A Talence, 80 % de retour à l'emploi pour un accompagnement dédié aux femmes

 |   |  795  mots
Le dispositif Plurielles a été mené par la mairie de Talence et le Plan local pour l'insertion et l'emploi Portes-du-Sud (Talence / Villenave-d'Ornon / Gradignan).
Le dispositif Plurielles a été mené par la mairie de Talence et le Plan local pour l'insertion et l'emploi Portes-du-Sud (Talence / Villenave-d'Ornon / Gradignan). (Crédits : CC Wikimedia by Webmaster33400)
A l'occasion du 8 mars, La Tribune revient sur le programme Plurielles visant à aider une dizaine de femmes éloignées de l'emploi à retrouver du travail. Mené l'an dernier par la mairie de Talence et le Plie Portes du Sud, il a obtenu d'excellent résultats mais son renouvellement reste pour l'heure suspendu à l'obtention de nouveaux financements.

Dix femmes à la recherche d'un emploi ont participé au programme Plurielles pendant dix semaines du 19 février au 10 avril 2018, avec des sessions hebdomadaires et des horaires à respecter, alternant prises de parole individuelles, travail collectif, visites d'entreprises et formation. Un an plus tard, le bilan de cette action expérimentale est clairement positif : sept sont en CDD, une en CDI, une en formation et la dernière a abandonné en cours de route. "L'expérience a été concluante et deux des participantes sont actuellement employées par des entreprises rencontrées au cours du programme", constate Françoise Issartier, la directrice du service municipal de l'emploi de la ville de Talence. C'est en effet la commune et le Plan local pour l'insertion et l'emploi (Plie) Portes du Sud (Talence, Gradignan et Villenave-d'Ornon) qui ont piloté l'action du printemps 2018, initiée dès septembre 2017.

Lire aussi : Marché de l'emploi : faut-il un accompagnement dédié aux femmes ? (4/7)

Le choix de réserver ce programme à un public féminin - rencontrant notamment du chômage supérieur à un an, des difficultés financières, de santé, de formation ou de gardes d'enfants - s'est donc avéré payant : "Une marche a été franchie par ces femmes qui avaient pourtant des profils éloignés de l'emploi. Il y a eu un effet de groupe très bénéfique avec une parole libre et un partage d'expériences bénéfique à toutes", explique Françoise Issartier. "Les participantes ont pu découvrir des secteurs économiques auxquelles elles ne pensaient pas ou pour lesquels elles s'interdisaient de postuler, pensant que ce n'était pas pour elles", abonde Frédéric Saunier, le directeur du Plie Portes du Sud.

Finances et ingénierie

Mais malgré ce bilan très positif, cette action expérimentale n'est pour l'heure pas renouvelée, faute de financements alors même que le budget ne dépasse pas les 10.000 €. "Politiquement nous souhaitons évidemment le renouveler notamment parce qu'il correspond à notre volonté de privilégier des actions de proximité efficaces plutôt que de gros évènements. Mais le problème est aujourd'hui financier parce que l'emploi ne relève pas de la compétence obligatoire de la commune", reconnaît Marc Labourdette, adjoint au maire de Talence en charge de l'économie et de l'emploi. Pour autant, le maire de Talence, Emmanuel Sallaberry, comme son adjoint, se disent déterminés à renouveler le programme Plurielles dès 2019. "Nous allons sonder le Plie, qui était le principal financeur l'an dernier, mais aussi la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde, Bordeaux Métropole et l'Etat. Il faut débloquer le sujet dès cette année", annonce Marc Labourdette.

Du côté du Plie, le directeur Frédéric Saunier partage le bilan positif mais met en avant deux difficultés : "il y a l'aspect financier évidemment et il faudra trouver des co-financeurs mais il y a aussi, et peut-être surtout, le travail d'ingénierie en amont pour monter le programme et identifier les candidats. Pour trouver dix participants, il faut en sonder entre 30 et 40. Finalement, quand l'action est lancée, 80 % du travail de montage est réalisé. Nous sommes actuellement en réflexion sur nos actions au second semestre 2019 par rapport aux besoins de notre public et le programme Plurielles pourrait trouver une place à ce moment là ou début 2020."

/////////////////

En Nouvelle-Aquitaine : 3 entreprises sur 10 sont crées par des femmes

Selon les chiffres de l'Insee portant sur le 1er semestre 2014, hors auto-entreprises, en Nouvelle-Aquitaine, seulement trois créateurs d'entreprises sur dix sont des créatrices, principalement dans le secteur des services et notamment la santé. Autre enseignement, ces créatrices sont globalement plus diplômées et plus jeunes que leurs homologues masculins mais investissent souvent moins, bien qu'elles empruntent des montants équivalents. Les chances de survie sont les mêmes puisque, créées par des femmes ou par des hommes, deux tiers des entreprises créées dans la région en 2010 étaient toujours en activité cinq ans après.

/////////////////

Emploi : la 4e édition du "markethon" à Talence le 26 mars

La ville de Talence organisera à nouveau le mardi 26 mars prochain son marathon de la recherche d'emploi associant 300 entreprises de la ville. "L'objectif est de permettre à des demandeurs d'emplois, réunis en binômes, de prospecter les entreprises participantes pour récupérer des offres d'emplois et ensuite les mettre en commun", explicite Françoise Issartier. TPE, PME, artisanat, commerces : l'éventail est large et cette course à l'emploi a réuni 42 participants l'an dernier permettant de récupérer 67 offres. L'évènement est organisé avec le Plie Portes du Sud, la Mission locale des Graves et Pôle emploi. Les inscriptions restent ouvertes jusqu'au jour J. Rendez-vous le 26 mars à 8h30 à l'espace François Mauriac, à Talence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :