Le Football Club des Girondins de Bordeaux va être cédé à l'Américain GACP

 |   |  492  mots
Le Matmut Atlantique, siège du Football Club des Girondins de Bordeaux.
Le Matmut Atlantique, siège du Football Club des Girondins de Bordeaux. (Crédits : Mikael Lozano)
Le groupe M6 a confirmé en fin d’après-midi la vente du club de foot des Girondins de Bordeaux au fonds d’investissement américain GACP. Sous réserve que les derniers détails techniques à régler ne posent pas de problèmes insurmontables. (Réactualisé 28/07/2018)

Le groupe M6 vient de confirmer ce vendredi 27 juillet 2018 la cession du Football Club des Girondins de Bordeaux (FCGB) au fonds d'investissement américain General American Capital Partners (GACP), à Miami, cofondé et dirigé par Joseph DaGrosa. Rien n'est encore tout à fait définitif. Le quotidien Sud Ouest, qui a interviewé le patron du groupe M6, Nicolas de Tavernost, estime ainsi que rien ne sera finalisé avant le mois d'octobre.

Comme nous l'évoquions il y a deux jours certains détails financiers, ayant trait en particulier au versement par le nouveau propriétaire d'un loyer annuel de 3,8 M€ aux collectivités qui ont financé la construction du nouveau stade doivent être réglés. Le Matmut Atlantique est exploité par SBA (Société Bordeaux Atlantique qui regroupe le consortium Vinci et Fayat constructeurs de l'infrastructure), société avec laquelle la mairie de Bordeaux est liée. Contrairement à ce que craignait Pierre Hurmic, le chef de l'opposition écologiste au maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, qui s'est exprimé ce mercredi 25 juillet dans nos colonnes, ces mesures feront l'objet d'un vote du conseil de Bordeaux Métropole et, officiellement, Alain Juppé n'a pas été impliqué dans ces négociations.

Des détails techniques à plusieurs millions d'euros

Le dirigeant du fonds d'investissement GACP se serait engagé à verser quelque 80 M€ dans le club, en plus des 70 M€ d'investissements exigés par le groupe M6 qu'avait dévoilé Challenges en mars dernier. Des détails techniques qui pourraient devenir plus épineux que prévu quand on se rappelle les grandes difficultés politiques qu'a soulevé la mise au point du financement de la construction du nouveau stade. Le groupe M6, alors présidé par Jean Drucker, est arrivé au capital du FCGB en 1999, marquant une nouvelle séquence historique pour le club au scapulaire, fondé en 1881.

Une époque pendant laquelle le club a décroché un titre de Champion de France (2009), une Coupe de France (2013), trois coupes de la Ligue (2002, 2007 et 2009), ainsi que deux Trophées des Champions (2008, 2009). Une époque aussi très largement marquée par le charisme du président Jean-Louis Triaud et la personnalité de Nicolas de Tavernost, qui avait accepté de participer en 2011, en compagnie du président du club, à l'un des petits déjeuners d'Objectif Aquitaine - La Tribune consacré aux Girondins de Bordeaux.

A cette époque la question d'une cession éventuelle du club avait affleuré du débat sous forme de boutades. Lors du dernier petit déjeuner consacré par La Tribune fin 2017 aux Girondins de Bordeaux, en compagnie du nouveau président, Stéphane Martin, cette question de la cession avait été repoussée à 2020. D'une certaine façon les choses ses sont précipitées, même si le groupe M6 en est le propriétaire depuis 19 ans et que Nicolas de Tavernost estime qu'il fallait de nouveaux moyens financiers, que doit apporter GACP, pour faire grimper le club dans la hiérarchie de la Ligue 1.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2018 à 11:37 :
Dans le football, c'est formidable, on trouve toujours des gogos pour acheter des clubs, des joueurs, des entraîneurs.. qui sont vendus largement au dessus de leur valeur. Un des seuls secteurs dans lequel l'affect prend le dessus sur l'économique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :