Des travaux tous azimuts à l’aéroport de Bordeaux Mérignac

 |   |  598  mots
Devant l'aéroport de Bordeaux Mérignac, les travaux commencent pour préparer l'arrivée du prolongement de la ligne A du tramway au printemps 2022.
Devant l'aéroport de Bordeaux Mérignac, les travaux commencent pour préparer l'arrivée du prolongement de la ligne A du tramway au printemps 2022. (Crédits : Agence APPA)
L'aéroport de Bordeaux Mérignac a fait le point, ce 18 février, sur les nombreux chantiers engagés pour accompagner la hausse du trafic. Alors que la nouvelle jetée internationale devrait être livrée au printemps, que les travaux autour des parkings touchent à leur fin, la préparation de l’arrivée du tram ne fait que commencer. Une quinzaine de chantiers sont actuellement engagés pour une fin des travaux annoncée en 2023. A la clé, un aéroport agrandi et modernisé avec de nouveaux équipements pour fluidifier les passages. Et en 2030, un aéroport qui vise la neutralité carbone. En tout, 169 M€ auront été investis sur 2018-2023.

Que ce soit côté piste ou côté ville, l'aéroport de Bordeaux Mérignac est en plein chantier. Une quinzaine de projets sont actuellement menés de front pour accompagner la hausse du trafic qui devrait passer, selon les prévisions, à 9,6 millions de passagers en 2023 contre 7,7 millions en 2019. Jusqu'à cette date, le calendrier est encore chargé. L'aéroport a fait un point d'étape ce mardi 18 février.

Lire aussi : Le trafic de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac poursuit son envol

Lancement des travaux du tram

Devant l'aéroport, alors que les aménagements autour des parkings agrandis devraient être terminés d'ici fin mars, le chantier ne sera pas pour autant terminé. Il s'agira en effet de préparer l'arrivée du tram A dont la mise en service est prévu début 2022. "Un nouveau chantier de réseaux vient d'être lancé et à partir de juillet prochain, tandis que Bordeaux Métropole s'occupera de l'infrastructure, quais et station, l'aéroport travaillera sur le parvis", explique Stéphane Teulé Gay, directeur des opérations techniques de l'aéroport.

Aéroport de Bordeaux Mérignac

Le parvis de l'aéroport n'en a pas fini avec les travaux (crédits : Agence APPA).

Le Satellite 3 bientôt terminé

A l'intérieur de l'aéroport, le chantier le plus avancé concerne la nouvelle jetée internationale pour le hall A : le Satellite 3, qui a pour objectif de traiter simultanément quatre escales avions de type A320 pour les vols soumis au contrôle transfrontière dès l'été prochain. Les nouvelles places de parkings avions sont en travaux. Le bâtiment de 2.000 m2, dont le gros oeuvre est achevé, devrait quant à lui être livré au printemps. Pour le bâtiment de jonction entre les halls A et B, il faudra en revanche attendre 2023. Cinq groupements ont a ce stade été retenus, pour un début des travaux annoncé en 2022.

Aéroport de Bordeaux Mérignac

Les travaux de gros oeuvre de la nouvelle jetée internationale, Satellite 3, sont terminés. Ce nouveau bâtiment HQE ouvrira ses portes à l'international pour l'été 2020. (crédits Agence APA)

Aéroport de Bordeaux Mérignac

Côté piste, c'est ici que transitent les bagages qui partent en soute (crédits : Agence APPA).

Nouveaux équipements pour fluidifier

Le plan d'investissements, qui s'élève en tout à 169 M€, prévoit également la mise en place de nouveaux équipements. Ainsi, dans le but de fluidifier le passage des voyageurs, les cinq premiers postes automatisés de contrôle aux frontières, dits "Parafe", destinés aux personnes munies de passeports biométriques, seront mis en service au printemps. Au sein du terminal Billi, dédié au low cost et par ailleurs encore agrandi, de nouvelles bornes automatisées d'enregistrement viennent également d'être installées.

Aéroport de Bordeaux Mérignac

Les nouvelles bornes d'enregistrement automatisées sont en service dans le terminal Billi dédié au low cost (crédits : Agence APPA).

Cap sur la neutralité carbone

Côté piste, l'aéroport a également commencé à installer des équipements d'alimentation en "400 hertz" en remplacement des groupes électrogènes de démarrage des avions. Les quatre passerelles du hall B sont d'ores et déjà équipées, pour un montant de 500.000 €. Les quatre passerelles du hall A le seront fin 2020. "Cela signifie zéro gaz à effet de serre", assure Stéphane Teulé Gay qui insiste sur la démarche environnementale dans laquelle s'est engagée l'aéroport. "Les nouveaux bâtiments seront tous labellisés HQE (haute qualité environnementale). L'objectif est d'atteindre la certification ISO 14001 cette année et Airport Carbon Accreditation avant 2030."

Lire aussi : Aéroport de Bordeaux : feu vert pour le plan stratégique de 169 M€

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :