CES Las Vegas : les impressions de la startup Qucit (1/2)

 |   |  674  mots
Marie Quinquis représente Qucit au CES Las Vegas
Marie Quinquis représente Qucit au CES Las Vegas (Crédits : Marie Quinquis / Qucit)
Sélectionnée pour participer au CES Las Vegas, la startup bordelaise Qucit nous fait partager ses impressions en direct du salon international par le biais de sa responsable marketing et ventes, Marie Quinquis.

"4 vols, 32 heures de voyage, une rencontre inattendue avec François Fillon et une courte nuit... me voici à Las Vegas pour participer au CES : le temple de l'innovation numérique ! C'est une première pour moi et pour Qucit.

Après un petit-déjeuner avec Virginie Calmels, adjointe au maire de Bordeaux et vice-présidente de Bordeaux Métropole, pour rencontrer les membres de la délégation Bordeaux FrenchTech qui nous ont organisé ce voyage, c'est parti pour le Venitian. C'est l'un des hôtels les plus emblématiques de Las Vegas Strip et là où a lieu une partie du CES !

On traverse le casino et ses célèbres machines à sous et je me fraye un chemin entre les milliers de personnes qui arpentent les couloirs. C'est impressionnant cette foule qui fourmille et arrive de toute part. On parle israéliens, chinois, anglais et... beaucoup français car Techwest, c'est le pavillon des 200 start-ups françaises.

Qucit à Las Vegas

Très vite je perds mes compagnons bordelais et décide de partir seule à l'assaut des stands. Je n'en reviens pas des innovations numériques qui m'entourent. C'en est presque étourdissant. Je passe des brosses à dents, oreillers, violons et même selle de chevaux connectés, aux nouveaux casques de réalités virtuelles, hologrammes, robots qui dansent, jouent au foot, et aident même les enfants autistes à grandir. Techwest, c'est le temple des objets connectés !

Génial mais je désespère un peu de rencontrer des entreprises qui travaillent sur les sujets smart cities ('villes intelligentes", NDLR) comme Qucit. Et finalement, j'en déniche quelques-unes. Les rendez-vous sont pris pour samedi ! Ici tout va vite, tout le monde est ravi d'échanger pour construire des relations commerciales ou en tant que partenaire. Le but, c'est d'avancer ensemble pour faire grandir l'innovation.

Le CES ferme ses portes à 18h et pourtant la journée est loin d'être terminée. On se retrouve tous invités pour la cérémonie du Medef : l'occasion parfaite de rencontrer les autres délégations, les grands groupes et la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire ! Pour elle, l'intelligence artificielle est la nouvelle tendance du numérique. Ça tombe plutôt bien car c'est notre domaine. 17 kilomètres de marche au compteur pour cette première journée, je rentre à l'hôtel pour un repos bien mérité.

Qucit à Las Vegas

Deuxième jour, un autre marathon m'attend : découvrir Tech East ! Avant toute chose, petit tour sur le stand de Business France et à la conférence Tech Crunch avec Axelle Lemaire. Las Vegas facilite également les relations franco-françaises. Je discute avec elle de son programme sur l'intelligence artificielle et me voici en relation directe avec son directeur de cabinet pour avancer sur le sujet ! Magique !

Direction Tech East après un tour dans le loop de Las Vegas. C'est l'univers de la démesure. On retrouve les grands groupes comme Intel, IBM, Nissan, Tesla, Valeo. De la musique tonitruante, des écrans et même des basketteurs, c'est le show à l'américaine ! On se faufile dans les allées. On est entouré par des voitures autonomes, des écrans haute résolution, des guitares et casques connectés. Je discute avec les industriels et les contacts sont pris pour avancer dans les prochaines semaines. J'avais peur de devoir batailler pour intéresser les grands groupes internationaux. Finalement, ils ne sont pas réfractaires du tout à travailler avec des startups. Ils m'expliquent même qu'ils préfèrent travailler avec nous sur des sujets innovants qu'ils maitrisent peu voire pas.

Qucit à Las Vegas

Il est 18h et je me prépare pour la deuxième partie de journée : une soirée organisée par le groupe La Poste où nous sommes tous invités. Encore deux jours d'innovation numérique m'attendent mais je peux déjà affirmer que l'expérience est et restera inoubliable !"

>> Qucit travaille sur des solutions mixant data, intelligente artificielle... pour rendre les villes plus agréables. La startup bordelaise fait partie de la délégation French Tech Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2017 à 9:45 :
Les "lunettes" virtuelles ça fait définitivement pas classe, on ressemble vraiment à rien avec ça sur la tête.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :