A Bordeaux GT Location se lance dans la logistique et devient GT Solutions

 |   |  777  mots
Michel Sarrat le 21 janvier à l'Yndo Hôtel à Bordeaux
Michel Sarrat le 21 janvier à l'Yndo Hôtel à Bordeaux (Crédits : J. Philippe Déjean)
Pour se développer plus vite et plus fort, GT Location devient un nouvel acteur du transport routier et change de nom, histoire de montrer qu'avec GT Solutions le groupe peut désormais offrir toute une nouvelle palette de services. Le secteur automobile, en particulier avec le transport de pneus pour Michelin, est en plein essor. GT Solutions va digérer en 2019 ses trois rachats d'entreprises bouclés en 2018....

La présentation lundi 21 janvier à l'Yndo Hôtel du bilan 2018 de GT Location, groupe situé à Bassens (Bordeaux Métropole) spécialisée dans la location de véhicules avec chauffeurs, a pris un aspect doublement historique. Parce que cette entreprise, créée il y a 73 ans, change de nom et qu'elle se lance dans une diversification qui la propulse dans un tout nouveau métier. Ce grand chamboulement a été présenté par Michel Sarrat, président de l'ex-GT Location, et Pascal Guillot, directeur général adjoint en charge du développement. Une transformation de fond à laquelle est aussi étroitement associé l'actuel directeur commercial, Mathieu Sarrat, fils de Michel et futur directeur général de l'entreprise. Michel Sarrat codirige depuis une trentaine d'années le groupe GT, qui repose sur un ensemble d'accords capitalistiques croisés entre GT Solutions et GT Logistics, avec son frère Eric, patron de la deuxième entreprise.

"A l'origine, en 1946, notre grand-père, à Eric et à moi, avait baptisé l'entreprise Compagnie Générale de Traction, parce qu'à l'époque le mot compagnie était à la mode. Le problème c'est que cela faisait CGT. C'est pourquoi le groupe a été rebaptisé GT en 1985. Et puis le mot location était devenu trop restrictif eu égard aux services offerts par l'entreprise. Ensuite nous avons la volonté de nous ouvrir à l'international. C'est pourquoi nous avons choisi une baseline en anglais qui soit compréhensible en français" rembobine Michel Sarrat.

GT Solutions nouvel acteur du transport routier

Cette nouvelle accroche destinée à l'international est taillée au cordeau pour fonctionner dans les deux langues. Une démarche anglophone qui élimine de fait GT Location, puisque location (localisation en anglais) appartient à la grande famille franco-anglaise des faux amis. Ainsi pour GT Solutions a été choisie l'accroche, compréhensible dans les deux langues de Global Transport Solutions.

C'est sous la conduite opérationnelle de Pascal Guillot que GT Location a mené en 2018 trois opérations de croissance externe qui se sont avérées déterminantes pour la réussite du virage stratégique entamé par la firme de Bassens. GT Location a pris le contrôle d'un premier bouquet d'entreprises spécialisées dans le secteur automobile (automotive en anglais) et celui du transport. Il s'agit de DDS (24 M€ de CA), à Vitrolles (banlieue de Marseille), société spécialisée dans le transport de pneumatiques, puis début octobre du groupe Fret Industrie-DLS (57 M€ de CA), à Tremblay-en-France (près de l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle). Parce que GT Solutions ne se contente plus de reprendre à son compte la gestion de flottes de camions avec chauffeurs pour le compte de tiers (sous forme d'externalisation de la fonction transport) mais devient aussi un acteur à part entière dans le secteur de la logistique, d'abord pour le secteur automobile, en tant que commissionnaire de transport.

Lire aussi : GT Location met de la croissance externe dans son moteur

En 2018 des recrutements en "mode panique"

Un virage plus facile à comprendre quand on sait que Fret Industrie-DLS dispose notamment de 18 plateformes logistiques (totalisant 70.000 m2), dont une à Saint-Loubès, en Gironde, organisées sous forme de "cross-docking", des lieux de transmission en flux tendu des marchandises : du fournisseur au messager qui va rallier le lieu de livraison. Cette grande transformation se fait dans un contexte très porteur pour le groupe, qui a réalisé 170 M€ de chiffre d'affaires l'an dernier, sans compter les nouvelles entreprises. Le nombre de camions, dans l'entreprise on ne parle que de moteurs, a bondi de 1.740 à 1.840 de 2017 à 2018.Tandis que le nombre de salariés passait de 1.800 à 2.000.

"Nous affichons un taux de croissance organique, hors rachats, de +12 % en 2018, ce qui se traduit par plus de 170 nouveaux postes de travail créés. Et l'an prochain la croissance globale sera de +30 %. Ce qui est très pénible car nous ne trouvons pas de personnel qualifié. Cela a affecté notre marge l'an dernier parce que nous avons traversé une période où nous avions de nouveaux contrats mais pas de chauffeurs. Ce qui nous a conduit à embaucher n'importe qui, avec à la clé des accidents. Et puis nous avons bridé nos commerciaux en Ile-de-France pour qu'ils arrêtent de signer de nouveaux contrats" décrypte Michel Sarrat.

Pour faire face à la pression, le patron de GT Solutions s'appuie sur la formation en interne, avec GT Solutions Formation, qui permet de drainer 140 nouveaux chauffeurs par an en moyenne. Comme le souligne Pascal Guillot, 2019 sera une année de digestion des investissements passés, à raison de 30 M€ en 2017 et 35 M€ en 2018. Car il faut que la structure du groupe arrive à suivre au lieu de se casser sous l'impact d'une croissance trop violente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :