Girondins de Bordeaux : Jean-Louis Triaud cède la présidence

 |   |  228  mots
Jean-Louis Triaud passe la main à la tête du club évoluant au Matmut Atlantique
Jean-Louis Triaud passe la main à la tête du club évoluant au Matmut Atlantique (Crédits : Agence Appa)
Un salarié prend la suite d'un bénévole aux commandes depuis 1996. Président délégué des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud a annoncé hier céder dès à présent les rênes du club de football professionnel à Stéphane Martin.

Stéphane Martin, ancien financier en France puis en Espagne, âgé de 46 ans et membre du conseil d'administration depuis juin 2016, est décrit comme un passionné de football et plus particulièrement fin connaisseur des Girondins de Bordeaux. Il sera désormais un patron opérationnel à plein temps, secondé par Alain Deveseleer qui conserve ses fonctions de directeur général. Jean-Louis Triaud assurait lui la présidence déléguée du club à titre bénévole depuis 1996. Il reste président du conseil d'administration, une fonction non exécutive, du club propriété du groupe M6. Ce changement est à imputer à Nicolas de Tavernost, récemment reconduit à la tête de M6, qui cherchait à "professionnaliser" la fonction présidentielle.

Les Girondins de Bordeaux sont actuellement 5e de Ligue 1. Sous la présidence de Jean-Louis Triaud, le club a remporté deux fois le championnat de France, en 1999 et 2009, 3 Coupes de la Ligue (2002, 2007, 2009), une Coupe de France (2013) et 2 Trophées des champions (2008, 2009). Il a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 57,9 M€.

En octobre 2015, Jean-Louis Triaud s'était longuement confié lors d'un Petit Déjeuner de La Tribune, organisé en partenariat avec le Crédit agricole Aquitaine, sur son parcours personnel, professionnel, et sa vision de la gestion d'un club de football. Un entretien à relire ici : "La cotation d'un club n'a aucun intérêt pour un investisseur".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :