Havitat : des logements sociaux vendus via Internet

 |   |  520  mots
Un des immeubles bordelais où Havitat.fr propose des appartements.
Un des immeubles bordelais où Havitat.fr propose des appartements. (Crédits : DR-Havitat)
Sept bailleurs sociaux (groupe Action Logement) de Nouvelle-Aquitaine se sont alliés pour créer Havitat.fr, le premier site de vente de logements HLM anciens via Internet.

Ce site est porté par Domofrance, plus important bailleur social régional, à Bordeaux. La création de ce nouveau service immobilier a été présentée au Club de la presse de Bordeaux en présence d'Elodie Amblard, présidente du directoire Le Foyer, à Angoulême (Charente), Mario Bastone, directeur général de Logévie (Bordeaux), Philippe Blety, directeur général de de Dom'Aulim (Limoges), mais aussi Caroline Isidore, directrice de l'accession à Clairsienne (Bordeaux), Philippe Rondot, président de Domofrance et Francis Stéphan, directeur général de Domofrance et d'Habitelem (Pau).

"Ce site est unique en Nouvelle-Aquitaine. Havitat.fr c'est une proposition de services, une réponse forte à la réforme du logement, qui va nous permettre d'alimenter nos ressources et nos fonds propres. L'habitat social actuellement c'est quatre millions de logements. L'idée c'est d'activer à la vente 1 % de patrimoine pour tripler production et réhabilitations du parc de logements", éclaire Philippe Blety.

Garantie sans travaux à faire

Ce nouveau service est d'abord centré sur les locataires du parc HLM. Havitat.fr leur propose ainsi des prix d'achat inférieurs aux conditions du marché, un dépôt de garantie limité à 500 € ou encore l'obtention de prêts avantageux.

"Les locataires candidats à l'accession à la propriété ont la garantie d'avoir un diagnostic technique complet de l'immeuble et de leur logement, de ne pas avoir de travaux à faire dans les cinq ans qui suivent ou encore d'acquérir une habitation à faible consommation énergétique", promet Francis Stéphan. Les grandes copropriétés qui deviennent ingérables et tombent en ruine ne sont pas qu'un cauchemar de banlieue parisienne. Et les responsables des bailleurs sociaux néo-aquitains sont parfaitement conscients de cet enjeu.

Rachat du logement pendant cinq ans

"Nous voulons éviter d'avoir des copropriétés dégradées. C'est pourquoi nous proposons aux accédants toute une batterie de services pour les accompagner. Après étude de leur dossier et de leur capacité à devenir propriétaires, nous les aidons à faire le montage financier de leur acquisition et à gérer leur copropriété - en assurant la fonction de syndic ou en recrutant un professionnel. En cas de problème nous leur assurons également, à un prix convenu à l'avance, le rachat de leur logement pendant les cinq premières années", déroule Mario Bastone.

Comme le précise Philippe Rondot, les dossiers d'accession à la propriété dans le cadre d'Havitat sont soumis à une commission d'attribution qui propose des logements correspondant aux besoins. Un T3 sera ainsi prioritairement proposé à une famille. Les capacités d'endettement, les moyens financiers sont également passés au crible. Et il est interdit d'acheter pour mettre en location. Les biens immobiliers à vendre son géolocalisés et le site Havitat.fr présente actuellement une vingtaine de logements à l'achat parmi lesquels deux maisons, près de Brive et Limoges, et deux appartements, à Pessac et Libourne, ont été vendus.

A noter qu'un autre site, Bienvéo.fr, géré par l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui fédère les organismes HLM, permet d'acheter ou de louer des logements sociaux en Nouvelle-Aquitaine et en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :