1.545 postes à pourvoir dans le transport et la logistique en Nouvelle-Aquitaine

 |   |  288  mots
Les entreprises recherchent 1.202 conducteurs routiers en Nouvelle-Aquitaine.
Les entreprises recherchent 1.202 conducteurs routiers en Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : N.H.)
Conducteurs routiers, agents de quai, manutentionnaires, caristes, voire commerciaux : les salariés recherchés ont des profils variés.

Ces besoins ont été précisément mesurés à l'issue d'une enquête menée du 22 septembre au 10 novembre derniers par les organisations professionnelles (FNTR, Union TLF, FNTV, CSD et Unostra), en relation avec les pouvoirs publics dans le cadre de l'opération "Tremplin", pour transport-emploi-innovation. Cette première phase a permis de recenser un total de 22.363 besoins en recrutements répartis dans 1.633 établissements dans le pays.

"Tremplin" est relayé dans les territoires par des comités de pilotage régionaux. En Nouvelle-Aquitaine le secteur "transport-logistique" a besoin de pourvoir 1.545 postes de travail qui se composent notamment de :

  • 1.202 conducteurs routiers, dont 828 conducteurs en transport routier de marchandises, 335 conducteurs en transport routier de voyageurs, 39 conducteurs déménageurs (auxquels s'ajoutent 20 postes de déménageurs).
  • 168 ouvriers et exploitants logistiques, dont 116 agents de quai, 32 manutentionnaires, 12 caristes, 4 préparateurs de commandes, 4 exploitants.
  • 67 exploitants transports, affréteurs et agents de transit.
  • 17 mécaniciens.
  • 3 commerciaux.

Pour constituer un vivier de candidats l'opération "Tremplin" mobilise en particulier Pôle emploi qui a fait parvenir une communication thématique sur le sujet à 4,7 millions de demandeurs d'emploi qualifiés ou non en transport-logistique, via un dépôt de candidatures à l'adresse : www.tremplin2018.fr

Lancée mi-novembre cette deuxième phase axée sur la constitution d'un vivier de candidats commence à porter ses fruits et a, jusqu'à présent, permis de collecter 565 candidatures en Nouvelle-Aquitaine. Ces dernières sont en cours de traitement par le comité de pilotage régional, où siègent des représentants du secteur. Ce comité est chargé d'identifier les candidats directement employables pour les mettre en relation avec les entreprises et de repérer les profils nécessitant une action de formation, complémentaire ou d'accès au métier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :