New Space : le micro-lanceur hybride d'HyprSpace soutenu par France 2030

La startup bordelaise HyPrSpace figure parmi les lauréats du volet spatial du plan France 2030 pour son projet de micro-lanceur hybride OB-1. Un appel à projet piloté par Bpifrance et le Centre national d'études spatiales.

2 mn

(Crédits : HyPr Space)

"Avec cet appel à projets, nous cherchons à accompagner des solutions ou des technologies développées par de nouveaux acteurs et des jeunes entreprises. L'objectif serait d'arriver à une ou plusieurs solutions pour des premiers lancements à l'horizon 2025", indique Jean-Michel Monthiller, chef de projet au Cnes, sur le site du Centre national d'études spatiales. Piloté par le Cnes et Bpifrance, le 1er volet de l'appel à projets pour le développement de mini-lanceurs et micro-lanceurs vient d'annoncer deux premiers lauréats. Il s'agit de Sirius Space Services et HyPrSpace, deux startups du New Space cherchant à développer des micro-lanceurs réutilisables, plus économes et moins polluants.

Créée en 2019 par Alexandre Mangeot, Sylvain Bataillard et Vincent Rocher, la jeune pousse bordelaise HyPrSpace a décidé de s'attaquer au verrou de la propulsion hybride. Après la levée de fonds en amorçage de 1,1 million d'euros bouclée en avril dernier auprès de Geodesic et de Bpifrance, cette sélection dans le cadre de France 2030 devrait lui apporter une subvention de l'ordre de 500.000 euros.

Lire aussi 6 mnNew Space : HyPrSpace testera son mini-lanceur hybride en 2023 à Bordeaux

Un premier pas qui doit permettre de développer une version expérimentale dès l'an prochain malgré le scepticisme suscité par la propulsion hybride notamment chez les acteurs installés. "Nous sommes habitués aux réserves et aux critiques formulées par certains. Mais le soutien de l'Onera, de la DGA et aujourd'hui du Cnes à travers cet appel à projet nous conforte dans notre développement incrémental", fait valoir Sylvain Bataillard. Le directeur général de la startup participe du 6 au 10 juin à la tournée French Space Days 2022. Organisé par Business France, ce programme permet à une dizaine de startups françaises de visiter et rencontrer des infrastructures et entreprises spatiales en Floride et Californie.

Fondé sur une nouvelle architecture de propulsion hybride qui doit encore faire ses preuves, le micro-lanceur OB-1 est présenté comme moins coûteux et moins polluant pour emporter en orbite une charge utile de 250 kg. La première démonstration à l'échelle un - soit quatre mètres de long sur un mètre de diamètre - est prévue pour début 2023. Il sera ensuite indispensable de convaincre de nouveaux investisseurs pour réunir des capitaux bien plus conséquents.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.