La Banque populaire Aquitaine Centre Atlantique (BPACA) a préservé son activité en 2020

La Banque populaire Aquitaine Centre Atlantique (BPACA) a non seulement bien résisté à la pandémie de Covid-19 en 2020, mais également tiré partie de la hausse de l'épargne chez les particuliers. Accélération de la numérisation des services et nouvelles offres d'investissement ciblées, en particulier sur les PME de la région, font partie de la feuille de route 2021.

4 mn

Le maxi trimaran Banque Populaire XI, skippé par Armel Le Cléac’h est au port d'Arcachon, en Gironde, du 3 au 6 juin 2021.
Le maxi trimaran Banque Populaire XI, skippé par Armel Le Cléac’h est au port d'Arcachon, en Gironde, du 3 au 6 juin 2021. (Crédits : © Easy Ride / BPCE)

La Banque populaire Aquitaine Centre Atlantique (BPACA), qui couvre 11 des 12 départements de Nouvelle-Aquitaine, a réalisé un produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires) de 432,2 millions d'euros en 2020, soit une progression limitée mais nette de +1,1 % qui, malgré la crise, la ramène à son niveau d'activité de 2018. Comme pour la Caisse d'épargne Aquitaine Poitou Charentes, la pandémie de Covid-19 n'a donc pas cloué au lit cette banque coopérative, qui a profité de la crise sanitaire pour accélérer la numérisation de ses services, dans le cadre de son programme "Tec Care 2020", qui a en particulier permis la rénovation de 160 agences.

Lire aussi 3 mnBanque populaire et Caisse d'épargne mettent 20 millions d'euros pour des PME régionales

La BPACA, dont Sylvie Garcelon est la nouvelle directrice générale depuis avril dernier, en remplacement de Jean-Pierre Levayer, et Bernard Dupouy le président, a ainsi également instauré la signature électronique dès l'ouverture du premier compte chèque pour un client particulier, tout en mettant l'accent sur la formation des salariés aux relations commerciales en distanciel. La banque coopérative continue à s'appuyer sur un maillage fin de son territoire, via 2.100 salariés et un réseau de 218 agences, qui garantit sa proximité physique avec les particuliers et les acteurs de l'économie régionale.

La BPACA a distribué des PGE à 12.500 clients

"L'année 2020 aura été marquée par la très forte mobilisation des collaborateurs de notre banque pour soutenir l'ensemble de ses clients entreprises, professionnels et particuliers afin de poursuivre notre accompagnement et les prévenir des éventuelles conséquences économiques de la crise sanitaire. Acteur majeur de la distribution de prêts garantis par l'Etat, notre établissement a octroyé près de 1,3 milliard d'euros de PGE à plus de 12.500 clients", relève la direction de la BPACA.

Cette dernière précise que ses 400 conseillers entreprises et professionnels ont accompagné les acteurs de l'économie régionale, en particulier pour des procédures de report d'échéances. La banque coopérative explique également avoir débloqué une aide d'urgence pour les étudiants, ouvert une ligne dédiée au personnel soignant et mis en place un accompagnement spécifique pour les clients aux revenus fragilisés.

Forte hausse de la production de prêts immobiliers

Si le résultat net de la BPCA est en retrait en 2020 par rapport à 2019, à 71 millions d'euros (-11,8 %), la banque souligne qu'elle a continué à gagner des clients particuliers (+1,58 %), professionnels (+2,91 %) et entreprises (+1,70 %), tandis que sa production de prêts immobiliers a très fortement progressé pour atteindre 2,5 milliards d'euros.

Lire aussi 4 mnLa BPACA joue la carte de l'offre pour continuer à grandir dans un marché tendu

Un niveau considéré comme un record par l'établissement. Le très bon niveau du bénéfice net réalisé en 2020 a permis à la BPACA de distribuer 8 millions d'euros en rémunération des parts sociales des 143.400 sociétaires de la banque. Avec la pandémie de Covid-19 les Français ont encore plus épargné que d'habitude, ce qui a boosté l'encours de ressources monétaires de la BPACA à +15,4 %, pour atteindre 14 milliards d'euros à fin 2020.

15,8 milliards d'euros de crédits hors PGE distribués en 2020

"Ces fonds collectés puis réinvestis dans l'économie régionale ont permis de financer plus de 49.300 projets, hors PGE, pour un total de 4 milliards d'euros de crédits distribués, en hausse de +23 %", éclaire la direction de la banque.

Au final, l'encours global de crédits à la clientèle, hors prêts garantis par l'Etat, est en hausse de +8,4 % en 2020, à 15,8 milliards d'euros. L'établissement bancaire précise également avoir développé son activité de banquier-assureur en 2020.

En 2021, la BPACA annonce en particulier qu'elle va mettre en circulation un nouveau véhicule d'investissement : le prêt participatif relance (PPR), tout en proposant d'autres options de placement. Ce qui sera bien entendu le cas avec le fonds Rebondir Nouvelle-Aquitaine ou encore le fonds BRG Sud-Ouest investissement, créé l'an dernier par la BPACA en association avec la Caisse d'épargne Aquitaine Poitou-Charentes (CEAPC), qui est doté de 16 millions d'euros et cible les PME de la région.

Lire aussi 10 mn« 15 % à 20 % des TPE/PME sont des entreprises zombies qui ne survivront pas à la crise »

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.