L'Espagnol Proteïn SA choisit Bordeaux pour commercialiser son collagène en France

 |   |  685  mots
(Crédits : Shopify Partners from Burst)
Spécialisée dans la fabrication et la vente de compléments alimentaires à base de collagène hydrolisé, l'entreprise catalane Proteïn SA a choisi Bordeaux pour y implanter sa filiale française. Le nouvel arrivant met en avant l'accessibilité, la proximité avec l'Espagne et l'attractivité économique de la région bordelaise.

Son produit phare, le Colpropur, est commercialisé en France à compter de ce mercredi 26 septembre. Il s'agit de collagène hydrolisé sous forme de poudre, un complément alimentaire vendu en pharmacie qui vise à prévenir et traiter notamment l'arthrose et les douleurs articulaires. L'entreprise Proteïn SA, dont le siège et l'usine de production sont situés à Celra (Catalogne espagnole), se présente comme le leader européen du marché. Ce groupe familial emploie une centaine de salariés en Catalogne et a enregistré 22 M€ de chiffre d'affaires l'an dernier, essentiellement sur le marché espagnol.

Accessibilité et attractivité

"Pour accélérer son développement en Europe, Proteïn SA a décidé début 2018 de créer deux filiales en France et en Italie qui sont deux gros marchés potentiels et proches de l'Espagne", explique Geoffroy d'Antras qui, à 37 ans, pilote la création de la filiale française. Pour sélectionner le lieu d'implantation de celle-ci, Proteïn SA a été accompagnée par l'Agence de développement et d'innovation (ADI) de Nouvelle-Aquitaine et le cabinet Geolink, spécialisé dans l'attractivité territoriale.

"Le choix de Bordeaux s'est imposé grâce à sa proximité géographique avec l'Espagne et ses atouts en termes de transports et de logistique avec l'aéroport, la LGV vers Paris et plusieurs autoroutes. Il y a aussi une attractivité économique qui nous assure de pouvoir recruter des profils intéressants avec des coûts salariaux et immobiliers qui restent bien inférieurs à ceux de la région parisienne", détaille Geoffroy D'Antras, qui salue aussi l'accueil et l'accompagnement d'ADI, d'Invest in Bordeaux et de Bordeaux Métropole.

Une poignée de recrutements à venir à Bordeaux

Après avoir trouvé des locaux du côté du Parc bordelais, cet ancien cadre du laboratoire Urgo se penche sur le recrutement de son équipe. En plus du chef de projet déjà embauché, deux commerciaux, un responsable marketing et communication et un contrôleur de gestion devraient suivre d'ici la fin de l'année. "Les commerciaux ne seront pas basés à Bordeaux puisque l'idée est de faire du terrain pour viser le top 200 des pharmacies françaises, les réseaux, les distributeurs et les sites spécialisés", précise le directeur de la filiale. A terme, l'équipe bordelaise devrait néanmoins s'étoffer avec les habituelles fonctions support (finances, RH et comptabilité notamment).

Et si la croissance est au rendez-vous en France et en Italie, Proteïn SA devrait être contrainte de se doter d'un nouveau site de production puisque l'usine actuelle, à Celra, fonctionne déjà à plein régime 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Un investissement est donc envisagé par la direction qui hésite entre la France et l'Allemagne. Rien n'est acté mais la balance semble pencher vers l'outre-Rhin, comme l'explique le directeur France : "Les investisseurs étrangers, a fortiori les entreprises familiales, veulent limiter le risque au maximum. La France dispose d'une énorme attractivité mais le climat social du printemps dernier, marqué par des grèves et des mouvements sociaux, est perçu comme un risque important."

////////////////////////////////////////

Qu'est-ce que le collagène ?

C'est une protéine présente naturellement dans le corps et qui confère aux tissus de l'élasticité et une résistance à l'étirement. C'est la protéine la plus abondante chez l'être humain : on en trouve notamment dans les os, les cartilages, les muscles, les parois des vaisseaux, la peau et les tendons. Le collagène sous forme de supplément est issu de la gélatine d'origine animale (porc, bovin ou poisson) et est utilisé dans l'industrie alimentaire et pharmaceutique comme agent de texture et pour fabriquer des capsules. Une fois hydrolisé, le collagène est aussi employé, sous forme de poudre, comme complément alimentaire principalement pour lutter contre l'arthrose et les douleurs articulaires. Les principaux clients visés par ces compléments sont les personnes âgées de plus de 40 ans, en particulier les femmes, ainsi que les sportifs. Colpropur promet des effets au bout de 1 à 3 mois avec une consommation de 10 grammes par jour pour un coût de 25 à 30 € par mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :