Bordeaux obtient le label "Capitale French Tech"

 |   |  750  mots
French Tech Bordeaux réunit chaque année près d'un millier de personnes au Palais de la bourse pour le French Tech Day
French Tech Bordeaux réunit chaque année près d'un millier de personnes au Palais de la bourse pour le French Tech Day (Crédits : French Tech Bordeaux)
Cédric O, nouveau secrétaire d'Etat chargé du numérique, a annoncé ce mercredi matin la liste des territoires labellisés "Capitale French Tech". Bordeaux en fait partie et décroche donc le label le plus ambitieux. Quatre autres territoires de Nouvelle-Aquitaine ont également décroché une labellisation "Communauté French Tech".

A peine nommé, le nouveau secrétaire d'Etat chargé du numérique Cédric O annonçait ce matin la nouvelle vague de labellisation French Tech (bannière réunissant les acteurs et soutiens de l'innovation). Les cartes ont effectivement été rebattues et 13 Capitales French Tech ont été retenues, ainsi que 38 Communautés French Tech en France et 48 à l'international. French Tech Bordeaux avait déposé son dossier de candidature mi-février, "avec le soutien de plus de 134 acteurs de l'écosystème technologique et innovant", précise l'association. La confirmation est donc tombée ce matin avec la labellisation de l'écosystème bordelais en tant que Capitale French Tech, le label le plus ambitieux. Plusieurs conditions étaient nécessaires : avoir un écosystème avec a minima 5 Pass French Tech, se doter d'un bâtiment totem, et s'engager à respecter un manifeste portant sur "les valeurs d'ouverture, d'inclusion et d'intégrité". "Bordeaux remplissait toutes ces conditions puisque 15 Pass French Tech ont vu le jour en 4 ans sur le territoire et la Cité numérique en cours d'achèvement est le bâtiment totem de la French Tech de Bordeaux et de la Nouvelle-Aquitaine", précise l'association.

Ce nouveau label est octroyé pour trois ans. Les dispositifs Pass French Tech (pour les entreprises en hypercroissance), French Tech Visa (facilitation des recrutements à l'étranger), French Tech Tremplin (démocratisation de l'entrepreneuriat tech et de ses métiers)... seront pérennisés.

S'inspirer de French Tech Central à Station F

"French Tech Bordeaux a également proposé dans son dossier de candidature de déployer une offre de services au sein des espaces du noyau ressources de la Cité Numérique, identique à celui de French Tech Central à Station F, permettant de favoriser le lien et les rencontres entre acteurs publics et les startups, de faciliter les démarches des entrepreneurs, de moderniser les actions des acteurs publics, et de rapprocher l'écosystème startups des grands groupes et des laboratoires de recherche. L'ambition est de s'inspirer du dispositif French Tech Central existant à Station F et de le développer au coeur de la Cité Numérique, et au bénéfice de l'ensemble de l'écosystème French Tech Bordeaux", complète l'association, qui entend "poursuivre sa feuille de route" avec la préparation de salons à l'international, l'événement annuel French Tech Day qui aura lieu en fin d'année 2019 en partenariat avec la CCI de Bordeaux-Gironde, mais aussi une nouveauté, une opération de recrutement de talents hors Nouvelle-Aquitaine afin de répondre à la difficulté des startups et entreprises innovantes de recruter.

Par ailleurs, le mandat de deux ans de l'actuelle gouvernance de French Tech Bordeaux (composée du président Jérôme Leleu et de 5 autres entrepreneurs bénévoles, Tiphaine Bichot, Bertrand Bussac, Christophe Chartier, David Babin et Stéphane Laurent) s'achèvera dans quelques semaines, en juin 2019. Une nouvelle assemblée générale aura lieu prochainement pour élire 6 entrepreneurs de l'écosystème bordelais. "Une présidence de 2 ans est le format idéal pour construire un projet avec une équipe, en menant des actions structurantes et significatives. Parmi elles, on peut citer les nombreux partenariats signés ces derniers mois avec des structures d'accompagnement et des grands groupes, la structuration de l'équipe French Tech, le nouvel annuaire en ligne de startups, l'organisation du French Tech Day...", énumère Jérôme Leleu, qui en profite pour remercier "les partenaires fondateurs de l'association : Bordeaux Métropole, la Région Nouvelle-Aquitaine et la CCI Bordeaux Gironde". L'actuel président précise également qu'il souhaite désormais, "à titre personnel, laisser la place à un(e) autre président(e) pour poursuivre la dynamique de l'association en donnant une autre impulsion avec la nouvelle étape de Capitale French Tech" , et propose que, "pour assurer la continuité dans la gouvernance de la French Tech Bordeaux, les anciens présidents conservent une place d'administrateur au sein du conseil d'administration de l'association".

A noter que d'autres territoires de Nouvelle-Aquitaine ont également décroché une labellisation "Communauté French Tech : Atlantic Valley, Lot-et-Garonne, Pau-Béarn, Limousin. En Lot-et-Garonne, c'est autour du Campus Numérique 47, créé en 2017, que s'est construit le projet de communauté French Tech. L'objectif est de démontrer que des entreprises innovantes et dynamiques peuvent se développer en dehors des métropoles, dans des territoires ruraux. Le lieu, situé à Agen, accueille notamment In-tech Sud, un incubateur de 8 startups, depuis novembre dernier. Un concours à l'échelle départementale sera organisé les 11 et 12 octobre prochains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2019 à 18:35 :
Une phrase en fond d’article pour traiter des autres labellisations de Nouvelle-Aquitaine, n’est-ce pas un peu condescendant ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :