Services numériques : la PME bordelaise Cap Info absorbe le Basque ATI

 |   |  464  mots
Cédric Moncoqut, 42 ans, est le dirigeant de Cap Info, à Artigues-près-Bordeaux, une entreprise de services numériques créée en 1992 qu'il a repris en 1998.
Cédric Moncoqut, 42 ans, est le dirigeant de Cap Info, à Artigues-près-Bordeaux, une entreprise de services numériques créée en 1992 qu'il a repris en 1998. (Crédits : Agence APPA)
C'est un acquisition d'ampleur pour le groupe Cap Info, spécialisé dans les services numériques pour les entreprises du BTP. La PME annonce le rachat de la société ATI, basée à Anglet, qui lui permet de doubler son portefeuille clients et ses effectifs. La nouvelle entité consolidée de 35 salariés vise un chiffre d'affaires de 4,5 M€ fin 2019 pour jouer un rôle de premier plan au niveau régional. Cinq recrutements sont lancés.

Jamais deux sans trois. L'adage se vérifie chez Cap Info qui a signé le 31 octobre dernier sa troisième opération de croissance externe en seulement sept ans. Après ISB 2011 puis Myriadata, en 2011, c'est au tour de la PME ATI (Assistance Technologie Informatique) installée à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) d'être rachetée par la PME bordelaise, à l'issue de dix mois de négociations pour un montant qui reste confidentiel.

Complémentarité géographique et technique

Créée en 1992 avant d'être reprise par Cédric Moncoqut en 1998, Cap Info, qui est implantée à Artigues-Près-Bordeaux, réalise 80 % de son activité dans les services numériques aux entreprises du BTP (logiciels d'études, de métrés, applications mobiles et web ergonomiques pour la gestion des interventions à destination des techniciens itinérants, des bons de livraison et suivis de chantier). Elle est notamment spécialisée dans l'intégration de systèmes infrastructures et réseaux et l'intégration de solutions logicielles.

"L'acquisition d'ATI est une opportunité pour Cap Info. Nos deux entreprises se connaissaient et ce rachat est complémentaire tant d'un point de vue géographique que technique. Nos équipes auront des échanges croisés fructueux en matière de savoir-faire matériels et logiciels", assure Cédric Moncoqut, qui également co-président du Centre des jeunes dirigeants (CJD) Bordeaux.

Lire aussi : Innover au quotidien pour créer 200 emplois en deux ans : le pari osé du CJD Bordeaux !

ATI (15 salariés, 1,6 M€ de chiffre d'affaires en 2018) est implantée à Anglet et Dax (Landes) a un portefeuille clients plus diversifié que celui de Cap Info. Elle développe du dessin assisté par ordinateur (DAO) qui devrait trouver toute sa place dans les applications web et mobile proposées par Cap Info. Cette dernière, qui était jusque-là peu active dans le sud de la Nouvelle-Aquitaine, compte 20 salariés pour 2,4 M€ de CA en 2018. ATI est désormais une filiale de Cap Info mais conservera son implantation à Anglet et son nom.

Cinq recrutements à Bordeaux et Anglet

Le nouvel ensemble de 35 salariés et de 4 M€ de chiffre d'affaires consolidé adresse désormais 1.300 clients et prévoit une croissance de son activité de l'ordre de 12 % l'an prochain pour atteindre 4,5 M€ et s'affirmer comme un acteur régional de premier plan. D'autres acquisitions ne sont pas exclues dans les années qui viennent: "La logique de maillage territorial et de proximité est primordiale pour la qualité de nos prestations. Le groupe entend poursuivre cette dynamique, en croissance organique ou via des acquisitions, selon les opportunités qui se présenteront", affirme ainsi le chef d'entreprise quarantenaire.

Dans l'immédiat, cinq recrutements sont en cours : un technicien infrastructure, un chargé de marketing et un commercial à Bordeaux ainsi qu'un technicien infrastructure et un consultant logiciel à Anglet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :