UAV Show 2016 : le drone passe à “l’air” industrielle

 |   |  523  mots
Des drones autonomes de surveillance, des drones inspecteurs d'ouvrages, des drones assistants, des drones de maintenance, l'UAV Show se veut être une vitrine des applications industrielles du drone civil.
Des drones autonomes de surveillance, des drones inspecteurs d'ouvrages, des drones assistants, des drones de maintenance, l'UAV Show se veut être une vitrine des applications industrielles du drone civil. (Crédits : D.R)
La 4e édition du principal salon européen du drone civil, qui aura lieu les 12 et 13 octobre à Mérignac, près de Bordeaux change d’ère. Après trois éditions de mise en avant du drone civil, l’évènement veut faire la promotion de ses applications industrielles. Une orientation “métiers” qui sera encore renforcée dans deux ans.

Aujourd'hui, on estime que le marché du drone en France représente 80 M€. 80 % de ce business est réalisé par l'activité "drone loisir". Sur les 20 % restants, la moitié du chiffre d'affaires est généré par la production d'images pour la télévision et le cinéma. Le reste seulement concerne l'activité drone industriel.

C'est précisément sur cette niche d'activité, dont on sait qu'elle va connaître une accélération certaine du fait de la fiabilité grandissante des systèmes drones, que l'organisation (Technopole Bordeaux Technowest et Congrès et Exportions de Bordeaux) compte mettre l'accent dès la prochaine édition du salon européen UAV Show qui aura lieu les 12 et 13 octobre, à Mérignac (Pavillon du Pin Galant).

Depuis sa création en 2010, l'événement a accueilli 6.000 visiteurs professionnels, 250 exposant et proposé, sur le site militaire du camp de Souge, des démonstrations de vols qui ont concernés 45 appareils.

Cette fois, le salon professionnel biennal UAV Show, qui attend 70 exposants et 2.000 visiteurs professionnels, mettra en avant les auxiliaires de chantier, les outils de sauvetages, outils d'inspection, aides à la prise de décision, vecteurs d'observation et d'investigation que peuvent représenter les drones pour les entreprises.

UAV Show encore plus "métier" en 2018

Pendant le salon 2016, sur le périmètre de la zone d'essais permanente située à Martignas-sur-Jalles dans la zone militaire du camp de Souge, zone animée par CESA Drones, société majoritairement détenue par Bordeaux Technowest, 12 essais en vols seront réalisés. Ils concerneront les sociétés Delair-Tech, ou encore la filiale d'Engie, Engie Lab, ou Enedis qui installera une portion de ligne haute tension en taille réelle pour simuler des missions de diagnostic et de maintenance.

"En 2012, nous étions seulement spectateurs de l'UAV Show", explique Cyril Abonnel, directeur numérique et innovation d'Enedis (ex-ERDF). "Désormais, notre direction technique nationale nous a doté des moyens d'être un opérateur de drones,  tout en continuant à collaborer sur des projets innovants avec des sociétés tiers, et c'est ce que nous allons montrer les 12 et 13 octobre" précise ce dernier.

Deux jours pendant lesquels la société Pilgrim Technology proposera des démonstrations de drone capable d'effaroucher les oiseaux en simulant des attaques. La SNCF fera deux démonstrations de drones servant la sécurité des installations et enfin la jeune société bordelaise Skeyetech proposera une première mondiale (lire ici).

"Nous franchissons un cap,souligne François Baffou, directeur de Bordeaux Technowest. A partir de cette édition, l'UAV Show prend une orientation très métiers. La présence de grandes entreprises comme Enedis, Engie ou encore la SNCF en témoigne. Ce sera encore plus fort dès la prochaine édition, en 2018, avec une thématique qui devrait tourner autour de l'inspection linéaire de réseaux sur des grandes distances. Nous avons une zone d'essais, le long du littoral médocain, que nous gérons via le CESA et qui permet des essais très longue distance. Nous allons en profiter dès la prochaine édition d'UAV Show" promet le directeur de Bordeaux Technowest.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :