Tourisme : la Nouvelle-Aquitaine favorable à l’expérimentation d’une ouverture maitrisée

 |   |  287  mots
La dune du Pilat attire chaque année près de deux millions de touristes.
La dune du Pilat attire chaque année près de deux millions de touristes. (Crédits : P.R)
Alors qu’un plan de relance pour le tourisme doit être annoncé le 14 mai, le secrétaire d’Etat référent, Jean-Baptiste Lemoyne, fait le tour des régions. A cette occasion, la Nouvelle-Aquitaine a indiqué, vendredi 24 avril, être prête à expérimenter une ouverture maîtrisée de la restauration, des campings, des hôtels et des différents grands sites.

Avec plus de 20.000 entreprises, 150.000 emplois directs et 400.000 indirects, le tourisme qui représente 9 % du PIB de la Nouvelle-Aquitaine, est un poids lourd de l'économie régionale. Le tourisme de plein air représente ainsi, par exemple, 19 % de l'offre nationale. "Il s'agit de l'une des régions les plus touristiques mais aussi de l'une des moins touchées par le Covid-19", a d'ailleurs rappelé Alain Rousset, président de Région, à l'issue de deux heures d'échanges, le 24 avril, avec le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, et les acteurs du tourisme de la région.

"Dans ce contexte, la région propose d'être une terre d'expérimentation sur une ouverture raisonnée, raisonnable, mais effective de la restauration, des campings, des hôtels et des différents grands sites", a annoncé Alain Rousset qui invite par ailleurs à "profiter" de cette période pour "pousser" l'innovation.

A ce stade, aucune date d'ouverture n'a été donnée, y compris pour les plages. Un calendrier devrait être présenté fin mai pour le secteur. Un peu plus tôt, le 14 mai, un nouveau comité interministériel du tourisme doit annoncer un plan de relance pour le secteur. "Ayons un plan exceptionnel soutenu par l'Europe. Nous ferons remonter les trous dans la raquette", a déclaré Alain Rousset. Et de citer notamment les travailleurs saisonniers nombreux en Nouvelle-Aquitaine.

En attendant, alors que le fonds de solidarité national a été élargi, le tourisme peut accéder à toutes les mesures mises en place dans le cadre du Covid-19. 3.780 entreprises régionales se sont pour le moment vues accorder des prêts garantis par l'État, pour un montant total de 296 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :