Alimentation : une Food Factory va voir le jour à Cenon

 |   |  530  mots
L'ancien site industriel va être réhabilité
L'ancien site industriel va être réhabilité (Crédits : Twitter Mairie de Cenon)
L'ancien site du XXe siècle de la Vieille Cure, à Cenon près de Bordeaux, va reprendre vie sous la forme d'une Food Factory. Ce projet implique plusieurs acteurs locaux, dont le spécialiste des circuits courts Tauziet & Co, sur la double thématique de l'alimentation des métropoles et de l'économie sociale et solidaire. Porté par le groupement mené par le promoteur Aqprim, il a été retenu par la municipalité de Cenon à l'issue d'un appel à manifestations d'intérêt.

Datant du XXe siècle, le site de la Vieille Cure, à Cenon, va retrouver une nouvelle jeunesse avec la création en son sein d'une "Food Factory" préservant le bâti. Sur 5.200 m2, le projet comporte plusieurs volets. Tauziet & Co, société girondine ayant créé une plateforme mettant en relation producteurs locaux du monde agroalimentaire et consommateurs, y installera son siège social et poursuivra son travail de mise en réseau et d'animation de communautés. Une conserverie sociale et solidaire et une cuisine mutualisée permettront d'utiliser les surplus non vendus par les producteurs partenaires de Tauziet & Co pour être vendus à prix coûtant ou distribués à des associations caritatives.

Un restaurant, dédié aux circuits courts là encore et aux produits de saison, sera installé, ainsi qu'une conciergerie. Une école de cuisine sera également implantée avec deux facettes : la première proposant des formations qualifiantes, la seconde plus dans l'optique de donner une seconde chance à des populations éloignées de l'emploi. La famille Lurton, bien connue dans le monde du vin et des spiritueux, y créera une micro-distillerie pour son gin Sorgin, tiré du sauvignon blanc. Un incubateur d'entreprises portant des projets autour de l'alimentation a aussi été prévu, ainsi que des espaces de bureaux et de coworking pour les sociétés plus matures œuvrant dans la même sphère. Enfin, un espace accueillera des expositions, animations...

Ouverture prévue mi-2022

Le projet, qui va nécessiter un investissement global de 10 M€, est porté par un duo de promoteurs immobiliers locaux, Aqprim et Mixcité.

Lire aussi : Le promoteur bordelais Aqprim débarque à Nantes et dans les Pays-de-la-Loire

L'atelier d'architecture bordelais King Kong assurera la maîtrise d'oeuvre avec l'appui du bureau d'études Aliénor. Tauziet & Co sera chargée du programme des activités, avec le soutien ponctuel de l'Iboat. La plateforme Koregraf est impliquée au rang des investisseurs. Spécialiste du financement participatif dans l'immobilier, on peut donc imaginer qu'elle proposera au grand public d'investir dans le projet. Koregraf figure aux côtés de PG Finance, de la famille Lurton et de la société Kairos.

Lire aussi : Koregraf lève 150.000 euros pour Aqprim


Ce dossier a été choisi à l'issue d'un appel à manifestation d'intérêt lancé par la ville de Cenon. Cette dernière a en particulier retenu "la cohérence du concept et sa pertinence au regard des enjeux du territoire", sur fond de transition alimentaire, avec la possibilité de proposer aux habitants "des produits locaux de qualité, qui respectent la santé de tous, tout en préservant l'activité des agriculteurs locaux". Mais la municipalité relève la préservation et la restauration de la structure Eiffel existante et des autres éléments patrimoniaux comme la façade de briques rouges du bâtiment principal, et ses extensions. Il reste maintenant quelques étapes à franchir : avant la fin de ce mois de février, la signature d'un protocole d'exclusivité avec Cenon le temps de finaliser le projet, un dépôt du permis de construire au dernier trimestre de cette année et un démarrage des travaux à l'automne 2020 pour une ouverture mi-2022.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :