Avec Trade Union, les objets publicitaires de Bernicia s'implantent à Paris

Spécialisée dans les objets publicitaires, la société bordelaise Bernicia accélère sa croissance avec l’acquisition de Trade Union, une agence parisienne de communication par l’objet. L’heure est au rapprochement et à l'intégration dans un secteur qui se structure et se professionnalise.

2 mn

Pierre-Olivier Crespi, directeur associé chez Bernicia, spécialiste de la communication par l'objet.
Pierre-Olivier Crespi, directeur associé chez Bernicia, spécialiste de la communication par l'objet. (Crédits : Bernicia)

Sacs en tissus, gourdes, kits de plantation : finis les cadeaux publicitaires en plastique qui renvoient au non-durable ! "Il y a dix ans, nous vendions des goodies jetables, aujourd'hui, nous vendons un objet média, un secteur qui représente 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires sur le marché français", assure Pierre-Olivier Crespi, directeur associé chez Bernicia, entreprise bordelaise créée il y a 28 ans.

"Pour être plus précis, nous ne sommes pas revendeurs d'objets, nous apportons un conseil à nos clients pour apporter le produit qui correspond à la cible de leur opération. Notre métier se professionnalise", développe-t-il.

Alors que ce secteur serait composé d'une multitude de petites structures, la tendance est donc aux regroupements. "Pour les grands groupes qui prennent conscience que la communication par l'objet devient incontournable, il faut avoir une certaine assise financière", explique Pierre-Olivier Crespi.

Des regroupements

C'est dans ce contexte que s'inscrit le récent rachat de l'acteur parisien Trade Union par la société Bernicia, basée à Gradignan dans la métropole bordelaise. Trade Union, ce sont 25 ans d'existence, douze collaborateurs et cinq millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020. "Nous figurons désormais dans le top 20 du point de vue du volume d'affaire dans le métier", annonce Pierre-Olivier Crespi. En matière de positionnement, si Bernicia est un généraliste, Trade Union est très implantée dans l'hôtellerie-restauration.

"La mutualisation de nos compétences et la complémentarité de nos marchés vont nous permettre de renforcer notre présence sur le territoire, avec une gamme de produits plus large, une expertise sur toute la chaîne de valeur et des savoir-faire techniques complémentaires. Notamment, un atelier de marquage intégré, avec une imprimante textile à encre 100 % biodégradable certifiée Oeko-Tex ou un showroom de 300 m2 à Paris pour présenter plus de 5.000 produits" précise Pierre-Olivier Crespi.

Le regroupement est toutefois plus vaste. Si Bernicia et Trade Union sont désormais rassemblées au sein d'une même SAS, un groupe est en cours de création autour du marketing produit avec DVL Group qui avait lui-même racheté Bernicia il y a deux ans, et Bourbon Design Industry, plasturgiste depuis plus de 100 ans. "Nous sommes désormais présents sur toute la chaîne", prévient Pierre-Olivier Crespi.

Un double virage

Pierre-Olivier Crespi parle aujourd'hui de double virage : "Nous grossissons. Le deuxième virage concerne l'offre de services avec une fabrication sur-mesure et la réponse à une demande de fabrication plus locale. Aujourd'hui, l'eco-responsabilité représente 12 % de nos ventes. Le but est de monter à 25 % d'ici deux ans."

A date, six personnes composent l'équipe bordelaise et trois celle d'Angers où a été ouverte une agence Bernicia. Trois nouvelles recrues rejoindront le bureau de Bordeaux d'ici un an. Quatre postes sont également ouverts pour rejoindre les équipes de Trade Union à Paris.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.