Chômage : la Corrèze enregistre une baisse record

 |   |  556  mots
La baisse du nombre de chômeurs est en Nouvelle-Aquitaine légèrement inférieure à celle de France métropolitaine.
La baisse du nombre de chômeurs est en Nouvelle-Aquitaine légèrement inférieure à celle de France métropolitaine. (Crédits : Reuters)
Avec un recul du chômage quatre fois supérieur à la baisse moyenne enregistrée en Nouvelle-Aquitaine, la Corrèze semble en super forme. A l’inverse de la Creuse, qui bat un record régional mais à la hausse. En juin le Limousin tient les deux bouts de l’évolution du chômage néo-aquitain.

Le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A (sans emploi) en Nouvelle-Aquitaine (Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes) est en baisse de 0,6 % en juin sur un mois, à 295.090 personnes, après une hausse spectaculaire de +1,4 % en mai. Une baisse légèrement inférieure à celle de la France métropolitaine pendant la même période (-0,7 %). La baisse sur un an de cette catégorie de demandeurs d'emploi se renforce en Nouvelle-Aquitaine, à -1,9 % (-1 % en France métropolitaine).

L'effectif des demandeurs d'emploi de catégorie A, B, C (actes positifs de recherche d'emploi) en Nouvelle-Aquitaine enregistre une hausse de +0,1 % sur un mois, à 503.950 personnes, et de +2,1 % sur un an. La Corrèze est en juin le département qui se détache le plus des onze autres de Nouvelle-Aquitaine, avec une baisse record du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A sur un mois de 2,5 % ! La Corrèze est suivie d'assez loin par les Landes, où le chômage recule de 1,6 % pendant la même période.

Coup de yoyo en Lot-et-Garonne

Dans les sept autres départements où le chômage recule, la baisse est inférieure à -1 %. C'est le cas de la Dordogne (-0,8 %), de la Vienne et de la Haute-Vienne (-0,7 % chacun), de la Charente-Maritime et des Pyrénées-Atlantiques (-0,6 % chacun), des Deux-Sèvres et de la Gironde (-0,4 % chacun).

A l'exact opposé de la tendance régionale, le chômage de catégorie A sur un mois bondit de +0,6 % en Creuse. En Lot-et-Garonne il rebondit de +0,4 % en juin après avoir baissé de 0,4 % en mai... Le dernier département à la hausse est celui de Charente, à +0,2 %. Contrairement au mois de mai, l'écart entre hommes et femmes est cette fois-ci plus favorable aux secondes. La proportion d'hommes demandeurs d'emploi en catégorie A baisse de -0,5 % en juin sur un mois, contre -0,7 % pour les femmes. Cet avantage pour les femmes ne joue pas dans la classe d'âge des moins de 25 ans, où la baisse du chômage de catégorie A, à -1,9 %, est la plus spectaculaire.

Les seniors en hausse sur un an

Chez les moins de 25 ans la baisse est de -2,2 % pour les hommes et de -1,5 % pour les femmes. Chez les 25-49 ans, où le recul du chômage de catégorie A est inférieur à la moyenne régionale, à -0,4 %, la proportion des hommes est en baisse de -0,2 % et celle des femmes de -0,5 %. Pour les 50 ans ou plus, où la baisse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A n'est plus que de -0,3 %, la part des hommes est en retrait de -0,1 % et celle des femmes de -0,5 %.

A noter la forte hausse sur un an du nombre de femmes de 50 ans ou plus demandeuses d'emploi en catégorie A, soit +4,4 % (contre +0,2 % pour les hommes de la même classe d'âge). Tandis que sur la même période la part des hommes et femmes de moins de 25 ans recule de façon très nette, avec respectivement -9,1 % et -5,5 %. Cette évolution à la baisse sur un an en catégorie A se retrouve chez les hommes du groupe 25-49 ans, à -4,8 %, tandis que les femmes de cette classe d'âge ne retirent en juin aucun bénéfice de la petite reprise économique que connaît le pays, leur effectif restant stable.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2017 à 0:53 :
que se cache t-il derrière ce taux de chomage si bas ? ainsi donc la creuse serait elle devenue un nouvel eldorado économique ? la bonne blague...si le chomage est si bas c'est que la plupart des jeunes en age de travailler ont décampé de cet endroit pour chercher un travail et que la plupart des personnes restantes sont soient des retraités soient des agriculteurs..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :