Treefrog Therapeutics déménage, lance son premier outil industriel et va recruter

 |   |  1524  mots
Jean-Luc Treillou, cofondateur et président du conseil d'administration de Treefrog Therapeutics
Jean-Luc Treillou, cofondateur et président du conseil d'administration de Treefrog Therapeutics (Crédits : TFT)
La startup bordelaise Treefrog Therapeutics vient de confirmer qu'elle avait quitté le campus universitaire pour emménager dans son premier site industriel et va recruter une quinzaine de salariés. Le début d'une nouvelle vie pour cette jeune entreprise innovante qui se propose de révolutionner le marché mondial des cellules souches pluripotentes induites (CSPI), qui sont autant de clés pour lancer des thérapies capables d'enrayer des pathologies dégénératives, comme la maladie de Parkinson par exemple. Treefrog Therapeutics commence à préparer une nouvelle levée de fonds, qui devrait se compter en dizaine de millions d'euros, et pense à implanter ses premiers démonstrateurs dans des pays stratégiques pour son futur.

Malgré le choc dévastateur qu'il provoque sur la vie économique, le confinement généré par la pandémie de coronavirus n'a pas empêché Treefrog Therapeutics (Thérapies de la rainette -NDLR) de bouger et même de faire un nouveau bond en avant, puisque la startup a réussi a déménager en plein blitz viral. Un changement d'adresse et de moyens d'action que Maxime Feyeux, biologiste et président de la société créée en 2018, et Kevin Alessandri, physicien et directeur général, attendaient depuis plusieurs mois.

Lire aussi : Treefrog Therapeutics se voit attribuer près de 3 M€ de financements

"La startup a quitté l'École nationale supérieure de technologie des biomolécules de Bordeaux (ENSTBB), sur le campus, pour aller s'installer dans ses nouveaux locaux de Pessac Bersol le 15 avril. Treefrog Therapeutics dispose désormais d'une surface totale de 1.200 m2, dont une salle blanche de 150 m2. Ce déménagement en plein confinement s'est bien passé", rembobine Jean-Luc Treillou.

Ce dernier, qui préside le conseil d'administration de la startup, est l'un des cofondateurs de Treefrog Therapeutics, avec Maxime Feyeux, Kevin Alessandri, Erwan Bezard, Laurent Cognet et Pierre Nassoy.

Un spécialiste de la création de sociétés innovantes

Ce transfuge de l'industrie pharmaceutique (GlaxoSmithKline/Sanofi) est titulaire d'un doctorat en pharmacie de l'université de Tours, mais aussi diplômé en commerce et en management, et titulaire d'un certificat d'administrateur de sociétés décroché à Sciences Po. Ex-dirigeant de LNC Therapeutics, où il est resté au conseil d'administration, et membre du conseil d'administration d'une autre startup bordelaise, e-Shard, Jean-Luc Treillou semble bien parti pour devenir le nouvel homme fort de l'écosystème bordelais des jeunes pousses de la deeptech, ces entreprises porteuses d'innovations technologiques issues, de façon...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :