Comment Iris & Octave revisite l'expérience client en magasin

 |   |  624  mots
A la croisée des chemins en magasin classique, musée et atelier, Iris & Octave revendique une approche ludique et didactique.
A la croisée des chemins en magasin classique, musée et atelier, Iris & Octave revendique une approche ludique et didactique. (Crédits : Iris & Octave / Immersion)
Ni complètement opticien, ni complètement tiers-lieux. Iris & Octave qui a ouvert ses portes à Bordeaux à l'automne 2019 poursuit un seul objectif : revisiter l'expérience client en magasin. Moyennant un investissement conséquent, la boutique propose, en plus de son activité commerciale classique, des espaces d'exposition, de sensibilisation ludique, un Fab Lab ou encore de la réalité mixte. Visite guidée.

Pas forcément évident de trouver ses repères lorsque l'on pousse la porte d'Iris & Octave, place Tourny tant ce magasin entremêle volontairement les approches. On peut y acheter des lunettes et des prothèses auditives mais on peut aussi fabriquer soi-même sa monture de lunettes, y compris à partir d'un ski, d'un skateboard ou d'un autre matériau, ou tout simplement accéder au Fab Lab (atelier de fabrication), en sous-sol, ou examiner un œil ou une oreille en réalité mixte, à l'étage. Un côté Géo Trouvetou assumé par le créateur et dirigeant de ce concept store, Sylvain Figerou.

Gérant jusqu'en 2017 d'une dizaine de boutiques d'optiques dans le sud de la France, cet entrepreneur de 42 ans, ne s'en cache pas : il ronronnait dans son métier. "L'activité tournait bien mais franchement je m'emmerdais. Il ne se passe pas grand-chose chez un opticien. J'ai donc voulu réinventer l'approche du métier et revisiter l'expérience du client en magasin en développant les aspects ludiques, didactiques, pédagogiques et immersifs", témoigne-t-il auprès de La Tribune.

Impression 3D et réalité mixte

Après la vente de ses magasins pour 3 M€, Sylvain Figerou a donc travaillé pendant deux ans tant sur le concept que sur l'agencement du magasin lui-même sous sa bannière Iris & Octave, marque créée dès 2012 pour couvrir les secteurs de l'optique et de l'audition. "L'idée est d'attirer des clients mais aussi des visiteurs. On est bien sûr là pour vendre mais pas que. Les gens peuvent venir comme dans un musée ou pour utiliser le Fab Lab et faire ce qu'ils veulent avec le matériel à disposition", éclaire Sylvain Figerou, qui dresse le parallèle avec Cap Sciences. Avec différents outils, dont des imprimantes 3D, il est ainsi tout à fait possible de fabriquer des puzzles ou des montures de lunettes en bois, en résine ou tout autre matériau tel que qu'une planche de skateboard, une barrique de vin ou une paire de ski. Le Fab Lab est accessible à l'unité ou sur abonnement et revendique une démarche de réappropriation et de réutilisation des matériaux.

Iris & Octave Immersion

La boutique Iris & Octave et l'écran collaboratif d'Immersion (crédits : Iris & Octave / Immersion)

D'autres espaces sont consacrés à la pédagogie sur l'optique et l'audition pour expliquer, visuellement, les différents troubles les plus répandus. A l'étage, des casques Microsoft Hololens, équipés du logiciel Reviiiew de la société bordelaise Immersion, permettent de visualiser en réalité mixte l'image d'un œil ou d'une oreille. Une salle d'exposition d'œuvres d'art, un projecteur à 360° et un écran collaboratif tactile Shariiing Advanced également fourni par Immersion, sont également au programme.

Iris & Octave & voyage

Le chef d'entreprise, qui dirige une équipe de huit salariés, a investi 1,5 M€ dans cette boutique d'un nouveau genre, hors masse salariale, et ne compte pas en rester là. "Il y a eu beaucoup de travail pour définir les contours d'Iris & Octave mais désormais c'est un concept que l'on peut relativement facilement appliquer à d'autres secteurs d'activité pour renouveler l'expérience client en boutique", fait-il valoir, citant des marques d'intérêt de plusieurs clients potentiels en France, au Canada et en Chine, notamment des grandes surfaces spécialisées.

Dans l'immédiat, Sylvain Figerou entend développer la marque Iris & Octave à Bordeaux et mène les préparatifs d'un voyage de quatre ans en bateau avec sa femme et ses quatre enfants. Départ prévu à l'automne 2020 en conservant une jambe sur le pont du bateau et une autre dans la gestion de l'entreprise. Dans ces conditions, plus aucun risque de s'ennuyer !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :