Nouvelle-Aquitaine : l'emploi intérimaire en repli au premier semestre 2019

 |   |  191  mots
Le transport est l'un des secteurs où le repli de l'intérim est le plus marqué en Nouvelle-Aquitaine.
Le transport est l'un des secteurs où le repli de l'intérim est le plus marqué en Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : N.H.)
Comme la quasi-totalité des régions françaises, l'emploi intérimaire a accusé un repli en Nouvelle-Aquitaine au cours du premier semestre 2019.

L'emploi intérimaire a diminué de -3,9 % en France au cours des six premiers mois de l'année 2019, ce qui représente une baisse d'environ 30.000 emplois équivalent plein, selon le baromètre Prism'Emploi qui revendique un panel représentant plus de 80 % de l'emploi intérimaire. Ce résultat en repli marque une rupture après quatre années consécutives de développement de l'intérim en France entraînant 280.000 créations d'emplois intérimaires. "La baisse des effectifs intérimaires enregistrée depuis la fin 2018 doit être relativisée : en croissance depuis janvier 2015, l'intérim se situe désormais à un niveau historiquement élevé", précise Prism'Emploi.

Dix des douze régions métropolitaines, hors Corse, ont enregistré un repli de l'intérim au premier semestre 2019 : de -10 % en Centre-Val-de-Loire à -1,5 % en Auvergne-Rhône-Alpes. Seules la Bretagne (+1,1 %) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (+0,7 %) restent dans le vert.

En Nouvelle-Aquitaine, la tendance s'établit à -3,2 % en ligne avec la tendance nationale. Dans la grande région, les services et le commerce restent créateurs d'emplois intérimaires tandis que le BTP, l'industrie et, surtout, les transports et la logistique (-19 %) connaissent un coup de frein.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :