CES Las Vegas : les impressions de la startup Qucit (2/2)

 |   |  605  mots
Marie Quinquis se dit bluffée lors de la soirée de présentation des activités du groupe La Poste par les nouvelles activités développées autour du Smart Home.
Marie Quinquis se dit bluffée lors de la soirée de présentation des activités du groupe La Poste par les nouvelles activités développées autour du Smart Home. (Crédits : Marie Quinquis / Qucit)
Sélectionnée pour participer au CES Las Vegas, la startup bordelaise Qucit nous fait partager ses impressions en direct du salon international par le biais de sa responsable marketing et ventes, Marie Quinquis.

Le deuxième jour se termine sur les sommets d'un des gratte-ciel qui forment la fameuse "Skyline" de Las Vegas : un cadre magique, presque surréaliste ! Je suis en compagnie de nombreux Français ; tous invités par le groupe La Poste. C'est l'occasion d'échanger de manière plus informelle sur les dernières tendances comme la télémédecine mobile pour l'urgence de Nomadeec ou le produit de véhicule connecté de Cariboo.

Troisième jour, j'hésite entre retourner sur TechEast, visiter les grandes nouveautés industrielles, ou Techwest, le temple de l'IOT. Un café et un bagel plus tard, je reçois un texto. Un grand industriel américain est ravi de me rencontrer dans moins d'une heure ! "Key is reactivity and speed" comme disent les Américains.
Après une heure de discussion, rendez-vous est pris pour échanger dans les prochaines semaines sur les suites d'une collaboration.

Qucit au CES Las Vegas

Voiture autonome sans volant au CES Las Vegas

J'ai fixé deux rendez-vous pour l'après-midi. Avant de commencer, je décide d'aller observer l'hackhaton dédié aux Smart Cities. C'est tout de même notre domaine chez Qucit ! Le challenge du jour : "comment s'assurer de la sécurité des données". Je suis un peu déçue car le sujet n'est pas tellement innovant mais ravie d'observer tous ces cerveaux réfléchir ensemble sur ce thème.

Un dernier tour en direction de Technowest, je fais encore quelques contacts ; des industriels que je n'avais pas remarqué lors de mon premier passage. C'est incroyable le nombre d'exposants réunis lors de cet évènement.
Le bilan de mes rencontres est mitigé. Le premier n'aura pas lieu : un empêchement de dernière minute. C'est aussi ça le CES, gérer des imprévus positifs ou négatifs. En revanche, le second est beaucoup plus constructif. Il permet de mieux comprendre les activités de chacun. Et hop, rendez-vous est pris pour avancer concrètement sur le sujet dans deux semaines.

La journée se termine par une présentation des activités du Groupe La Poste. Je suis bluffée par leurs nouvelles activités développées autour du Smart Home.

Et puis le CES, c'est un petit monde ! A l'heure du bilan, j'invite la délégation Normandie à se joindre à nous pour diner. L'occasion d'échanger sur notre séjour et les astuces de chacun. J'aime beaucoup les marinières floquées FrenchTech Normandie, un bon moyen de les identifier. L'année prochaine, on se préparera ensemble !

Quatrième jour, petite déception car j'aurais aimé en découvrir plus. Ces 4 jours sont passés à une vitesse éclair. Je repars la tête encore tourbillonnante d'innovations et de numériques. Sur le chemin de l'aéroport pour San Francisco, j'essaye de structurer mes idées.
Quelques enseignements me viennent déjà en tête :
- Si Qucit veut participer au CES de façon efficace : il faut le préparer au maximum ! L'évènement est trop intense et riche en interactions pour se permettre d'improviser.
- Les relations franco-françaises sont facilitées par cet évènement. J'ai pu approcher à la fois des institutionnels, des grands groupes comme des startups de toute la métropole. Reste maintenant à transformer l'essai !

Finalement, je décide de lâcher prise. Il me faudra du temps pour digérer ce CES 2017 : un évènement riche en informations, nouveautés et enseignements !

>> Qucit travaille sur des solutions mixant data, intelligente artificielle... pour rendre les villes plus agréables. La startup bordelaise fait partie de la délégation French Tech Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :