Bordeaux Technowest change de dimension avec 3 nouveaux sites

 |   |  836  mots
Patrick Bobet, président de Bordeaux Métropole et maire du Bouscat, Philippe Buisson, maire de Libourne et président de la Communauté d'agglomération du Libournais, François Baffou, directeur général de Bordeaux Technowest, Jacques Mangon, président de Bordeaux Métropole Energies, vice-président de la Métropole et maire de Saint-Médard-en-Jalles, et Andréa Kiss, présidente de Bordeaux Technowest et maire du Haillan
Patrick Bobet, président de Bordeaux Métropole et maire du Bouscat, Philippe Buisson, maire de Libourne et président de la Communauté d'agglomération du Libournais, François Baffou, directeur général de Bordeaux Technowest, Jacques Mangon, président de Bordeaux Métropole Energies, vice-président de la Métropole et maire de Saint-Médard-en-Jalles, et Andréa Kiss, présidente de Bordeaux Technowest et maire du Haillan (Crédits : La Tribune / Mikaël Lozano)
Innovation dans le vin et l'agroalimentaire à Libourne, dans les énergies à Bordeaux et dans le commerce connecté au Bouscat : la technopole Bordeaux Technowest a annoncé aujourd'hui l'ouverture de trois nouveaux sites, qui viennent se rajouter aux cinq déjà existants. La structure accueille aujourd'hui 52 jeunes entreprises innovantes et compte bien accélérer avec ces nouveaux points de chute.

Le hall de Bordeaux Métropole était saturé de monde ce matin pour le Bordeaux Tech'Day, organisé par la technopole Bordeaux Technowest dont le but est de mettre en lumière les startups qu'elle accompagne. L'événement a permis d'annoncer officiellement la création dans les prochaines semaines de trois nouveaux sites, dont un en dehors des limites de la métropole bordelaise.

Présidente de la technopole et maire du Haillan, Andréa Kiss a chiffré l'envol : "En dix ans, Bordeaux Technowest a accompagné plus de 230 startups. Son budget atteint maintenant les 3 M€ par an, dont 45 % de financements privés, et son équipe une vingtaine de personnes." A ce jour, elle couvre quatre secteurs d'activité : l'aéronautique, le spatial et la Défense à Mérignac, les éco-activités à Blanquefort, la ville intelligente, la mobilité et l'écologie urbaine à Bègles ainsi que le bâtiment intelligent à Blanquefort. Un cinquième incubateur-pépinière a ouvert en 2018 dans l'hyper-centre de Bordeaux, baptisé "La Source", en partenariat avec Suez. Incubateur, pépinière, centre d'affaires, Bordeaux Technowest dispose aussi de ses propres outils financiers, comme son fonds d'amorçage Techno'Start ou sa Bourse de l'incubé. Par ailleurs, elle a fondé un centre d'essais de drones et organise plusieurs événements d'ampleur nationale comme que l'UAV show, salon consacré aux drones, le festival Cinédrones, le colloque Medispace sur les transferts de technologies de l'aérospatial vers le médical...

L'équipe menée par le directeur général François Baffou va pousser le curseur un peu plus loin avec une diversification vers d'autres horizons.

Trois nouveaux sites, trois nouveaux domaines d'accompagnement

Au Bouscat, en banlieue de Bordeaux, elle va ouvrir un site dédié au commerce connecté. Président de Bordeaux Métropole et maire du Bouscat, Patrick Bobet l'a rappelé ce matin sur scène : les travaux du tramway ont largement impacté les commerces notamment au Bouscat. Le Club Commerce Connecté (CCC) de Digital Aquitaine avait alors proposé une opération baptisée "Connecte un commerçant" pour aider les commerces traditionnels à mieux maîtriser les enjeux et les outils numériques. Une petite graine qui a bien pris. La mairie du Bouscat a enchaîné en lançant un appel d'offres pour gérer et animer un espace de 370 m2 dédié au commerce connecté, remporté par Technowest. Ce site nommé Le Patio, qui associe le CCC et plusieurs autres partenaires, sera ouvert début septembre. Il a vocation à être multi-fonctions : incubateur, pépinière, espace de coworking et de coliving. Trois-quarts des espaces sont déjà réservés.

A Bordeaux, La Place va voir le jour sur le thèmes des énergies en septembre sur 470 m2 boulevard du Maréchal Leclerc, à proximité du Parc Lescure. Ce site a une histoire très différente puisqu'il est né du partenariat engagé avec Bordeaux Métropole Energies, société d'économie mixte présidée par Jacques Mangon associant au capital la Métropole (76 %) et Engie. Maison-mère d'entreprises telles que Gaz de Bordeaux et Régaz, focalisée sur la transition énergétique et sur l'émergence de nouvelles solutions, elle cherchait à faire émerger un "nid" pour les jeunes pousses œuvrant dans le domaine de l'énergie au sens large (production, autoconsommation, stockage, renouvelables...). Bordeaux Technowest se chargera de faire vivre La Place, qui accueillera notamment deux sociétés couvées par la technopole par le passé : NewHeat et iQspot.

Plus surprenant, Technowest va aussi mettre un pied en dehors de la Métropole en s'implantant à Libourne, sur le territoire de la Communauté d'agglomération du Libournais. Son président Philippe Buisson, présent également, a rappelé qu'une "collaboration fructueuse" avec Bordeaux avait été initié avec Alain Juppé, alors président de Bordeaux Métropole, il y a quelques années. "Il était bizarre qu'un vignoble prestigieux et mondialement connu comme le notre n'ait pas un tel outil", a évoqué l'élu. Oubli réparé avec la création d'un pôle d'accueil d'entreprises ouvert cet automne au 60 rue des Chais à Libourne, dédié à l'innovation dans le vin et dans l'agroalimentaire (winetech et foodtech). Deux sujets reliés par deux thématiques communes, le numérique et l'économie circulaire. Ce site aura un parrain prestigieux : l'acteur Christophe Lambert, passionné par la technologie, amoureux du Libournais "où il a failli ouvrir un bowling il y a des années", a rappelé Philippe Buisson avec humour, et investisseur et ambassadeur de la société InnovSanté.

Ce maillage du territoire forme, en reliant les points, un papillon stylisé. Emblème naturellement choisi pour la nouvelle identité graphique de Bordeaux Technowest, dévoilée également aujourd'hui et qui symbolise également le "passage à l'âge adulte" de startups destinées à voler de leurs propres ailes. La technopole n'en a pas fini avec les projets : d'ici la fin de l'année, les travaux de son futur siège commenceront à Mérignac.

Lire aussi : Quartus réalisera le futur pôle d'innovation autour de Bordeaux Technowest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :