Bâtiment frugal bordelais : les professionnels de l'immobilier réagissent

Promoteurs immobiliers et entreprises du bâtiment : La Tribune a sondé les professionnels de la fabrique de la ville sur le nouveau label Bâtiment frugal bordelais, dévoilé par la mairie écologiste de Bordeaux. S’ils en saluent globalement les orientations, ces professionnels restent vigilants quant à ses mise en œuvre pratique : surcoûts, assurances, approvisionnement et main d’œuvre.

5 mn

En matière d'urbanisme, le diable se cache souvent dans les détails pratiques
En matière d'urbanisme, le diable se cache souvent dans les détails pratiques (Crédits : Thibaud Moritz / Agence APPA)

La présentation par la nouvelle municipalité écologiste de Bordeaux du label du Bâtiment frugal bordelais, ce lundi 17 mai, n'est pas une surprise pour la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) de Nouvelle-Aquitaine, dont Arnaud Roussel-Prouvost est le président. Le maire ELLV de Bordeaux, Pierre Hurmic, et son bras droit pour l'urbanisme, Bernard Blanc, qui a mis en musique cette réforme, ne surprennent pas la FPI.

Les promoteurs voient la réforme "d'un bon oeil"

"Notre fédération partage pour l'essentiel ce qui a conduit à la mise en place du label du bâtiment frugal, car il est désormais très clair qu'il faut intégrer la transition écologique dans l'immobilier. Nous voyons cette réforme d'un bon œil, d'autant que nous y réfléchissons depuis un bon moment", confirme ainsi Arnaud Roussel-Prouvost.

Ce dernier souligne que c'est d'autant plus vrai que des centaines de professionnels se sont lancés dans cette aventure et que la FPI est partie prenante de ce mouvement, qui n'est en rien limité à Bordeaux mais au contraire en train de faire tache d'huile dans plusieurs régions en France. "Nous sommes impliqués en Gironde en particulier avec la FFB (Fédération française du bâtiment), l'Ordre des architectes, la Conférence départementale des organismes sociaux pour l'habitat, le cluster régional construction et développement durable Odéys et l'AQC (Agence qualité construction). Ce travail de réflexion porte naturellement sur la recherche et la mise en place des matériaux biosourcés. L'idée c'est de ne pas abandonner tout ce qui a été fait jusque-là. Quand quelque chose est efficace on le garde", déroule Arnaud Roussel-Prouvost.

Lire aussi 7 mnCes projets immobiliers qui servent de test au Bâtiment frugal bordelais

Le patron régional de la FPI entend que son organisation reste force de proposition en conservant en priorité son sens du pragmatisme. "Il faut vérifier l'assurabilité des programmes et celles des matériaux utilisés. Car nous sommes couverts par les assurances dans le cadre des pratiques courantes : ce qui simplifie les procédures. En cas de pratiques non courante, il faut au contraire valider beaucoup de ces procédures. Il faut que ces idées soient testées, c'est un point de vigilance dans le milieu de la construction", observe toutefois le président des promoteurs néo-aquitains.

Il reste la question des surcoûts générés par l'usage des nouveau matériaux biosourcés, comme la paille ou la terre crue. Arnaud Roussel-Prouvost prévoit que la totalité de ces coûts additionnels ne pourra pas être absorbée par la filière et que si le mouvement du bâtiment frugal va dans le sens de l'histoire, il va falloir industrialiser la construction des maisons pour en dégonfler le surcoût. Et ne pas rechigner à construire en hauteur pour lutter plus efficacement contre l'artificialisation des sols mais aussi la cherté du foncier.

Lire aussi 5 mn« Les promoteurs doivent s'emparer du Bâtiment frugal bordelais dès aujourd'hui »

"La plupart des pré-requis vont dans le bon sens"

Si la mairie de Bordeaux a mis en avant une large concertation avec les promoteurs immobiliers ces derniers mois, la Fédération française du bâtiment de Gironde n'en a, elle, pas vraiment vu la couleur. "Nous n'avons pas été associés et nous avons découvert les 42 critères du label dans la presse... Mais, sur le fond, la plupart des 22 pré-requis vont dans le bon sens et existaient déjà plus ou moins dans les réglementations thermiques existantes. Je pense notamment à l'orientation et aux protections solaires, aux bâtiments passifs ou à la généralisation des espaces extérieurs", réagit Thierry Leblanc, président de la FFB Gironde. "Cela dit, si la configuration du site ne permet pas de respecter les 22 pré-requis, quelle sera la marge d'interprétation du label ? Est-ce que le permis sera refusé ? Il faudra nécessairement de la souplesse dans l'application du référentiel."

Le professionnel soulève également des aspects pratiques : "La mise en œuvre de nouveaux matériaux locaux pose des questions de formation de la main d'œuvre, d'approvisionnement suffisant et de structuration d'un outil industriel approprié pour éviter des ruptures de stocks qui allongeraient la durée des chantiers et donc leur coût." Cette question du surcoût de construction, chiffré par la mairie de Bordeaux entre +15 % et +40 %, est aussi une source d'inquiétude. "Les logements coûteront plus chers et si les promoteurs seront libres de le répercuter sur le prix de vente, avec un impact négatif sur le pouvoir d'achats des gens qui vivent à Bordeaux, ce sera plus compliqué pour les organismes HLM qui ont un équilibre économique plus contraint à respecter", observe Thierry Leblanc, qui craint également une pression mise sur les marges des entreprises du bâtiment.

« Nous ne devons pas être la variable d'ajustement des projets immobiliers alors même que le prix de nombreux matériaux augmente significativement et que l'utilisation de nouveau matériaux et de nouvelles méthodes entraînent toujours des surcoûts initiaux pour nos différents corps de métiers », alerte le président de la FFB Gironde. Là aussi la solution de la hauteur est avancée pour rentabiliser les opérations.

Lire aussi 7 mnCes projets immobiliers qui servent de test au Bâtiment frugal bordelais

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.