Mobilités : la startup corrézienne Myzee Technology lève 1,35 million d'euros

 |  | 471 mots
Lecture 2 min.
L'application Witick pour réserver et valider des titres de transport en commun avec son smartphone est déployée sur le réseau TBM à Bordeaux Métropole.
L'application Witick pour réserver et valider des titres de transport en commun avec son smartphone est déployée sur le réseau TBM à Bordeaux Métropole. (Crédits : Agence APPA)
La startup Myzee Technology basée à Ussac (Corrèze) vient de boucler une levée de fonds de 1,35 million d'euros dans le but de diffuser son application Witick de réservation de trajets en transports en commun à d'autres villes de Nouvelle-Aquitaine et au-delà.

Les Bordelais connaissent déjà l'application Witick qui permet, en quelques secondes, d'acheter avec son smartphone des titres de transport en commun utilisables sur le réseau TBM de Bordeaux Métropole après validation auprès du conducteur. En deux ans, l'appli a trouvé sa vitesse de croisière avec un nombre croissant d'adeptes.

"Cela représente plus de 200.000 utilisateurs soit 20 à 25 % des ventes de titres occasionnels à Bordeaux" annonce à La Tribune Romain Combe, fondateur de Myzee Technology. "Cela fonctionne donc très bien d'où cette deuxième levée de fonds pour accélérer notre développement en Nouvelle-Aquitaine."

L'idée de cette appli a pris forme en 2015 alors que le dirigeant était encore étudiant à Epitech Bordeaux. Il réservait des billets de train ou d'avion sur son téléphone et avait directement son billet, un service qui n'existait pas pour les transports en commun. Avec des camarades de promotion, ils réfléchissent à une alternative au billet papier et à la carte de transport en concevant un premier prototype d'application pour acheter et valider son titre en Bluetooth. Leur appli, téléchargeable gratuitement sur App Store et Google Play, a été testée avec succès sur le réseau TBM durant deux ans pour étudier la faisabilité du projet d'entreprise. A la fin de leurs études, ils créent leur société courant 2017 avec l'ambition de la proposer à d'autres villes et à l'international.

Objectif : doubler le chiffre d'affaires tous les ans

Une première levée de fonds de 250.000 euros a permis de financer le lancement à Bordeaux avec l'apport de business angels néo-aquitains et d'entreprises privées. La seconde levée de fonds de 1,35 million d'euros, bouclée en janvier, permettra de déployer l'appli sur d'autres villes de la région dans un premier temps. Le fonds d'investissements régional Naco, des business angels et chefs d'entreprises principalement de la région ont abondé. "L'objectif est de renforcer notre équipe technique dans le but de proposer une application en évolution permanente", précise le gérant. "Nous avons recruté deux profils commercial et marketing en janvier et des embauches sont en cours."

L'entreprise compte actuellement six salariés pour un chiffre d'affaires de 150.000 euros en 2020 qui devrait atteindre 250.000 euros cette année. La Communauté d'agglomération de Brive-la-Gaillarde a donné son accord et des contacts sont en cours avec Limoges Métropole. "Nous avons la chance en France d'avoir des transports en commun développés", remarque-t-il. "Ce n'est pas le cas dans tous les pays notamment aux Etats-Unis. Mais nous avons beaucoup d'ambitions, que ce soit en France et en Europe où nous pourrions exporter notre solution." Myzee Technology prévoit de doubler son chiffre d'affaires chaque année pour atteindre à moyen terme neuf à dix millions d'euros annuels avec un effectif multiplié par quatre à cinq.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :