Industrie de la mode : Lectra acquiert la pépite belge Retviews

 |   |  481  mots
Lectra est notamment installée à Cestas en Gironde, où elle a installé un showroom, des équipes de production, sa R&D...
Lectra est notamment installée à Cestas en Gironde, où elle a installé un showroom, des équipes de production, sa R&D... (Crédits : Lectra)
Pour assoir son avance en matière d'industrie 4.0, Lectra met la main sur une pépite belge, Retviews, spécialisée dans les études de marché en temps réel pour le monde de la mode. Le groupe français, très présent en Gironde, poursuit ainsi sa stratégie d'acquisition de startups technologiques en mettant sur la table plus de 8 millions d'euros dès à présent.

Leader mondial de la découpe de matériaux souples, travaillant pour le monde de la mode, de l'automobile, de l'ameublement... Lectra annonçait en début d'année vouloir poursuivre son expansion en procédant à l'acquisition de jeunes pousses innovantes, comme elle l'a fait en 2018 avec le rachat de la startup italienne Kubix Lab. Le groupe français (1.700 salariés) coté en bourse, dont le cœur de métier est de développer et fabriquer des robots industriels adossés à des logiciels, cible plus particulièrement des acteurs dans "le cloud, le big data, la communication des objets et l'intelligence artificielle". Il annonce cette fois avoir poursuivi ses emplettes en Belgique avec l'acquisition de Retviews. Toute jeune car fondée en 2017, la société a développé une offre technologique innovante permettant aux marques de mode d'analyser en temps réel des données du marché pour augmenter leurs ventes et améliorer leurs marges. Elle compte une trentaine d'enseignes clientes.

"En nous unissant à Retviews, nous confirmons une nouvelle fois notre ambition d'aider nos clients à entrer rapidement dans l'ère de l'Industrie 4.0. Grâce à des algorithmes d'intelligence artificielle, l'offre de Retviews permet aux marques de prendre de meilleures décisions à tous les moments du cycle de vie d'un produit, pour optimiser leurs collections", déclare Daniel Harari, PDG de Lectra, dans le communiqué qui annonce l'opération. "Nous sommes heureux d'accueillir les équipes, très talentueuses, de Retviews. Ensemble, nous allons créer des synergies avec l'offre actuelle de Lectra, développer leur technologie et commercialiser leur solution auprès de nos clients de la mode dans le monde entier, grâce notamment à nos 32 filiales commerciales et de services couvrant plus de 100 pays."

"Les entreprises de mode sont assises sur une masse de données dont la valeur est immense. Elles ne pourront l'exploiter que grâce au déploiement de l'intelligence artificielle et du big data" explique à son tour Lorenzo Pellizzari, directeur R&D et cofondateur de Retviews. "Avec Lectra, nous allons permettre aux marques de faire la différence."

Une opération financée sur fonds propres

Basée à Paris mais comptant son centre de R&D et une partie de ses équipes à Cestas en Gironde, Lectra a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 282,6 M€ (+4 %), avec un résultat opérationnel de 40,2 M€ et un résultat net de 28,7 M€. Assise sur un trésor de guerre, le groupe va se contenter de piocher dans son imposante trésorerie, sans avoir recours au moindre financement bancaire. "La transaction porte sur l'acquisition dès à présent de 70% de Retviews pour un montant de 8 M€. L'acquisition du solde du capital et des droits de vote aura lieu en trois fois en juillet 2020, juillet 2021 et juillet 2022 pour des montants, respectivement, d'environ 0,9 fois le chiffre d'affaires 2020, 0,7 fois le chiffre d'affaires 2021 et 0,5 fois le chiffre d'affaires 2022", précise l'industriel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :