Municipales à Bordeaux : cap sur l'économie et l'écologie dans la dernière ligne droite

 |   |  730  mots
Thomas Cazenave et Nicolas Florian, à Elise Atlantique le 19 juin. Pierre Hurmic, Camille Choplin, Emmanuelle Ajon et des représentants d'Elise Atlantique, le 23 juin.
Thomas Cazenave et Nicolas Florian, à Elise Atlantique le 19 juin. Pierre Hurmic, Camille Choplin, Emmanuelle Ajon et des représentants d'Elise Atlantique, le 23 juin. (Crédits : Agence APPA / Claire Mayer)
A quelques jours du 2nd tour des élections municipales à Bordeaux, les candidats déroulent leur propositions, dans une course effrénée pour le palais Rohan. Après Nicolas Florian et Thomas Cazenave, le 19 juin, c'était au tour du candidat écologiste Pierre Hurmic de visiter l'entreprise de recyclage Elise Atlantique, sur la rive droite, ce 24 juin. L'occasion pour les premiers de présenter leurs propositions en matière d'environnement et de transition écologique, et pour le second de faire état de son projet contre le réchauffement climatique et pour l'emploi et l'économie circulaire.

L'entreprise Elise Atlantique a été, à moins d'une semaine d'intervalle, un lieu emblématique pour décrire une campagne qui s'affronte sur le terrain vert, mais aussi autour d'une économie à reconstruire, meurtrie par deux mois de confinement. Située Quai de Brazza, l'usine de recyclage Elise Atlantique conjugue ces deux aspects : elle s'attèle depuis 2012 à Bordeaux à traiter et recycler les déchets de bureau de tous types de plastiques, créant également des emplois solidaires pour des personnes en situation de handicap. Un lieu idéal pour aborder les questions économiques et environnementales, qui, pour Pierre Hurmic, doivent être étroitement liées.

Lire aussi : Municipales 2020 : à Bordeaux, une campagne inédite à tous points de vue

Relancer l'économie locale

Le candidat écologiste avait déjà appuyé l'importance de l'économie locale, lors d'une visite de Darwin aux côtés...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :