L’Aquitaine secouée par la hausse du chômage

 |   |  540  mots
Les 50 ans et plus paient un lourd tribut sur un an
Les 50 ans et plus paient un lourd tribut sur un an (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)
Après l’inflexion positive de septembre, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans emploi) a littéralement explosé en octobre en Aquitaine.

Avec une hausse record de + 3,1 %, à 184.443 personnes, le nombre de chômeurs de catégorie A enregistre un choc de forte magnitude sur un mois en octobre en Aquitaine. C'est presque trois fois plus que l'évolution moyenne nationale (+ 1,2 %) alors qu'en septembre la baisse (- 2,1 %) en Aquitaine était trois fois plus importante qu'au niveau national.

Sur un an la hausse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A en Aquitaine est de + 5,6 %. Là aussi l'écart avec l'évolution dans l'ensemble de la France est très net, puisque sur un an le nombre de demandeurs de catégorie A évolue de + 3,7 % au niveau national. Phénomène marquant, en octobre le nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégories A, B, C (actes positifs de recherche d'emploi) en Aquitaine reste par quasiment stable, avec une hausse dans l'épaisseur du trait, à + 0,1 %, soit 290.586 personnes.

La Gironde en difficulté

D'une façon comparable, en septembre l'effectif de la catégorie A, B, C n'avait reculé que de - 0,1 %. Sur un an le nombre de demandeurs d'emploi des catégories A, B et C s'infléchit légèrement, avec une hausse de + 7,1 % en octobre contre + 7,4 % en septembre.

L'évolution du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A sur un mois est en hausse dans tous les départements d'Aquitaine. A l'instar de la tendance régionale c'est la Gironde -département où la baisse avait été la plus marquée en septembre (à - 2,7 %), qui enregistre la plus forte hausse en octobre, à + 4,3 % ! Le département métropolitain est suivi par la Dordogne, à + 2,6 %, puis les Landes (+ 1,8 %), Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques enregistrent une évolution identique, à + 1,7 %. La hausse est un peu plus élevée chez les femmes (+ 3,3 %) que chez les hommes (+ 3 %).

Sur un an, les seniors très touchés

Les moins de 25 ans, qui avaient très nettement profité de l'embellie de septembre sur un mois, sont plus touchés que les autres tranches d'âge en octobre, avec une hausse de + 3,8 %, devant les 25-49 ans (+ 3,2 %) et les 50 ans et plus (+ 2,4 %). Si les femmes de moins de 25 ans sont les plus touchées par la hausse du chômage en catégorie A sur un mois, à + 4,4 %, ce sont les seules à bénéficier d'une baisse de la courbe sur un an, à - 2,1 %. La tranche d'âge des femmes de 25-49 ans enregistre une hausse de + 3,4 % sur un mois, mais de + 4,9 % sur un an. La situation est encore plus critique pour les femmes de 50 ans et plus.

Si cette tranche d'âge enregistre une hausse modérée sur un mois, à + 2,4 %, la situation sur un an des femmes de 50 ans et plus, est franchement très mauvaise avec un bond de + 10,8 % du nombre de demandeurs d'emploi. Cette très forte exposition des seniors de catégorie A au chômage se confirme chez les hommes. Si ces derniers âgés de 50 ans et plus voient leur effectif évoluer de + 2,5 % sur un mois, ils sont les plus touchés sur un an, avec une explosion de + 11,2 %. Les hommes de moins de 25 ans encaissent une hausse de + 3,4 % sur un mois (+ 0,1 % sur un an). Sur un mois cette progression et de + 3 % chez les hommes de 25-49 ans et de + 5,7 % sur un an dans cette catégorie.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :