Mama Works Bordeaux : à peine ouvert, déjà presque complet

 |   |  400  mots
Mama Works propose des offres packagées ou sur mesure en fonction des besoins des entreprises
Mama Works propose des offres packagées ou sur mesure en fonction des besoins des entreprises (Crédits : Thibaud Moritz / Agence Appa)
L'espace de coworking Mama Works, qui se déploie sur 2.800 m2 dans le quartier bordelais des Bassins à flot, a ouvert ses portes lundi. Mais il affiche déjà quasiment complet, une situation qui devrait se prolonger encore quelques mois jusqu'au départ de Betclic.

De Mama Shelter, on connaissait les hôtels. Il faut maintenant compter avec les espaces de coworking, opérés sous la marque Mama Works. Après Lyon, Bordeaux a désormais le sien, en attendant d'autres métropoles comme Lille. Mama Works s'est installé sur 2.800 m2 et réquisitionne les deux-tiers du bâtiment G4 avenue Lucien Faure, dans le quartier des Bassins à flot. L'espace de coworking propose majoritairement des bureaux privatifs de 2 à 10 personnes, avec une offre destinée notamment aux startups dont les effectifs sont amenés à évoluer rapidement et qui recherchent plus de souplesse que sur le marché traditionnel de bureaux. Yooji y a notamment installé ses équipes bordelaises. "Ca s'est rempli très vite, relève Alexandra Patat, responsable du site. Il reste encore quelques places dans l'open space mais c'est quasiment tout." La faute principalement à Betclic : le spécialiste européen du pari sportif en ligne, qui a annoncé l'installation de son siège social dans le quartier des Bassins à flot, patiente à Mama Works en attendant ses futurs locaux. Dans quelques mois, à son départ, l'espace de coworking sera à nouveau en capacité d'offrir de la place.

Un 2e espace au rendez-vous

Les habitués des Mama Shelter ne seront pas dépaysés par Mama Works : on y retrouve l'ambiance étudiée, chaleureuse et colorée qui distingue les hôtels, avec une patte propre. La philosophie est aussi identique : "Accueillir avec nos codes hôteliers, un dosage fin entre convivialité et professionnalisme."

A l'étage, on retrouve les bureaux privatifs, l'espace de coworking, des box équipés pour s'isoler ou tenir des réunions en tête à tête, une salle de sport et une autre de... sieste. Les travaux y sont quasiment terminés et le mobilier finit d'arriver. Au rez-de-chaussée, la zone pensée comme un loft est encore en travaux mais hébergera d'ici fin mars / début avril un grand bar central, une scène, des gradins, des espaces pour les travailleurs nomades...

"Notre objectif est de créer une communauté et du lien, poursuit Alexandra Patat. Nous accueillerons des ateliers, des événements de plusieurs types avec une jauge maximale d'une centaine de personnes, grâce notamment à la terrasse de 180 m2 qui donnent sur le quai Lawton et les Bassins à flot. A terme, nous voulons également que Mama Works Bordeaux héberge un studio de tournage vidéo."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2018 à 15:19 :
Il y a une véritable et profonde volonté des gens de travailler ensemble et non les uns en concurrence des autres, instinct plus que louable puisque allant vers le mieux de productivité et de qualité de travail. A savoir exactement l'inverse de ce que nous propose notre économie aliénante.

Dommage, mais à force de passer à côté de tout, sauf de faire cracher ses citoyens pour engraisser des déjà bien trop gras, tellement gros qu'incapables de lever le petit doigt d’ailleurs, notre UE dévisse "Firmes leaders mondiales : l'Europe s'effondre" https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/firmes-leaders-mondiales-l-europe-s-effondre-771494.html

"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :