Robot autonome, télémédecine, vidéosurveillance : Orange teste la 5G dans son « Lab » bordelais

C'est à Eysines, près de Bordeaux, qu'Orange vient d'inaugurer son 8e "5G Lab" en France pour y attirer les entreprises, startups, collectivités et établissements de santé. Objectif : tester en conditions réelles les possibilités offertes par la 5G. Mais au-delà des atouts en termes de bande passante et de temps de latence, les nouvelles applications restent encore à inventer. Illustration avec trois cas d'usages.

7 mn

GR 100, le robot autonome de surveillance fabriqué en France par les Bordelais de Running Brains fait partie des projets qui expérimentent la 5G au sein du 5G Lab d'Orange à Eysines (Bordeaux Métropole).
GR 100, le robot autonome de surveillance fabriqué en France par les Bordelais de Running Brains fait partie des projets qui expérimentent la 5G au sein du "5G Lab" d'Orange à Eysines (Bordeaux Métropole). (Crédits : Running Brains)

"OK, c'est bien, mais à quoi ça sert ?" Que l'on soit chef d'entreprise ou simple particulier, c'est un peu la question que tout le monde se pose quand on en vient à parler de cette fameuse 5G tant vantée par les opérateurs télécoms sans que l'on n'en perçoive encore les applications concrètes. Et c'est pour répondre à ces interrogations qu'Orange déploie ces derniers mois des "5G Lab" dans les grandes villes françaises. C'est à Eysines, dans la banlieue de Bordeaux, que le 8e "5G Lab" vient d'ouvrir ses portes sur 200 m2 pour évangéliser les acteurs économiques, co-créer des cas d'usages et les tester :

"La 5G impulse une transformation phénoménale de nos sociétés et constitue un levier majeur de compétitivité et de productivité pour les entreprises dans tous les secteurs d'activités", assure ainsi Jean-Pierre Casara, le responsable de l'innovation 5G chez Orange.

Car une première précision s'impose : "La 5G, par définition, a été créée pour les usages BtoB !", rappelle un cadre français de Cradlepoint, filiale d'Ericsson spécialisée dans la fabrication de routeurs 4G et 5G. Cette technologie d'avenir est en effet présentée comme la voie royale pour numériser tous les grands secteurs de l'économie, de l'énergie aux transports, en passant par l'automobile, la banque ou encore la santé.

Lire aussi 5 mnMobile World Congress : quand la 5G part à la conquête des entreprises

Trois cas d'usage expérimentés

Avec Cradlepoint, qui compte cinq salariés en France dont deux à Mérignac, deux entreprises locales ont témoigné des potentialités de la 5G : Running Brains, marque de l'entreprise de robotique Génération Robots, elle-aussi basée à Mérignac, et Nomadeec, société bordelaise spécialisée dans la télémédecine notamment grâce à la réalité mixte.

"Le gros avantage de la 5G c'est sa fiabilité, bien plus que le réseau filaire, et sa capacité à offrir plus de débit et moins de latence. On peut facilement obtenir un débit de 1,1 Gbit/s avec un émetteur mobile de la taille d'une mallette", précise Alban Debeaupuis, le directeur régional de Cradlepoint. De quoi faire rêver la filière événementielle avec des outils, déjà sur le marché, de retransmission vidéo en direct, en haute-définition et à 360 degrés grâce à une caméra plus petite qu'un smartphone. Mais c'est dans la vidéosurveillance que Cradlepoint travaille actuellement avec Lignes d'Azur, le réseau de transports publics de la métropole niçoise : "Le projet vise à équiper 300 bus d'émetteurs 5G qui permettront la remontée de la vidéo en direct au central en cas d'incidents ou d'urgence. Une option inenvisageable sans s'équiper en 5G."

5G : 45 % de la Nouvelle-Aquitaine fin 2022


  • À ce jour, Orange indique avoir déployé 330 antennes 5G en Nouvelle-Aquitaine notamment dans les quinze plus grosses agglomérations dont Bordeaux, Bayonne, Agen, Pau ou encore le Bassin d'Arcachon. L'objectif de l'opérateur est de couvrir fin 2022 40 à 45 % du territoire régional dont "toutes les grandes agglomérations et les principaux sites touristiques".

Des fonctionnalités améliorées

La remontée de signaux vidéos de qualité en direct et à la demande, c'est aussi l'un des axes de travail de Running Brains pour son robot autonome de surveillance fabriqué en France. Baptisé GR 100, cet engin roulant déjà déployé en test chez Enedis est capable de patrouiller seul sur des sites industriels sensibles. "Il se localise et circule tout seul dans l'espace, de jour comme de nuit, et est équipé d'une caméra haute-définition et d'une caméra thermique pour faire des relevés réguliers de température. Chez Enedis, il réalise deux mesures de contrôle par jour au lieu de deux par an auparavant !", détaille Jérôme Laplace, le directeur général. Sauf que tout cela fonctionne déjà parfaitement sans la 5G qui n'apportera donc pas de rupture mais plutôt des améliorations au GR 100.

"Ce que nous regardons actuellement avec Orange c'est le temps de latence réduit pour piloter la caméra à distance et la possibilité de pouvoir envoyer des flux vidéo en haute-définition en cas de besoin. Plus globalement, le fait d'avoir plus de bande passante va permettre de transmettre davantage d'informations et donc de développer de nouvelles fonctionnalités", s'enthousiasme le CEO.

Lire aussi 3 mnAzur Drones lève huit millions d'euros pour convertir Skeyetech au « drone as a service »

Avec la 5G, le champ des possibles s'élargit donc radicalement et c'est un peu le même raisonnement que l'on tient chez Nomadeec. Sans attendre la 5G, sa solution de télémédecine en réalité mixte, avec le casque Microsoft Hololens, est déjà bien rodée puisque déployée notamment dans un quart des Samu français et une centaine de compagnies d'ambulances. "Le passage de la 4G à la 5G va nous permettre d'aller beaucoup plus loin dans le partage d'information : des flux de tutoriels en vidéo, de la superposition d'images sur le corps du patient, la reproduction d'un geste technique en hologramme voire même le scan de l'environnement 3D de l'intervention pour le projeter à un collègue à plusieurs kilomètres de là", imagine Xavier Maurin, qui déborde d'idées d'applications potentielles.

"Le tout début de l'histoire "

Mais qu'en est-il pour les PME moins innovantes, qui ne sont pas positionnées par nature sur les drones, la réalité mixte, les véhicules autonomes ou les objets connectés ? Quelles sont, pour elles, les applications concrètes à court terme ? "On est encore au tout début de l'histoire de la 5G avec des expérimentations en cours plus que des usages largement adoptés", reconnaît Jean-Pierre Casara, d'Orange, qui renvoie aux conclusions du rapport sénatorial de 2018 sur le sujet. "Pour les petites entreprises et les PME, l'enjeu principal aujourd'hui est qu'elles puissent se projeter dans les fonctionnalités possibles, les comparer à leurs besoins et, le cas échéant, les tester en conditions réelles pour se les approprier. Les "Lab" d'Orange participent à cette logique mais quand on parle de 5G on pense évidemment d'abord à des secteurs tels que la santé, l'industrie et l'usine 4.0, les transports ou encore les médias", poursuit le responsable de l'innovation 5G.

Lire aussi 5 mn« Avec Propuls, nous voulons déployer l'usine du futur dans les PME en six mois ! »

"Il n'y a pas encore d'offre catalogue des fonctionnalités 5G et c'est d'ailleurs tout l'intérêt de notre démarche !", abonde son collègue François Dupont, le directeur entreprises Sud-Ouest chez Orange. "Les entreprises ou collectivités viennent nous voir et on discute ensemble de ce qui est possible en fonction de leurs besoins particuliers. C'est vraiment un processus de co-création, de co-innovation, avec deux conditions à remplir : que la 5G soit pertinente pour répondre au besoin formulé et qu'elle apporte une réelle valeur ajoutée !"

L'accès au "5G Lab" est gratuit pour les startups, PME, grandes entreprises et collectivités qui le souhaitent. Dans ses sept laboratoires français, Orange indique avoir reçu 600 entreprises l'an dernier.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.