Jean-Philippe Dreuille, Enedis : "Nous vivons une véritable révolution énergétique"

 |   |  331  mots
Jean-Philippe Dreuille
Jean-Philippe Dreuille (Crédits : DR)
Jean-Philippe Dreuille, directeur territorial Bordeaux Métropole d'Enedis, est l'invité du Club Eco de La Tribune dans le cadre du Forum Smart City Bordeaux.

Jean-Philippe Dreuille revient dans cette interview accordée au Club Eco sur le poids d'Enedis, ex-ERDF, à Bordeaux Métropole : 500 techniciens répartis sur 7 agences qui interviennent sur le réseau, pour des travaux, dépannages, branchements neufs, auprès de 450.000 clients, dont plus de 2.700 qui produisent de l'électricité. 50 M€ sont investis chaque année sur le territoire de Bordeaux Métropole pour la modernisation et la maintenance, avec 7.000 km de réseau à entretenir.

Le directeur territorial Bordeaux Métropole d'Enedis revient largement sur ce que représente pour Enedis la phase de transition énergétique engagée depuis plusieurs années.

"De l'intérieur nous vivons une véritable révolution énergétique parce qu'il y a encore 10 ans, ce phénomène n'existait pas. Nous n'avons que 14.000 foyers qui produisent de l'électricité mais il y a 5 ans il n'y en avait quasiment aucun, donc c'est une dynamique très forte, avec une croissance à deux chiffres. Pourquoi aujourd'hui et pas il y a 10 ans ? Pour une raison simple : le développement de la production et de la consommation d'énergies renouvelables principalement photovoltaïques ; les coûts de production ont considérablement baissé et donc aujourd'hui on arrive à pouvoir autoconsommer sa propre électricité. On est dans une électricité qui est made in France, donc dans une boucle courte et là, la boucle se raccourcit encore. Pour nous le réseau de la distribution d'électricité, c'est le réseau de la transition énergétique, on parle de smart grids. Le modèle du XXIe siècle est celui d'une production locale, répartie, décentralisée, une véritable boucle courte où le réseau est toujours en soutien et au bénéfice du développement d'énergies renouvelables, localisées et marquées par l'autoconsommation."

Jean-Philippe Dreuille évoque également le rôle du compteur Linky dans cette phase de transition énergétique. 4 millions ont déjà été installés en France, dont 150.000 sur la métropole bordelaise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :