Lectra prend le contrôle de Gemini CAD Systems, société roumaine innovante dans la mode

Lectra continue à appuyer sur le champignon de la croissance externe avec l'annonce de la prise de contrôle de la société roumaine Gemini CAD Systems. En plus de la bataille de titan avec son adversaire historique américain, Gerber Technology, qui s'est conclu au bénéfice de Lectra, le groupe français continue à faire son marché dans le monde des entreprises innovantes. Il en a les moyens.

4 mn

Un des robots de découpe de Lectra dans l'unité de production de Cestas : ces derniers sont équipés de très puissantes solutions logicielles.
Un des robots de découpe de Lectra dans l'unité de production de Cestas : ces derniers sont équipés de très puissantes solutions logicielles. (Crédits : Agence Appa)

Leader mondial de la découpe de matériaux souples (cuir, tissus...) pour les secteurs de la mode, de l'automobile et de l'ameublement le groupe Lectra, qui a bouclé en juin dernier le rachat de son concurrent historique, le groupe américain Gerber Technology, poursuit sa stratégie agressive de croissance externe avec l'annonce de la prise de contrôle de la société innovante roumaine Gemini CAD Systems.

Lire aussi 6 mnLectra surclasse le rebond économique post-confinement et réhausse ses prévisions

Ce nouveau rachat d'entreprise est à ranger au chapitre de l'offensive ciblée sur les startups annoncée l'an dernier par Daniel Harari, PDG de Lectra. Car la prise de contrôle de Gemini CAD Systems, annoncée ce 7 septembre, fait suite au rachat de la société innovante parisienne Neteven en juin dernier. Fondé à Cestas (Gironde), où ses robots de découpe très avancés continuent à être conçus et fabriqués, dans un site qui abrite aussi l'unité de recherche et développement du groupe ainsi que son show-room international, Lectra s'appuie sur un siège social situé à Paris.

Lectra a les moyens d'avaler des startups en plus de Gerber

Avant de s'attaquer avec succès au rachat de Gerber Technology, Lectra avait annoncé en février 2020, juste avant le premier confinement, sa volonté de prendre le contrôle de trois à cinq nouvelles startups pour gagner en dynamisme grâce à l'innovation. En 2020, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 236,2 millions d'euros, avec quasiment pas d'endettement et 192 millions d'euros de capitaux propres. Fortement touché par la crise du Covid-19, son bénéfice net a chuté tout en restant positif à 17,6 millions d'euros. En jetant son dévolu sur Gemini CAD Systems, deuxième entreprise innovante à tomber dans son escarcelle depuis cette annonce, Lectra applique une stratégie de croissance qui ne peut se comprendre qu'à l'échelle internationale, étant donné l'ambition des attentes du groupe.

"Nous nous réjouissons d'accueillir les équipes talentueuses de Gemini qui ont créé des solutions logicielles de pointe, adaptées à la manière dont les entreprises de mode souhaitent travailler aujourd'hui. Le portefeuille de produits de Gemini complète l'offre logicielle de Lectra, déjà renforcée par la récente acquisition de Gerber Technology. Ensemble, nous allons créer des synergies entre les offres actuelles de Gemini, Lectra et Gerber Technology et apporter de nouvelles innovations disruptives à l'industrie de la mode", déroule Daniel Harari.

Au final une facture de 13 à 20 millions d'euros

Gemini CAD Systems développe des logiciels innovants en conception assistée par ordinateur (CAO) destinés aux PME de la mode. L'entreprise roumaine est déjà présente dans plus de 60 pays avec ses logiciels : un atout maître pour une entreprise aussi internationale que Lectra. Fidèle à sa stratégie, Daniel Harari va payer cet achat en plusieurs fois. Le groupe girondin a ainsi pris tout d'abord le contrôle de 60 % du capital et des droits de vote de Gemini moyennant 7,6 millions d'euros.

"Nous sommes ravis de rejoindre la famille Lectra. Nous sommes convaincus qu'avec le fort leadership de Lectra, son expertise inégalée dans le secteur de la mode et la force de ses équipes, nous serons en mesure de renforcer la compétitivité de nos clients et les aider à accélérer leur transformation digitale", observe de son côté Traian Luca, directeur général et fondateur de Gemini.

Lire aussi 2 mnIndustrie de la mode : Lectra acquiert la pépite belge Retviews

Le solde du capital et des droits de vote restants doit être réglé en septembre 2024 et septembre 2026. Lectra précise que le montant final de l'acquisition dépendra de la croissance du chiffre d'affaires de Gemini et qu'il devrait être compris entre 13 et 20 millions d'euros. Conformément à sa feuille de route annoncée début 2020, Lectra devrait poursuivre cette stratégie de croissance externe qu'elle a les moyens financiers de mener à bien.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.