Services numériques : U-Need Ouest recrute 34 consultants à Bordeaux

 |   |  477  mots
Une partie des équipes de U-Need Ouest autour de son directeur général, Bruno Dechandol, au centre, et Vincent Rabah, à sa droite.
Une partie des équipes de U-Need Ouest autour de son directeur général, Bruno Dechandol, au centre, et Vincent Rabah, à sa droite. (Crédits : U-Need Ouest)
Arrivée en Gironde en 2017, U-Need Ouest emploie déjà 51 collaborateurs à Pessac. Spécialisée dans les infrastructures et le cloud, cette entreprise de services numériques a ouvert 34 recrutements et semble prête à mettre le prix pour trouver les développeurs seniors qu'elle recherche.

"Idéalement, au regard de la demande, on voudrait doubler nos effectifs en 2019 mais il est devenu très difficile de recruter dans notre secteur d'activité", reconnaît Vincent Rabah, le directeur de la stratégie et de l'innovation de U-Need Ouest. Implantée à Bordeaux Métropole, depuis mai 2017, cette entreprise de services numériques est la petite sœur de la société toulousaine U-Need (170 salariés, 10 M€ de chiffres d'affaires en 2018), avec qui elle partage le nom et les fonctions supports. D'autres antennes ont été lancées l'an dernier à Lyon et à Londres.

Deux ans plus tard, les locaux de U-Need Ouest, situés à Pessac, accueillent déjà 51 consultants dont 80 % sont spécialisés dans les missions d'infrastructures et de cloud (architecture, virtualisation, réseaux, sauvegardes, etc.). Les 20 % restants sont orientés sur le consulting, la direction de projet et l'accompagnement à la transformation numérique. Son portefeuille de clients, centré quasi-exclusivement sur l'agglomération bordelaise, est composé à la fois de TPE de dix salariés et de grands comptes tels que le Cdiscount, La Poste et La Banque postale ou encore Orange, Atos, SQLI et CGI.

Valoriser les profils seniors

La société veut désormais se renforcer en matière de développement logiciel. 34 postes de consultants sont ainsi ouverts au recrutement : 14 développeurs (Java, dotNet, Nodejs, Reactjs, Angularjs), 12 experts infrastructure/cloud et 7 chefs et directeurs de projets. "Nous visons des profils plutôt seniors, notamment parce que c'est ce que demandent nos clients. Et nous avons tendance a être plutôt agressifs au niveau des salaires parce que nous sommes convaincus que certains profils expérimentés et restés parfois longtemps au sein de la même entreprise ont objectivement besoin d'une revalorisation salariale et de se voir confier des projets plus enrichissants", détaille Vincent Rabah qui précise : "on veut acheter une expertise mais surtout convaincre un individu".

Consciente que sa localisation à Pessac, loin du centre-ville, peut être un frein, U-Need Ouest met également en avant sa politique de formation continue en interne et la qualité des projets sélectionnés. L'entreprise est actuellement en train de créer avec Amazon web services une offre d'infogérance, pour héberger et exploiter les infrastructures de ses clients.

En revanche, la société de services numériques ne se positionne pas encore sur des problématiques telles que l'analyse et la valorisation des données et l'intelligence artificielle, des marchés jugés pas suffisamment mûrs. "Beaucoup d'entreprises ont envie d'aller sur ce terrain, de voir ce que ça peut donner et d'élaborer des proofs of concept mais, en réalité, les cas d'usage et la valeur ajoutée aboutissent rarement pour l'instant. Le marché n'est pas donc pas tout à fait là et d'autres que nous traitent déjà très bien ces problématiques à Bordeaux", précise Vincent Rabah.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :