Cdiscount écope d'une lourde amende

 |  | 377 mots
Lecture 2 min.
Les conditions du programme Cdiscount à volonté sont dans le viseur des autorités de protection du consommateur.
Les conditions du programme "Cdiscount à volonté" sont dans le viseur des autorités de protection du consommateur. (Crédits : Agence APPA)
Le géant bordelais du e-commerce Cdiscount a été sanctionné d'une amende de près d'un million d'euros par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) de Gironde, pour manquements en matière d'information des consommateurs dans le cadre de son offre d'abonnement "Cdiscount à volonté".

Le début d'année est compliqué pour Cdiscount. Quelques jours après la mise en examen d'un cadre du groupe pour "extraction frauduleuse de données contenues dans un système de traitement automatisé", "abus de confiance" et "escroquerie", le géant français du e-commerce écope d'une lourde d'amende pour défaut d'information de certains de ses clients. En l'occurence, la DDPP de la Gironde a prononcé fin 2020 cette "amende administrative de 986.432 euros" à l'encontre de CDiscount, "pour défaut d'un récapitulatif de commande conforme concernant l'abonnement Cdiscount à volonté", selon l'annonce publiée lundi sur le site de la Direction des fraudes (DGCCRF).

L'amende, prononcée fin 2020, porte sur un abonnement d'un an permettant aux internautes d'avoir des frais de livraison gratuits. Une formule était payante d'emblée, au prix de 29 euros, et permettait aux internautes d'avoir un récapitulatif de leurs commandes. Mais une autre formule, une offre portant sur une période d'essai gratuite de six jours pour le même service et qui devenait payante au bout de six jours en cas de non-désistement, ne fournissait pas aux consommateurs un récapitulatif de leurs commandes, explique-t-on auprès de la DDPP.

Lire aussi : E-commerce : "Cdiscount lancera le 1er avril sa filiale dédiée à son offre de marketplace BtoB"

L'enquête qui a été menée à la suite de plaintes de consommateurs, a recensé 988.432 incidences d'absence de récapitulatif de commande -d'où le montant de l'amende- sur une période allant de mai 2018 à octobre 2019, a-t-on précisé de même source. Les plaintes ont été centralisées et menées en Gironde qui abrite le siège social de CDiscount.

Sollicité par l'AFP, Cdiscount, filiale du groupe Casino, dit avoir "pris acte" de la décision de la DDPP de la Gironde relative à un "défaut de récapitulatif de commande conforme" en lien avec la souscription d'abonnements "Cdiscount à volonté".

Le groupe indique "contester formellement cette décision tant sur son fondement que sur son montant, l'information exhaustive tout au long du parcours d'achat étant pleinement respectée". CDiscount ajoute avoir déposer un recours devant le tribunal administratif en décembre "pour faire valoir sa position".

Lire aussi : En quête de rentabilité, Cdiscount consolide sa stratégie de marketplace

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2021 à 8:56 :
J'AI REMARQUE QUE LES FRAIS DE LIVRAISON SONT SOUVENT TRES ELEVES RISQUANT DE DOUBLER LE PRIX DU PRODUIT , C'EST POURQUOI CLIENTE HABITUELLE DE C'DISCOUNT JE SUIS OBLIGEE D'ALLER VERS D'AUTRE PLATE FORME ETRANGERE A MON REGRET
a écrit le 23/02/2021 à 9:46 :
Je suis un utilisateur d'ordinateur et d'internet aguerri et je me suis fait avoir par cette véritable escroquerie, il suffit juste que quelqu'un d'autre commande à votre place et il va forcément chosir "livraison gratuite !" j'imagine le nombre de gens qui se retrouvent débités de 29 euros par ans sans en avoir la moindre idée.

Bravo aux fraudes hein mais bon quand même comment se fait il qu'il est aussi facile pour le secteur marchand de nous escroquer de la sorte ? -_-

C'est là qu'est l'anomalie, ils insultent les GAFAM mais permettent aux enetreprises européennes des pratiques encore plus douteuses. Au secours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :