A Biarritz, le Connecteur accueillera ses premières entreprises le 15 juin

Dévoilé fin 2019, le Connecteur, nouveau bâtiment du Crédit agricole Pyrénées Gascogne, ouvrira ses portes à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) le 15 juin prochain.

5 mn

Le Connecteur, à Biarritz, abritera le siège du Crédit agricole Pyrénées Gascogne et des espaces dédié au coworking et à l'évènementiel.
Le Connecteur, à Biarritz, abritera le siège du Crédit agricole Pyrénées Gascogne et des espaces dédié au coworking et à l'évènementiel. (Crédits : Annelot Huijgen / La Tribune)

Les menuisiers, jardiniers et électriciens s'affairent encore dans tous les coins, au milieu des groupes de visiteurs casqués. Ces derniers sont de potentiels "habitants", comme Gilles Sixou préfère appeler les locataires du bâtiment Le Connecteur, construit par le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne à deux pas de la gare et de l'aéroport de Biarritz.

80 % de remplissage fin 2021

"Nous visons une ouverture le 15 juin, pour que les premières entreprises puissent s'installer cet été, et une inauguration plutôt fin septembre", annonce le directeur général du Connecteur qui aura bientôt sur place une équipe d'une quinzaine de personnes. "Le taux d'occupation est de 60 % actuellement pour un objectif de 80 % en fin d'année. Et 19 événements sont d'ores et déjà prévus, dont par exemple deux séminaires d'Enedis", ajoute celui qui est également directeur marchés entreprises et banque privée.

Le Connecteur Biarritz

Le chantier du Connecteur touche à sa fin (crédits : Annelot Huijgen / LT)

Depuis le toit-terrasse avec vue sur la Rhune et l'Océan, Gilles Sixou espère que le pari, fait notamment avec Jean-Paul Mazoyer qui a depuis cédé la direction générale de CAPG à Paul Carite, sera gagnant. Afin d'augmenter sa visibilité sur la côte basque, la banque régionale, dont l'épicentre se trouve à Pau, a préféré investir 50 millions d'euros -un budget respecté - dans Le Connecteur plutôt que dans de nouvelles agences (138 agences à date).

Lire aussi : Le Crédit agricole s'offre un Connecteur à 50 M€ à Biarritz

Coworking, évènements, restauration

Initialement envisagé à Anglet, le bâtiment de 8.300 m2 dessiné par le cabinet palois Camborde Architectes n'est ni une agence, ni un bureau de la banque verte. Mais même avant son ouverture, ce lieu protéiforme semble déjà en passe de s'imposer à Biarritz, mondialement connue, mais jusqu'alors pas pour son activité économique.

Accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, Le Connecteur proposera outre 411 postes de coworking et 31 salles de réunion, de nombreux espaces de rencontres, que ce soit son auditorium de 311 places, son amphithéâtre de 90 places, sa salle de sports ou les deux restaurants, dont un gastronomique (80 couverts) avec le chef basco-béarnais Anthony Ruffet aux fourneaux.

"Nous proposons des services et non pas des mètres carrés : tout a été pensé pour que l'entrepreneur ou salarié ait le moins de contraintes", appuie Gilles Sixou. "La mission du Connecteur, celle de connecter des personnes de différents horizons, prend encore plus de sens dans le contexte de crise sanitaire et économique. Il y a une vraie inversion de tendance en faveur des territoires. Aujourd'hui, les technologies permettent de travailler où l'on a envie de vivre. Le désir de travailler en région, l'envie de mélanger télétravail et coworking, ce sont autant de besoins auxquels répond ce bâtiment, qui est le résultat d'une démarche engagée sur le plan écologique et économique."

Gilles Sixou Le Connecteur

Gilles Sixou, le directeur général du Connecteur (crédits : CAPG).

Bâtiment à énergie positive

En précisant que l'aménagement des espaces collectifs a été revu afin de respecter les conditions sanitaires, il rappelle que "83 % des entreprises partenaires du chantier sont issues du territoire", tout comme de nombreux matériaux, du chêne des forêts pyrénéens couvrant les murs aux dalles de pierres d'Arudy au sol. La verrière avec ses panneaux solaires incrustés est l'une des grandes innovations du bâtiment, où les portiques d'accès s'ouvriront en passant la paume de la main.

Le Connecteur Biarritz

Les espaces de coworking et de réunions (crédits : Annelot Huijgen / LT)

Toute l'énergie produite ne devrait cependant pas être consommée par les cafetières, les caméras du studio photo-vidéo ou encore les 40 bornes de recharge installées, entre autres, pour les onze voitures en autopartage. "Ce bâtiment à énergie positive produira environ 300 000 kwh", prévoit le directeur général, qui planche aussi sur la future offre de formations. Autant d'activités qui devraient permettre à CAPG de rentabiliser son investissement.

Les startups au rendez-vous

Même si le Connecteur ne cible pas uniquement les startups, elles sont parmi les premières attirées. L'équipe du Connecteur, en discussion par ailleurs avec de grands groupes nationaux et internationaux, a déjà signé des contrats avec de nombreuses entreprises de la région, telles que le spécialiste de la maintenance industrielle Ovalie Tech (Tarbes) et Fullife, la marque de textile e-sport créée à Biarritz par l'ex-dirigeant de Melty Alexandre Malsch. Mais aussi venues de plus loin, comme le fabricant d'exosquelettes nantais Fox et l'e-commerçant parisien Les Nouveaux Fromagers.

Outre l'ambiance, les services et leur tarif accessible - l'abonnement varie entre 200 et 450 euros par mois selon la taille de l'entreprise et l'usage, les postes sont loués 25 euros la journée -, cet attrait s'explique par la présence du 37e Village by CA. Un programme d'accompagnement déjà proposé à Bordeaux et Toulouse, mais qui sera plus court ici - six mois au lieu de deux ans - et pour 20 entreprises et non 40 chaque année. Les premières start-ups et TPE expérimentent depuis fin 2020 ce programme intégralement financé par la banque. Contrairement au fonds de dotation Indarra (« la force » en basque), hébergé également au Connecteur, qui fédèrera des mécènes d'horizons variés. L'objectif du fonds, pour lequel la collecte n'est pas terminée, sera double : établir une programmation d'intérêt général et soutenir des projets de développement des territoires.

Lire aussi : Newfund lance un fonds d'investissement régional pour financer 20 startups de Nouvelle-Aquitaine

Le Connecteur Biarritz

Le bâtiment fait la part belle aux panneaux solaires et aux jeux de lumière (crédits : Annelot Huijgen / LT).

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.