La manufacture Pinton va se doter d'une nouvelle usine robotisée à Felletin

C'est un cap important que s'apprête à franchir la manufacture de tapisserie Pinton, basée à Felletin (Creuse), avec son projet de construction d'une nouvelle usine de 800 m2. Elle sera équipée de machines robotisées pour doubler sa capacité de production. L'atelier creusois est désormais implanté aux Etats-Unis et à Hong-Kong.

3 mn

Lucas Pinton est en train de finaliser son projet de nouvelle usine.
Lucas Pinton est en train de finaliser son projet de nouvelle usine. (Crédits : Manufacture Pinton)

Spécialisés dans le tissage de tapis, tapisseries et moquettes, les Ateliers Pinton, fondés en 1867 à Felletin (Creuse), perpétuent le savoir-faire traditionnel de la tapisserie d'Aubusson depuis plus de 150 ans. La plus importante entreprise de ce secteur (45 salariés, chiffre d'affaires prévisionnel de 4,5 millions) est installée dans son atelier depuis 1971, trop étroit aujourd'hui. L'entreprise va donc construire une nouvelle usine moderne et écologique de 800 m2 à Felletin ou dans sa proche périphérie, l'achat du terrain n'étant pas encore acté.

Livraison prévue en 2023

"La société se développe et nous avons décidé de réaliser un bâtiment plus industriel et d'investir également dans des machines automatisées pour réaliser des tapis et des moquettes", précise Lucas Pinton, le président. "Nous n'avions pas de robots. Nous conserverons l'atelier actuel pour la partie artisanale, les tapisseries et le design. Le budget initial bâtiment et machines a été revu à la baisse entre 1,6 et 1,7 million d'euros contre 2,3 millions."

L'aide de 800.000 euros prévue dans le cadre du Plan Particulier pour la Creuse sera donc rabotée au prorata. La Région Nouvelle-Aquitaine va également abonder à hauteur de 430.000 euros pour l'acquisition des équipements et le développement à l'international. Les travaux commenceront début 2022 pour une livraison un an après.

Trente créations d'emplois envisagées

Le projet prévoit trente recrutements, six étant déjà réalisés, dont une majorité de lissiers et d'opérateurs de production pour les tapis ainsi que des commerciaux et des profils administration des ventes et logistique. Un programme de formation de deux millions d'euros permettra d'accompagner la montée en compétences du personnel.

"Avec cet investissement qui approche les six millions d'euros, notre capacité de production sera multipliée par deux", ajoute-t-il. "Nous pourrons répondre également aux nouvelles demandes de notre clientèle de décorateurs, prescripteurs et revendeurs dans le secteur du luxe avec nos moquettes et tapis destinés à l'hôtellerie, le résidentiel, l'aviation privée et les yatchs ainsi pour que le marché de l'art avec nos tapisseries."

Lire aussi 2 mnFalcon 10X : le nouvel avion d'affaires de Dassault Aviation en images

La demande augmente sur ce marché qui représente 20% du chiffre d'affaires. "On remarque une montée en puissance sur la tapisserie. Son image a été dépoussiérée. le marché est plus réceptif qu'il y a dix ans car nous avons fait appel à des artistes contemporains qui sont à la mode."

Pour asseoir son développement à l'international, la manufacture Pinton vient d'ouvrir une filiale à Hong Kong avec deux salariés chargés de démarcher les pays asiatiques, une zone où l'entreprise était absente. Une première filiale avait été ouverte à New-York en 2019. L'export représente désormais 60 % de son chiffre d'affaires. "La première année d'activité a été bonne aux Etats-Unis avec 300.000 euros de commandes alors que nous n'avons pas de showroom", précise-t-il alors que la première commande vient d'être enregistrée en Chine.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.