GT Logistics a explosé les compteurs en 2018 avec +36 % de croissance

 |   |  795  mots
Eric Sarrat, à droite, au côté de Bernard Legoueix, directeur commercial de la Biscuiterie Poult, à Montauban, autre grand client de GT Logistics.
Eric Sarrat, à droite, au côté de Bernard Legoueix, directeur commercial de la Biscuiterie Poult, à Montauban, autre grand client de GT Logistics. (Crédits : Rémi Benoit)
Spécialiste de l’externalisation des fonctions logistiques, GT Logistics mise sur l’innovation et la diversification de son offre de service avec la création en 2018 de deux nouvelles filiales : Wiilog et Flexlog. L’entreprise a également signé l’an dernier plusieurs gros contrats, en particulier avec le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) sur le site emblématique de Saclay, dans l’Essonne.

Si GT Location, qui vient de se transformer en GT Solutions, a réalisé un très bon exercice l'an dernier, son entreprise sœur, GT Logistics, toutes deux étant situées à Bassens (Gironde), qui emploie plus de 1.100 personnes, signe de son côté une année 2018 exceptionnelle, avec une croissance du chiffre d'affaires de +36 %, à 79 M€ ! GT Logistics, créé et dirigé par Eric Sarrat, codirigeant avec son frère Michel (GT Solutions) du groupe (non consolidé) GT, pilote depuis sa création l'externalisation des services logistiques de grandes entreprises. En 2018, GT Logistics a mis l'accent sur deux nouveaux axes de croissance. A commencer par "la digitalisation de la logistique industrielle", avec la création en février de Wiilog, qui propose des solutions profilées pour les systèmes d'information.

C'est ensuite la création de Flexlog qui a suivi, en avril. Une filiale quant à elle ciblée sur l'offre plus étendue de services aux clients, comme l'administration de stocks ou le portage financier, dans le cadre de la chaîne d'approvisionnement (supply chain). La direction de l'entreprise souligne ainsi que la première vocation de Wiilog est de lancer des projets innovants autour du web, du mobile et des objets connectés, en apportant une valeur ajoutée dans le conseil "auprès des acteurs de la supply chain" tout en identifiant axes de progression et gains de productivité.

La filiale Wiilog doit développer un produit innovant

"C'est cette double mission de conseil et de réalisation des solutions préconisées qui fait sa force, illustre-t-on à la direction de GT Logistics au sujet de Wiilog, pour la créer, y poursuit-on, Eric Sarrat s'est associé à Benoît Coste, ingénieur informatique bordelais de 31 ans spécialiste en systèmes d'information, qui assure la présidence de Wiilog".

Le développement de solutions innovantes dans le cadre de cette nouvelle société représente jusqu'à présent plus de 150.000 euros d'investissement.

"Bien sûr il existe déjà des startups dans le numérique mais elles ne sont pas spécialisées dans la supply chain. A court terme nous allons déployer et personnaliser des solutions dédiées à la logistique avec des logiciels existants mais notre objectif est de développer un produit innovant et inédit pour le lancer sur le marché d'ici deux ans", recadre Benoît Coste.

Wiilog, qui s'est lancé avec des clients de GT Logistics, va devoir apprendre à voler de ses propres ailes et développer son portefeuille client à l'extérieur du groupe. GT Logistics précise que Wiilog a bouclé son premier exercice 2018 avec un chiffre d'affaires de 130.000 euros. L'objectif est d'atteindre 200.000 euros dès cette année et Wiilog pourrait quitter le giron de Bassens dans les prochaines années.

Lire aussi : Cdiscount lance The Warehouse, un incubateur de startups

GT Logistics renforce ses positions à Saclay

Les questions de portage et de pilotage de stock, de l'achat à la délivrance des marchandises en juste à temps, en passant par le contrôle et le stockage, répondent à une tendance. "C'est une demande forte du marché. Nous libérons le client des contraintes financières et lui gérons son stock pour lui apporter les pièces uniquement à la demande", éclaire Eric Sarrat. Le groupe a par ailleurs signé plusieurs nouveaux contrats, souvent avec d'importants clients déjà en portefeuille. Ce qui a été le cas en particulier avec Figeac Aéro, à Figeac (Lot), sous-traitant du secteur aéronautique, qui vient de développer une nouvelle activité avec la gestion d'approvisionnement. Ainsi, à partir des prévisions de production, GT Logistics planifie les commandes à passer chez les fournisseurs de visseries et porte financièrement le stock jusqu'à sa consommation en atelier. Une implication en profondeur dans le process, qui entre tout à fait dans les codes de l'industrie aéronautique.

GT Logistics est également désormais très impliqué dans la gestion des installations du site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) du plateau de Saclay (Essonne), au sud de Paris, où a été implanté la première pile atomique de France et où le groupe bordelais vient de remplacer deux de ses concurrents. GT Logistics assure aussi sur place la gestion de magasins et la distribution au sein du site de produits chimiques et cryogéniques, comme l'hélium liquide, nécessaires aux laboratoires. Contrat qui implique le management d'une équipe de 22 personnes. La direction de l'entreprise rappelle que GT Logistics gère aussi depuis une dizaine d'années l'équipe du CEA Cesta (Centre d'études scientifiques et techniques d'Aquitaine), au Barp (Gironde), et que le groupe a également signé il y a deux ans un contrat avec le CEA Grenoble. Ce qui fait désormais du Commissariat à l'énergie atomique un client important de l'entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :