En décembre le chômage a progressé dans la "Grande Aquitaine"

 |   |  493  mots
La situation s'est nettement déreriorée en Lot-et-Garonne.
La situation s'est nettement déreriorée en Lot-et-Garonne. (Crédits : reuters.com)
La nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC), ou "Grande Aquitaine", enregistre une hausse de + 0,1 % du nombre de chômeurs de catégorie A sur un mois. Une aggravation largement alimentée par les anciens départements d’Aquitaine.

Avec la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC), les statistiques du chômage sont entièrement modifiées et il n'est plus possible de suivre l'évolution à l'échelle des anciennes régions. Les services désormais ramifiés à l'échelle ALPC de la Direccte (Direction régionale de l'entreprise, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) et Pôle emploi ont néanmoins consolidé à rebours les données des ex-Aquitaine Limousin et Poitou-Charentes pour ne pas repartir de zéro. En décembre l'étude indique ainsi que le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (sans emploi) augmente dans l'épaisseur du trait, soit + 0,1 % sur un mois, à 305.441 personnes.

Plus forte baisse en Charente

La progression au plan national est de + 0,4 % sur un mois. La hausse du nombre de chômeurs de catégorie A en ALPC sur un an est de + 2,3 %, contre + 2,6 % en France métropolitaine. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, B, C (actes positifs de recherche d'emploi) augmente de + 0,7 % sur un mois en ALPC, à 494.196 personnes, et de + 5 % sur un an. Une évolution mensuelle légèrement plus élevée que la moyenne nationale (+ 0,6 %) et identique sur un an.

Sept départements, sur les douze que compte la nouvelle région, voient baisser leur nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A  sur un mois. C'est le cas de la Charente, qui enregistre le plus fort recul, à - 1,2 %, devant les Landes (- 1 %), Charente Maritime (- 0,6 %), Haute Vienne (- 0,5 %), Corrèze (- 0,3 %), Vienne (- 0,2 %) et Pyrénées-Atlantiques (- 0,1 %).

Les jeunes hommes plus favorisés

Sur les cinq départements concernés par la hausse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A trois sont aquitains. Et c'est en Lot-et-Garonne qu'est enregistrée la plus forte hausse du nombre de chômeurs de cette catégorie, à + 1,4 %. La deuxième plus forte hausse se trouve également en Aquitaine, en Gironde, à + 0,8 %, devant la Creuse (+ 0,3 %), les Deux-Sèvres (+ 0,2 %) et la Dordogne (+ 0,1 %). L'évolution du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A sur un mois en ALPC est identique pour les hommes et les femmes, à + 0,1 %.

Exprimée par tranches d'âge, cette évolution montre que seuls les moins de 25 ans bénéficient d'une baisse sur un mois, à - 0,9 %, tandis que les 25-49 ans enregistrent une hausse de + 0,2 % et que les seniors, 50 ans et plus, subissent la plus forte dégradation, avec une augmentation de + 0,4 %.

L'examen des statistiques par âge et par sexe montre que la baisse chez les jeunes, moins de 25 ans, profite d'abord aux hommes, avec un recul de 1,4 % des demandeurs d'emploi en catégorie A sur un mois, loin devant les femmes de la même tranche d'âge (- 0,4 %). La tendance est inversée chez les 25-49 ans puisque les hommes voient le nombre de chômeurs de catégorie A augmenter de + 0,3 % et qu'il reste stable chez les femmes. Chez les 50 ans et plus l'augmentation entre les sexes est uniforme, à + 0,4 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :