La Mecque du naturisme se cache dans la forêt du Médoc (4/8)

 |   |  634  mots
Avec 4 millions de pratiquants réguliers, dont 2 millions de Français, l'Hexagone reste première destination naturiste au monde
Avec 4 millions de pratiquants réguliers, dont 2 millions de Français, l'Hexagone reste première destination naturiste au monde (Crédits : Agence Appa)
Avec trois grandes stations balnéaires dédiées à cette pratique, la côte du Médoc, en Gironde, accueille le plus vaste pôle naturiste d'Europe. Voici le 4e volet de notre dossier consacré aux mutations du tourisme.

Ce trio girondin se compose du Centre hélio-marin (CHM) de Montalivet, plus ancien centre naturiste familial européen, étendu sur 175 hectares de pinède, qui a été fondé en 1950 par un couple devenu emblématique dans le mouvement naturiste : Christiane et Albert Lecocq. Il est complété par Euronat, à Grayan-et-l'Hôpital (335 hectares), qui touche le CHM, et enfin La Jenny (127 hectares), plus au sud : au Porge. Avec 4 millions de pratiquants réguliers, dont 2 millions de Français, l'Hexagone reste première destination naturiste au monde, selon la FFN (Fédération française de naturisme). De son côté la Fédération naturiste internationale (FNI) précise que sur 16 millions de naturistes recensés dans le monde, 13,8 millions de pratiquants se trouvent en Europe. Les faits démontrent que le CHM de Montalivet est un lieu historique pour les naturistes puisque c'est là qu'a été créée en 1953 la FNI.

"Le CHM et Euronat sont les deux plus grands centres naturistes au monde. Le CHM a une capacité d'accueil de 20.000 personnes par jour. Les fondateurs du CHM possèdent 70 % du domaine et vivent dans des chalets en bois qu'ils peuvent louer à qui bon leur semble", expose Gaël Lamure, directeur du CHM. C'est ainsi que le domaine se divise aujourd'hui en 2.201 emplacements locatifs (résidents compris) et 840 emplacements nus (idem). Articulé pendant des années sur une association loi 1901, le CHM a fini par rejoindre un groupe spécialisé.

Prendre soin de son corps : une philosophie en acte

Le Centre hélio-marin fait ainsi aujourd'hui partie du groupe Vacanceselect, à Paris, qui revendique une position de leader dans l'hôtellerie de plein air avec 250 M€ de chiffre d'affaires. "Nous réalisons 11 M€ de chiffre d'affaires et notre activité a progressé annuellement de +3 à +8 % au cours de ces dix dernières années. Nous employons 38 permanents et notre effectif monte pendant l'été à 250 personnes. Il y a beaucoup d'entretien et de travaux à faire l'hiver et ensuite il faut préparer la saison", résume le directeur.

La première plage naturiste a été ouverte en 1920 sur l'île de Sylt, en Allemagne, où s'est développée la "Freikörperkultur" (culture du corps libre), dont le rayonnement a imprégné la société allemande. Les premières expériences françaises ont eu lieu, quasi clandestinement, dans les années 1920, en région parisienne.

Cet enjeu fortement politique du passage à la nudité, longtemps sanctionné par la loi, semble avoir éclipsé une philosophie en avance sur son temps. "Les naturistes ont toujours pris grand soin de leurs corps. Dès les années 1970 le CHM s'est doté de thermes et d'un hammam tout en s'ouvrant sur le yoga. En plus nous avons aujourd'hui un sauna, un jacuzzi, une salle de sport mais aussi une équipe de 18 thérapeutes, parmi lesquels des ostéopathes, des podologues, des praticiens en médecine chinoise" égrène ainsi Gaël Lamure.

Le CHM de Montalivet, qui s'appuie sur une équipe d'animateurs, compte aussi notamment une piscine, un centre commercial et de nombreux artisans. En 2018 il a accueilli 15.190 personnes, dont 2.690 enfants, soit près de 20 % des vacanciers, sachant que le centre a accueilli 1.391 familles avec enfants. Un profil familial considéré comme constitutif de l'identité du centre, même si les groupes et les célibataires ne sont pas interdits de séjour.

Cet article est le 4e volet de notre enquête sur les mutations du tourisme parue en kiosques dans l'Edition Bordeaux de l'hebdomadaire La Tribune. Vous pouvez vous abonner ici. A lire aussi :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2019 à 18:50 :
Ostéopathie et médecine chinoise reposent sur des concepts non scientifiquement prouvés. Ce n'est pas parce que c'est ancien que c'est 'bon'...
Comme l’homéopathie, l’acupuncture, la chiropractie...
Attention à ces fausses sciences, prudence.
a écrit le 12/07/2019 à 6:27 :
Étrange de se promener sans rien et a la fois de vouloir amasser des fortunes , le retour a la vie tribale s'explique sans doute par un manque malgré l'abondance de biens ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :