Tourisme durable : comment We Go GreenR veut accélérer la transition des hébergements

Après avoir lancé une plateforme de réservation dédiée aux séjours éco-responsables il y a deux ans, We Go GreenR vient de lancer une offre BtoB en ligne pour accompagner 2.000 établissements touristiques dans leur transition écologique d'ici la fin de l'année. L’entreprise bordelaise recrute sept personnes.

3 mn

La plateforme de réservation We Go GreenR recense 1.200 hébergements eco-responsables.
La plateforme de réservation We Go GreenR recense 1.200 hébergements eco-responsables. (Crédits : We Go GreenR)

"En France, 73 % des voyageurs souhaitent privilégier des hébergements éco-responsables selon une étude publiée par Booking en 2019", témoigne Stéphane Vincent-Montagnon. Il est le co-fondateur de la société bordelaise We Go GreenR qui a lancé, en 2020, une plate-forme de réservation dédiée aux séjours éco-responsables. 1.200 hébergements y sont actuellement référencés, tous sélectionnés en fonction d'un algorithme développé par la société, le greenscore, qui, à partir de 118 critères écoresponsables attribue une note de un à cinq à chaque établissement. "Cela permet au voyageur de trouver chaussure à son pied et cela nous permet de savoir ce que l'hébergeur fait et ne fait pas", assure Stéphane Vincent-Montagnon.

Lire aussi 6 mnTourisme durable : la Nouvelle-Aquitaine peut mieux faire

Des cours en ligne et une centrale d'achat

Car un autre chiffre est mis en avant par We Go GreenR  : "Seulement 10 % des hôtes ont entamé leur transition écologique", révèle Stéphane Vincent-Montagnon. Deux ans après le lancement de sa plateforme de réservation, la société vient donc de lancer une solution d'accompagnement des établissements touristiques dans leur transition écologique, baptisée GreenFlow : un parcours 100 % digital qui propose un diagnostic et un plan d'actions. Seize cours en ligne de 15 à 30 minutes sont ainsi proposés pour apporter des solutions concrètes autour des enjeux de la gestion des ressources en énergie, en eau ou en déchets, autour de la mobilité ou encore de l'alimentation. Les hôtes ont également accès à une centrale d'achat dédiée aux solutions éco-responsables en matière d'entretien, d'hygiène, de literie, d'alimentation, d'énergie, ou de rénovations. "L'objectif consiste à lever les freins et favoriser le passage à l'action. Nous avons un rôle de facilitateur", explique Stéphane Vincent-Montagnon.

BtoC et BtoB

Cette offre d'accompagnement en ligne est commercialisée entre 400 et 1.690 euros hors taxe en fonction de la taille de l'établissement. Concernant la plateforme de réservation, la société fait payer une commission de 10 %, "contre 17 à 30 % sur d'autres plateformes", insiste Stéphane Vincent-Montagnon.

"Notre solution GreenFlow n'était pas prévue dans notre plan de départ. Nous l'avons créé pour répondre à un besoin du marché. Cela nous permet dans le même temps de nous diversifier et de nous inscrire dans un modèle plus global. En plus du BtoC, qui nécessite que nous fassions beaucoup de volume et donc de réservations pour être rentable, nous nous lançons donc dans le BtoB, sachant par ailleurs que l'activité en BtoC est saisonnière, les deux activités se complètent", développe Stéphane Vincent-Montagnon.

Le classement des hôtels de tourisme évolue

We Go GreenR vise l'accompagnement de 2.000 établissements à la fin de l'année et le référencement de 5.000 hébergements. L'entreprise devrait, pour cela, pouvoir s'appuyer sur le nouveau classement des hôtels de tourisme à compter du 1er avril. Dévoilé par Atout France, le référentiel de classement voit le nombre total de critères inhérents au développement durable doubler (passant de 13 à 27). Les critères obligatoires vont quant à eux quadrupler (passant de 3 à 12). Objectif : encourager les économie d'eau et d'énergie, une meilleure gestion des déchets, le recyclage, le recours aux circuits courts notamment dans la restauration, la sensibilisation de la clientèle ou encore la formation des personnels hôteliers.

14 personnes travaillent actuellement pour We Go GreenR qui cherche encore à recruter un développeur, un responsable technique (CTO) ou encore un responsable des relations territoires et partenariats mais aussi. Sept postes sont actuellement ouverts. En 2021, la plateforme a enregistré 500.000 euros de réservation.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.