"Il signifie que les membres du jury (Coface, Bpifrance, French Tech Bordeaux, Direccte et Business France) estiment que vous pouvez être demain un leader international sur votre secteur. Les services proposés par les services publics concernés seront un grand soutien pour accélérer et sécuriser notre développement international".

Les deux cofondateurs de Yescapa, Adrien Pinson et Benoît Panel, qui ont ouvert leur site en Espagne (où le trafic a été multiplié par six par rapport à l'an dernier) et en Allemagne (ouvert au printemps) projettent d'être présent sur trois nouveaux pays au printemps prochain.

Autre startup à voir décroché le Pass French Tech : MonsieurTshirt, spécialisée dans le e-commerce de t-shirt imprimés, installée à Lormont, qui a enregistré en 2015 un CA supérieur à 2 M€ (en croissance de 400 %) et qui devrait dépasser les 4 M€ cette année, avec une vingtaine de salariés.

Monsieur Tshirt

Si Arnaud Péré, son président, en espère une certaine visibilité, il attend surtout de pouvoir accéder à un réseau et des conseils en matière d'internationalisation et de finance.

"Challenger notre vision de l'entreprise aux contacts d'experts va à coup sûr renforcer notre capacité à exécuter notre plan stratégique", témoigne Arnaud  Péré, cofondateur et président de la société.

L'entreprise, rentable, qui réalise 95 % de son chiffre d'affaires en France, envisage en effet de tester son concept à l'étranger, ce qui promet de mobiliser du temps et des moyens, son offre produit actuelle étant très connotée culture française.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :