Implanet parachève son recentrage sur la correction des scolioses sévères

Le groupe girondin innovant Implanet vient de définitivement tourner la page des prothèses de genou pour se consacrer entièrement à la correction des scolioses sévères. Avec Jazz, son dispositif développé en interne, mais aussi avec un nouveau produit comme Swingo qui vient de la société OSD, rachetée l'an dernier.

4 mn

Vue d'un implant Jazz qui s'articule sur la colonne vertébrale.
Vue d'un implant Jazz qui s'articule sur la colonne vertébrale. (Crédits : Implanet)

Société innovante dans le secteur de la santé, le groupe Implanet, coté en bourse, dont le siège se trouve à Martillac (Gironde) et qui dispose d'une filiale à Boston (Massachusetts), annonce avoir réalisé un chiffre d'affaires en hausse de +29 % en 2021 par rapport à 2020. Jusqu'à l'an dernier Implanet développait en plus de son dispositif Jazz de correction des scolioses sévères une prothèse de genou avec la gamme Madison.

Lire aussi 3 mnImplanet redresse son activité avec les implants vertébraux et va stopper les prothèses de genou

Le chiffre d'affaires 2021, à 7,7 millions d'euros, réalisé avec 29 salariés, est à périmètre constant. Il comptabilise les deux spécialités de prothèses de genou et implants vertébraux pour la scoliose d'Implanet, alors que le groupe, dirigé par Ludovic Lastennet, a cédé le 29 octobre 2021 son activité de prothèses de genou (gamme Madison), qui était déficitaire, à Serf, à Décines-Charpieu (Rhône/près de 42 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019), entreprise spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de prothèses de hanche et de genou.

Deux millions d'euros de CA additionnel en sept mois

Ramené au nouveau périmètre, en retranchant Madison du compte de résultat 2021, le chiffre d'affaires annuel d'Implanet est ramené à 6,1 millions d'euros, ce qui n'empêche pas une croissance de +58 % ! Le groupe de Martillac est depuis 2020 en plein recentrage de son activité et la cession de Madison est également allée de pair avec une acquisition réalisée le 19 mai 2021 : celle d'OSD (Orthopaedic & Spine Development), à Avignon (Vaucluse/ trois millions d'euros de CA en 2020) spécialiste comme Implanet du rachis. Le montant d'aucune de ces deux opérations n'a été dévoilé. Néanmoins la direction d'Implanet donne quelques indications.

"L'activité rachis est en forte progression de +62%, son chiffre d'affaires s'établit à 6,1 millions d'euros en 2021. La contribution d'OSD au chiffre d'affaires (entre le 19 mai et le 31 décembre 2021) correspond à deux millions d'euros. Ainsi, malgré l'impact du Covid-19 encore prégnant cette année, la croissance organique du rachis représente +7%", éclaire la direction du groupe girondin.

Un recentrage qui a déjà commencé à porter ses fruits

Débarrassé de l'activité prothèse de genou, Implanet se focalise désormais entièrement sur le rachis.

"Le virage stratégique entrepris fin 2020 nous a permis en 2021 de réaliser en moins de six mois, l'acquisition d'OSD, renforçant notre activité rachis, et la cession de notre activité genou Madison à Serf (groupe Menix), pour acter notre recentrage autour des gammes Jazz et OSD. Les bénéfices de ces deux opérations structurantes sont déjà perceptibles, notre chiffre d'affaires ressortant en progression de +58%" hors activité Madison, confirme Ludovic Lastennet.

"Notre activité rachis, poursuit-il, connaît une forte croissance sur l'année, en France comme à l'international, et ce malgré un impact encore très prégnant de l'épidémie sur la programmation des chirurgies. En 2022, nous comptons poursuivre le développement commercial de nos gammes et renforcer notre croissance sur notre segment historique tout en capitalisant sur les partenariats récents que nous avons conclus, avec pour objectif de faire d'Implanet un acteur incontournable du traitement des pathologies rachidiennes".

Lire aussi 4 mnImplanet estime pouvoir équilibrer ses comptes d'ici fin 2021

Redynamiser l'équipe américaine : l'un des objectifs de 2022

En plus de la cession de Madison et de l'acquisition d'OSD, Implanet a signé en 2021 un contrat de distribution en Allemagne avec Ulrich GMBH & Co KG, à Ulm (Bade Wurttemberg), pour les implants Jazz, ainsi que la plaque cervicale OSD 2 (incluant aussi l'activité Madison jusqu'au 29 octobre 2021). Le groupe girondin a de plus signé un autre contrat de distribution exclusif du système de correction de la scoliose "Reflect" de la société Globus Medical, à Audubon (Pennsylvanie), auprès des 15 centres universitaires français spécialisé en chirurgie pédiatrique du rachis.

En 2022, Implanet compte notamment redynamiser sa présence aux Etats-Unis, en renforçant l'équipe historique présente sur place avec de nouvelles recrues, sans plus de précisions, et en musclant aussi sa capacité à communiquer dans le cadre d'une approche directe, en élargissant son équipe scientifique de leaders d'opinion. Implanet veut aussi lancer deux nouvelles gammes de produits issues de l'acquisition d'OSD : Swingo, une cage asymétrique convexe implantée sur une partie de la colonne vertébrale, et Origin, un modèle de plaque cervicale antérieure verrouillable.

Lire aussi 10 mnChirurgie de l'œil : pourquoi Innolens renonce à lever 2,5 M€ avant de se lancer

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.