Municipales à Bordeaux : un sondage donne Nicolas Florian en tête au second tour

 |   |  664  mots
(Crédits : Agence APPA)
Le seul sondage de l'entre-deux tours à Bordeaux a été publié par Sud Ouest, France Bleu Gironde et France 3 Nouvelle-Aquitaine. Avec une marge d'erreur conséquente de cinq points, il crédite Nicolas Florian, le maire sortant de Bordeaux, de 49 % des intentions de vote au second tour de l'élection municipale qui se tiendra dimanche 28 juin. Son concurrent écologiste, Pierre Hurmic recueille 40 % des intentions de vote tandis que Philippe Poutou en obtient 11 %. A noter que le taux de participation n'est pas mesuré.

C'était un sondage très attendu par le monde politique bordelais tant l'écart entre les deux candidats arrivés en tête au soir du 1er tour le 15 mars dernier était particulièrement ténu. Seulement 96 bulletins séparaient le maire sortant Nicolas Florian (34,6 %) de son concurrent écologiste Pierre Hurmic (34,4 %) dans un contexte de participation particulièrement faible avec seulement 37 % d'électeurs qui s'étaient déplacés pour voter.

Une marge d'erreur de cinq points

Le sondage Ipsos-Sopra Steria-Game Changers, publié ce jeudi 18 juin par Sud Ouest, France Bleu Gironde et France 3 Nouvelle-Aquitaine (*), offre quelques éléments d'éclairage à dix jours du second tour prévu dimanche 28 juin. Selon cette enquête d'opinion, les trois candidats présents au second tour sont crédités des intentions de vote suivantes :

  • 49 % pour Nicolas Florian, liste Union pour Bordeaux (LR, LREM, Modem, UDI, Agir, Mouvement radical) ;
  • 40 % pour Pierre Hurmic, liste Bordeaux Respire (EELV, PS, PC, PRG, PP, ND) ;
  • 11 % pour Philippe Poutou, liste Bordeaux en Luttes (NPA, FI et Gilets jaunes).

Le tout assorti d'une marge d'erreur de cinq points pour les résultats attribués à Nicolas Florian, qui se situe donc entre 44 et 54 % des intentions de vote, et à Pierre Hurmic, qui se situe donc entre 35 et 45 %. La marge d'erreur n'est que de trois points pour Philippe Poutou, ce qui le situe entre 8 % et 14 %.

Autre limite importante de l'exercice, ce sondage ne mesure pas le taux de participation attendu dimanche 28 juin, qui sera pourtant l'une des clefs du scrutin. Après un premier tour entaché d'une abstention record à 63 % en raison de l'éclosion de la pandémie de coronavirus, l'ampleur de la mobilisation des électeurs reste la grande inconnue du second tour. Les sondages réalisés ces derniers jours par La Tribune et Europe 1, avec des échantillons et des marges d'erreur similaires, anticipent par exemple des participations plafonnant à seulement 45 % à Marseille et 48 % à Toulouse.

Une stratégie d'union validée

Néanmoins, Nicolas Florian, qui a fusionné sa liste avec celle du marcheur Thomas Cazenave (12,7 % au premier tour), arrive en tête des intentions de vote et semble bénéficier d'un très bon report au sein des électeurs LREM du 1er tour. Ils sont en effet 80 % à estimer qu'il serait un bon maire de Bordeaux. Le duo Florian-Cazenave voit donc sa stratégie d'union être validée et aborde le scrutin en étant crédité d'une avance plutôt confortable. De son côté, Pierre Hurmic peine à élargir son socle électoral, notamment sur sa gauche qu'il appelle au vote utile, puisque Philippe Poutou maintient peu ou prou son score du 1er tour (11,8 %).

Le candidat écologiste considère ainsi que "le maire sortant vire en tête de ce sondage. Dans le même temps, une majorité de personnes sondées se prononce pour un changement politique." En face, Fabien Robert, proche de Nicolas Florian et n°5 sur la liste Union pour Bordeaux, déclare "à Bordeaux, Nicolas Florian a pris ses responsabilités et fait adopter les décisions qui s'imposaient pour protéger, assurer la solidarité et relancer l'économie. [...] Cependant, ce bon sondage ne doit pas nous démobiliser, bien au contraire !".

A noter que La Tribune organise un débat sur les questions économiques entre Nicolas Florian, Pierre Hurmic et Philippe Poutou ce lundi 22 juin à 18h. Un débat à suivre en direct et en vidéo sur notre site internet et sur nos réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Lire aussi : Municipales à Bordeaux : suivez le débat La Tribune du second tour lundi 22 juin

/////////////////

(*) Sondage réalisé les 15 et 16 juin par téléphone selon la méthode des quotas auprès de 806 personnes inscrites sur les listes électorales de Bordeaux constituant un échantillon représentatif des habitants de Bordeaux âgés de 18 ans et plus. L'échantillon des intentions de vote est réduit à 400 personnes avec une marge d'erreur de cinq points pour les résultats de Nicolas Florian et Pierre Hurmic et de trois points pour celui de Philippe Poutou.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :